La reine des villes

Je vous ai laisser la derniere fois sur la première portion de notre road trip en NZ. Voici maintenant le temps de notre arrêt suivant : Queenstown. Après Milford Sound, nous avons repris la route en repassant par Te Anau pour nous diriger vers Queentown. J’avais très hâte de voir cette ville qui m’avait été louangé autant par certains amis que par le Lonely Planet. Ville d’adrénaline également. Tout pleins de sports extremes possible à faire ici. C’est là ou j’avais un peu moins hâte. Ayant déja sauter mon tour (sans mauvais jeu de mot) a Cairns avec Stephanie par manque de préparation psychologique, je m’étais depuis crinquée avec Alex a y faire un saut de bungee. Autant vous dévoiler le punch tout de suite : je ne l’ai pas fait. Pas été capable. C’était plus fort que moi. Je n’arrivais pas a passer par dessus mon (foutu) rationel…j’aurais dû booké mon saut sans trop regarder les autres et hop, me lancer. En même temps, on dirait que je n’avais pas en moi l’ultime envie, la flamme du saut, le lacher prise nécessaire. Ca me mettait a l’envers et après 2 jours d’hésitations perpétuelles, j’ai renoncer. Faut savoir se retirer et accepter ce qu’on est.
Alex lui le malade, s’est élancer et de la plus haute plate-forme en plus ! 134 m! J’y suis allé avec lui et sincèrement quand j’ai vu la plate-forme au loin en sortant du shuttle qui nous y amenaient…ataboy! Impossible de penser que j’aurais pu faire ca! Vous voyez la photo…imaginez en vrai. D’en haut, la rivière avait l’air toute petite !! Alex m’a confirmé qu’une fois la tête en bas après 8,5 secondes de chute libre, elle était pas mal plus grosse qu’elle en avait l’air la petite rivière. Il ne faut vraiment pas être chochotte pour faire ca. J’ai filmé le tout. 2 minutes 30 de pur feeling. Il a vraiment fait un beau saut. Sans y penser, 3-2-1-superman, hop le plongeon en avant. Capoté raide! Vraiment, il fut courageux. J’aurais aimé pouvoir partager le feeling du saut avec lui. Quoique le mien aurait été a (seulement) 43m mais j’ai tout de même pu être là avec lui et partager en partie le moment. Même fêter le tout verre a la main en soirée, sur le bord du lac. J’ai pas dit que je ne sauterais jamais par contre. Ca me trotte quand même encore un peu en tête a l’occasion. Ce n’était peut-être juste pas le moment pour moi de le faire. Cela aurait été mémorable j’en suis certaine! Pour rire, Alex a failli m’acheter un chandail qu’il vendait où il était incris : “I was too chicken”. Bon, dossier clos. A suivre dans un prochain épisode.
Pour le reste de notre passage a Queenstown, nous nous sommes promené dans les petites rues mignonnes, avec notre café fait dans nos tasses maison a la main, afin de découvrir  ce village qui a des apparences de Banff a ce qu’on m’a dit. Niché au creux des montagnes, ville de sports et de plein air, été comme hiver, assez touristiques avec ses nombreux hotels avec vue sur le lac, amuseurs de rue, boutiques, resto et bars chaleureux. Nous avons même rencontré 2 québécois habitant le Nord de Montréal. Rien de mieux que l’accent québécois pour se reconnaitre parmi la foule. Nous dormions dans un camping situé tout près, a environ 10 km. Avec une superbe vue sur les montagnes autant en soirée qu’au levée le matin. Ultra tranquille. J’adore.
J’y ai acheté mon petit bracelet de voyage aussi. Je ne me rappelle plus si je vous en ai déja parlé mais a chaque pays que je fais, je m’achète un petit bracelet que je porte au poignet gauche. Symbolique de chacun des pays, leur nombre me rappelle a combien je suis rendu dans mon année. Vous les verrez surement sur certaines photos. Voilà l’explication. C’est donc a Queenstown que j’ai trouvé celui pour la Nouvelle-Zélande. Nous avons aussi été monter une montagne située en plein coeur du village. Il y avait des gondoles mais nous l’avons plutot monté a pieds. 1 heure et demie de grimpe. Ce qui m’a malheureusement permis de découvrir qu’après 3 mois de road trip, il est temps de redevenir un backpackers normal et de marcher! Le souffle se perd en roulant autant on dirait bien. Crime. Redonnez moi mon cardio svp. Ces efforts en valaient cependant grandement la peine, la vue d’en haut était vraiment belle. Il y avait des tracks de vélo de montagnes tout autour, de la luge et un superbe complexe tout équipé pour y manger et admirer le point de vue sur la ville, le lac (d’ailleur pur a 98%) et les alentours avec les monts environnants et les immenses champs. Ironiquement, le wifi n’est pas super ici en Nouvelle-Zélande…et bien on a poigné un réseau gratuit sur le top de la montagne! Le temps d’un petit skype aux parents pour leur montrer le décor. Partager un peu de ce que les photos auront encore une fois de la difficulté a démontrer.
Anecdote time : après la journée de bungee d’Alex, nous sommes allée souligner le tout en ville dans un petit pub. La pinte s’imposait quand même et ce, malgré notre fatigue et la baisse d’énergie qui nous habitaient. Une bière suffit. Sur le chemin du retour, Alex au volant, nous avons poigné un barrage de police. Ils faisaient souffler les gens dans la baloune pour vérifier le taux d’alcool. L’officier a fait souffler Alex une première fois dans une machine détectant l’alcool avec un simple “alcool” ou “no-alcool”. Nous lui avions dit que nous arrivions du pub alors c’est normal que la machine indiquait “alcool”. Veuillez vous ranger sur le coté monsieur. Là, on trouvait ca un peu moins drôle, n’était pas certain de la limite d’alcool permise ici et surtout, dû au fait que nous avons une voiture louée. Avions nous tout simplement le droit de consommer ? Honnêtement pour une simple bière, nous n’avions pas vraiment vérifié. Alex a donc souffler dans la seconde machine. Résultat qui s’est heureusement avéré négatif! Ouf ! Plus de peur que de mal. Nous n’étions plus trop certain après notre  5 a 7 sur le bord du lac avec un peu de vin, la fatigue de la nuit stressante précédent son saut, la fatigue de l’après-saut également et la biere en soirée. L’agent nous a dit que la limite était comme au Canada avec son .08. Bonne chose. Il s’est même mis a nous jaser ca, qu’il était venu au Canada, qu’il avait donc aimé ca, etc….nous, on voulait seulement quitter et aller nous coucher. On a bien rit finalement. Pour un premier soufflage de baloune a vie pour Alex, c’est peu banal !
Nous avons passer plus de temps a Queenstown que dans nos précédentes villes faites en NZ a ce jour. Vraiment, cette ville vaut le détour!. Nous aurions d’ailleurs tous les deux aimé y rester encore plus longtemps si le temps nous l’avait permis. C’est en endroit où il ferait définitivement bon vivre. Love you Queenstown. See you again one day my dear.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s