De la montagne à la mer

De retour a une connection internet, voici une petite mise jour de ce que notre quotidien fut dans la dernière semaine. Nous avons quitter Kuala Lumpur  tel que mentionné pour rejoindre Cameron Highland dans les montagnes, respirer un peu d’air pur. Nous avons tout de suite senti la différence de température et avons passer nos 2 jours la-bas habillé un peu plus chaudement. J’ai même ressorti mes pantalons longs, bien entasser au fond de mon sac depuis le début du voyage. La petite ville ou nous habitions s’appellait Tanah Rata. Pas très gros, un peu vieillot. Bien correcte. Connection parfaite pour tout ce qu’il y a a voir autour.  Nous avons préféré ne pas réserver de tour guidé pour visiter le coin mais plutot d’y aller « by our own ». Marie avait des réticences au départ et nous en avons discuté mais nous avons finalement loué un scooter pour être autonome dans nos déplacements et ainsi visiter a notre guise la région. Tellement peu onéreux. Juste en gaz cela nous a coûter…..a peine 0,70$!!(oui je sais, j’ai une couette qui sort du casque du coté gauche. Pas eu le temps de vérifier ma mise en pli avant la pose)

Notre première jourmée d’exploration dans les environs nous amena dans les plantations de thé de la compagnie BOH. En effet, Cameron Highland est une des seules places (sinon la seule) en Malaisie ou les conditions climatiques sont parfaites pour l’agriculture de toute sorte. Il y a le thé mais également les champs de fraises et le miel poduit dans les nombreuses fermes d’abeilles entre autre.

Avec le climat tempéré et l’altitude ( 1500 m au dessus de la mer) l’endroit est idéal. La plantation de thé BOH où nous nous sommes dirigé est le producteur de thé numéro 1 en Malaisie. C’était premierement super beau comme vallée, vert, luxuriant, mais surtout très amusant de voir que cette entreprise presque centenaire a compris le concept de mise en marché et de marketing 101 il y a de cela fort longtemps. Déjà au milieu du siecle, leur logo était un des plus connus et exporté de la Malaisie. Au courant de notre visite, Marie-Pier et moi nous demandions pourquoi ils mettaient autant d’emphase sur l’évolution de leur logo, les slogans, leurs couleurs d’entreprise, le packaging et tout. Je vous dit, ils sont vraiment conscient de leur image ! Et ce encore aujourd’hui. Cela se réflète dans le lieu. Épuré, multi-textures  ( bois, champ, bamboo), propre. Nous avons dégusté un petit thé au bout de la terrasse surplombant la vallée. Zen a l’os. Dommage que les couleurs de la photos ne rendent pas hommage a la beauté des lieux. Photo prise par quelqu’un d’autre et mauvais mode programmé sur mon appareil. Trop gêné pour lui redemander de la prendre!  Vraiment, ce fut une visite fort intéressante! Juste dommage que nous ayons manqué la visite guidée de l’usine du matin. Nous ne le savions pas. Alors nous avons visité les lieux par nous même. Grande filles va!

D’ailleurs, ce qui me fait penser. Je pense sérieusement me partir une entreprise d’audio-vox. Vous savez les petits gadgets accroché au cou que certains lieux touristiques nous prêtent et ce, surtout en Europe. Nous pouvons ainsi visiter les lieux a notre guise, écouteurs aux oreilles, a notre rythme tout en suivant les petits chiffres inscrits sur les murs. Bien souvent dans notre langue officielle. Ca ferait fureur ici ! Certains lieux gagneraient a s’en enricher. Fin de la parenthèse.

 

 

Suite la plantation de thé, nous nous sommes dirigé vers la ferme des abeilles. Des centaines de ruches qui permettent de produire une quantité phénoménale de produits dérivés du miel. Ici aussi, nous nous sommes promené a notre guise parmi les ruches. Tout juste a coté, nous avons stationner notre scooter a la ferme des fraises ! Miam miam! C’est bien beau l’ile d’Orléans mais ci, ca produit aussi en malade! Elles avaient l’air tellement bonnes, j’avais le gout de toutes les manger ! je me suis régalé d’un pops fait de vraies fraises ! Délicieux ! Et parfait pour se rafraîchir! Il était possible d’en cueillir (des fraises, pas des pops quand même) nous -même mais nous nous sommes contenter de visiter les lieux bien sagement. Première journée terminée. Retour du bike. Joie de la nourriture indienne. Dodo heureux.

 

 

Notre deuxième journée a Tanah Rata s’est avéré plus « physique ». Faut bien éliminer toute cette nourriture engloutit. La ville est reconnue pour ses nombreux trekkings dans les montagnes avoisinantes alors nous avons fait notre petit sac, mis la carte des pistes dans nos poches et somme allé suer dans les trails! Notre parcours complet dura 3 heures, sans réel arrêt. L’employé du guesthouse où nous habitions (dont vous avez vu les photos dans un post précédent) nous avait recommandé certaines trails.  Suivant ses recommandations, nous avons fait un mix de 3 pistes. La numéro 4, la 3 et la 2. Fa-fa! Après avoir un peu chercher le début de la piste 4 à partir de la ville,  pas super évidente a trouver, nous avons parcouru l’ensemble de cette piste en moins de temps qu’il nous a pris pour trouver son entrée. Pavée, bien jolie. Vraiment basique. Nous avons ensuite biffurqué vers la trail 3, bien correcte. Plus une vraie piste de trekking mais rien de trop intense, tout a fait acceptable pour nous. Juste parfait. La ou nous avons eu du fun, c’est rendu a la piste 2. Ataboy! Celle-ci  d’a peine 1 km devait nous mener au temple chinois Sam Poh dans la ville voisine de Brinchang ( 5 km de Tanah Rata par la route). C’est ici que nous avons rushé le plus ! Une montée extreme, une descente extreme, une montée extreme, une descente extrême. Intense! Sur un  semblant de chemin dans le bois, pas très tapé, juste légerement. J’imagine que peu de monde s’aventure ici. Une chance, il n’avait pas plu dans les derniers jours parce que le tout aurait été inpraticable sinon. Bref, nous en avons eu pour notre argent ! Il était temps que nous atteignons la fin du chemin qui ma foi, était assez en broussaille pour la finale. Plus trop de chemin. Ce fut un trekking bien sportif mais soyez rassuré cette fois, mes chaussures ont tenu le coup. J’ai mis mes snikes, je n’ai pas pris de chance !
Voici de quoi avait l’air rapido le chemin.
Et voici de quoi avait l’air nos visages et nos traits tirés a la sortie de la piste que vous pouvez apercevoir en arrière de nous. C’est normal que nous ne voyez pas grand chose, c’était dément comme sortie de bois. Genre « ferme tes yeux et fonce ».
La journée se termina par une visite du temple chinois et un passage dans le marché de nuit du samedi. Toujours agréable de sentir le pouls d’un endroit par son marché. Vivant. Gourmand. Pleins de cossins.

 

 

Ce fut grosso modo notre passage dans les Cameron Highland. Bien joli passage! Frais, montagneux, instructif, exploratoire et sportif. Nous étions maintenant mures pour les iles ! C’est vers les Perhentian Islands, du coté Nord -Est de la péninsule que nous nous sommes dirigé. Ici en Malaisie et contrairement au Vietnam, il n’y a pas vraiment de bus de nuit permettant de « sauver » le temps de déplacement. Ce qui nous embête un peu considérant les vacances de MP. Le temps nous est compté. En fait, pas d’overnight bus pour des distances plus ou moins courte de 6 a 8 heures. Quelqu’un nous a d’ailleurs dit que certains accidents ayant eu lieu et que les chauffeurs étaient parfois négligents. Ce qui explique en grande partie les autobus de jour. Et ce qui nous rassure du même coup. Semble t’il que pour les tres longues distances, ca existe bel et bien mais pas pour les déplacements que nous avons a faire, pas suffisant. C’est donc dans un mini-bus privée de 10 personnes ou nous étions seulement 2 ( ho yeah!) que nous nous sommes dirigé vers les Perhentian Islands. Une grosse journée de déplacement puisque une fois arrivé a la ville cotiere de Kuta Besut, nous devions prendre un speedboat pour nous amener aux iles. Speedboat tu dis!!  On a bien rit les cheveux tout ébouriffés, le vent qui pogne dans ton chandail sans grand contrôle et la peau qui devient toute collante dû aux vents marins. Attache tes lunettes de soleil dans ta face mon ami! Ni une ni deux, tu te fais débarquer au resort de ton choix, sur l’ile de ton choix, les pieds directs dans l’eau et le sable. Belle invitation je trouve! Les Perhentians Islands sont 2 iles, la grosse et la petite. Nous avions choisis la petite et avions réservé notre premiere nuit dans un guesthouse situé en plein milieu de l’île, là  où il semblait y avoir un peu d’action ( restaurants  et autres hébergements). J’ai bien dit un peu d’action puisque a ce temps de l’annnée, nous sommes a 2 semaines de la fin de la saison et c’est le début de la mousson alors certains dive shop et certains restaurants étaient fermés. Ils manquaient aussi parfois des poissons ou autre sélections que nous aurions pu avoir sur les menus des restos.  Mp et moi s’amusions a tout justifier par un « it’s because it’s the end of the season ». Mais rien de tout cela ne nous fit regretter d’y etre aller ! C’est tout sjmplement paradisiaque comme endroit ! Eau cristalline, plage de sable blanc quasi déserte, atmosphere vraiment tranquille! Long Beach où nous  étions est situé dans une grande baie. Pas de scooter ici, que des bateaux. Même pour se déplacer sur notre propre île, c’est des boat taxi de village en village. Tout a partir de la plage.

Marie-Pier est allé faire de la plongée pendant une journée. En petite groupe de 4, c’était bien.  Almost private. Cela faisait plus d’un an qu’elle en avait pas fait alors ce fut un beau retour au jeu pour elle. Elle saura mieux vous en parler que moi mais si je me fit a la critique de fin de journée, ce fut un succès. De mon coté, la premiere journée fut une mise a niveau….de bronzage. Et oui, j’avais bronzée avec mes bandes de  camisoles depuis le début du voyage ce que je trouvais tres laid. Quel beau prétexte pour alterner ventre/dos/ventre/dos pendant quelques heures sur la plage. Avec la chaleur qu’il faisait, j’étais dans l’eau aux 15 min. Très reposant mais je pris le tout au sérieux. Et ce fut réussi mes amis! Ho yeah, éliminer les traces de bronzage! Merci bonsoir. Ok ok  avec un mini-coup de soleil mais je jure, je jure  ( Ge, je te le jure!) que j’ai mis de la crème comme il faut! C’est juste qu’avec autant de baignade dans la mer, l’effet fut moins glorieux. En soirée, nous nous sommes régalé! Parfois de BBQ sur la plage où tu peux choisir ton poisson dans le bac d’eau direct devant, assez frais merci. Ou encore de plat malaisiens pour lesquels je me suis laissé tenter! Je m’en suis mis plein la cravate le deuxième soir en mangant au dela de ma capacité juste parce que le plat que j’avais commandé était excellent! ayayaye ! Je ne pourrai pas faire ca tout le temps! C’était simplement a s’en licher les doigts ! Ca fait parti des plaisirs de la vie ! Et j’avais décidé de foncer tête première ce soir là visiblement. J’ai d’ailleurs appris a dire « gourmande » en anglais maintenant !
En soirée, nous allions souvent prendre un verre au seul bar (encore ouvert) de la plage. Le Monkey Bar. Reggae, chill, vraiment molo. Les gens ici semblent vivre au rythme de la plongée et des soirées entre amis à prendre un verre sur fond de musique reggae mélangé aux bruits des vagues. La bière étant un peu chère ici, nous avons bu du rhum local vendu 25RM ( environ 8$) pour une petite bouteille. A boire avec du coke. Mp s’en est d’ailleurs acheté une bouteille en souvenir. Eux par contre, aurait eu besoin d’un coup de main au niveau du design de l’étiquette!

 

 

Nous avons occupé notre deuxième journée avec du snorkelling. 5 sites a visiter! Et vraiment, vraiment, ce fut un investissement tout a fait justifié ! Les 5 sites étaient tous différents et tellement beau ! Dans le désorde, nous avons pu apercevoir des tortues (correction Bertrand : UNE tortue) d’environ 1 mètre, des mini-requins ( oui oui des vrais!!) un peu terrifiant au début mais apres quelques miinutes, on s’y fait. Petits eux aussi quand même, genre 1 mètre. Et qui semblaient complètement désintéressés a nous. il y avait aussi des milliers de poissons de toutes les couleurs dont quelques un un peu trop curieux venaient tout autour de nous. Tu sautes du bateau et POUF te voilà entourée!  J’ai d’ailleurs fait un sacré saut a 2 occasions. Faut que je vous explique. Mon masques embuait de l’oeil droit. Ca arrive. Alors parfois, il m’arrivait de bien voir mais que par l’oeil gauche. Pas tres grave. Mais les petites curieux comme je les appelle venaient tellement proche de moi que parfois dans mon angle mort d’oeil gauche, je ne les voyais pas arriver. Alors quand il en apparaissait un sur le bord de mon masque sans que je ne l’ai vu venir, je jumpais a chaque fois ! Ca faisait bien rire Mp ! La faune marine est fantatique ici et ces îles sont des emplacements reconnus pour faire de la plongée et du skorkellling. C’est de loin mon plus beau spot a vie. Remarquez que je suis  plutôt beginner du snorkelling alors faudrait que je vous en reparle plus tard , après avoir fait plus de sites, mais vraiment, les coraux, les poissons, l’eau…tout était parfait ! J’ai regretter que nous n’avions pas acheter la veille finalement un kodak qui va dans l’eau. Ils en vendaient dans les petites shop de bord de plage. Next time!

 

 

Apres 3 nuits et 2 jours sur l’ile, sans connection internet, sans trop savoir il est quelle heure, il était temps pour nous de plier bagage pour poursuivre notre voyage ! Nos jours sont comptés  et considérant les déplacements de jours que nous devons faire, cela nous enlève des journées d’explorations. Départ ce matin (20 oct) tres tot avec le boat de 8h. Tel que dit plus tôt, les bateaux nous ramassent direct de la plage. Les sacs sur le dos, les pieds dans l’eau. Hop monte dans la chalouppe ma pinotte! Marie a eu de la difficulté a vivre aujourd’hui parce que c’est bien beau le snorkelling mais ca bronze le dos et le derrière des jambes de façon concentré ce beau sport là ! Elle est hyper rouge et porter son sac fût un calvaire pour elle. Bref.  Speedboat jusqu’a Kuta Besut, nous voici a nouveau dans un mini van rempli de stock et de gens en direction de Taman Negara. Nous avons choisi d’alterner nos visites  en cours de voyage alors après la ville, la montagne et la beach bum life, on fonce tête première dans la jungle life maintenant ! Trekking dans la jungle du Parc National de Taman Negara, humidité et sangsus, nous voici !

 

 

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « De la montagne à la mer »

  1. OMG !!! T’es tellement mon idole mon amie… la plongée et les sangsus… j’ai des frissions juste à y penser…lol

    J’ai d’ailleurs ri aux éclats avec ton épopée d’angle mort aquatique…. avoir été à ta place j’aurais été subittement entourée de petits flocons et d’une marée noire if you know what i mean…lolllllllll Drop dead la madame….lolllll

    Shut gun sur Tarzan si jamais tu le croises dans la jungle …;)

    T’aime à la folie et te promets de t’envoyer un e-mail perso détaillé soon …;)

    M. xxx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s