Lost in transit

Tel que mentionné, je suis partie très très tôt lundi dernier de Christchurch pour mon retour en Asie. Un peu déchiré après avoir autant aimé la NZ mais fort heureuse de revenir en Asie. Après un break de quelques mois, j’avais envie d’etre dépayser a nouveau. C’était le temps de reprendre mon exploration de l’asie du Sud-Est et mon budget réclamait un pays plus économique!
J’avais 3 vols pour m’y rendre : Christchurch-Melbourne, Melbourne-Singapore et Singapore-Phnom Penh au Cambodge. Facile ! Tout cela dans la même journée et avec assez de temps entre pour ne rien manqué. Pour me rendre a Melbourne, aucun soucis. J’avais quelques heures d’attente sans plus. Mon vol était a midi. Vers 10h45 et en attente de mon boarding, je me lève pour marcher un peu et me promener dans l’aéroport. Je passe devant un des tableaux avec les départs….cancelled !! Quoi ?!? Il n’y avait eu aucune annonce faite au micro ! J’ai poser la question a quelques voyageurs qui eux aussi attendaient pour se vol et personne n’était au courant. Il fallait attendre que quelqu’un de Jetstar, la compagnie avec qui j’avais réservé mon vol, vienne nous voir. Cette charmante personne, puisqu’ils ont évidemment envoyé une superbe fille souriante et tout, s’est présenter vers midi pile justement pour nous relocaliser sur d’autres vols. Le nôtre était annulé pour bris mécanique. J’aime mieux cela que de décoller avec mais en me remettant sur un vol a 17h la même journée, je manquais mon transit de Singapore-Phnom Penh alors ca changait mon planing. Pas trop le choix, alors ok, attendons notre vol a 17h. Essaye de dormir a l’aéroport, trop de bruit. Internet ? Beaucoup trop cher ! 11$ de l’heure…wo ! Fatiguée de ma nuit d’avant passé a l’aéroport de Christchurch, je ere dans l’aéroport. Arrive notre vol de 17h avec Quantas ( même famille que Jetstar). Je présente mon boarding pass et passeport pour l’embarquement….ils ont pas mon nom dans leur systeme ! Le message que nous étions mis sur ce vol ne s’était visiblement pas fait ! Quelques sueurs plus tard, c’est ok, j’ai mon siège et mon boarding pas, j’entre dans l’avion. Méga avion d’ailleurs….2 étages et tout. Quand même plus luxe que ce que j’aurais eu avec Jetstar ca c’est certain ! Siege confo, couverte, oreiller, écran digitaux devant chaque siege, 2 repas d’inclus dont un souper. Petit bonheur. Le vol était quand même long alors j’ai eu le temps d’écouter le film “Social Network” et de sommeiller un peu.
Arrive Singapore, quelqu’un de la compagnie devait y être pour nous trouver un autre vol pour nos destinations ou nous héberger dans un hotel pour la nuit, advenant le cas ou nos vols seraient le lendemain. Nous étions environ 8 dans la même situation mais chacun allant dans des villes différentes après notre connection de Singapore. Evidemment, nobody de Jetstar était a l’aéroport pour nous aider! Ca fini que la dame de l’information a appelé quelqu’un qui est venu nous voir pour nous aider. Aucune idée qui était ce jeune homme, il ne semblait pas trop au courant de la situation. Je crois que nous avons été oublié dans le systeme puisque nous, nous avons été remis sur un vol pour Singapore a 17h mais un autre groupe de voyageur eux avaient été mis sur un vol Melbourne-Sydney et Sydney-Singapore. Nous avions comme été divisé en deux. Et eux, ils étaient au courant que ces gens arrivaient de Sydney. Pas nous. Anyway, le mec nous confirme nos vols. Le mien est a 6h am (encore!!) le lendemain matin. Là, on est rendu a 23h lundi soir. On s’entend tu que la nuit sera courte. Nous avons tout de même une chambre d’hotel payé par Jetstar. Malheureusement pas dans l’aéroport, cela aurait été trop beau. A 25min de taxi ! Alors nous passons les douanes en vitesse, tout le monde voulant aller se coucher. Une dame avait qui j’étais me dit qu’elle a demander lors de l’embarquement Melbourne-Singapore si nos bagages avaient suivi et semblait-il que non. Que Quantas avait a peine eu connaissance de notre transfert alors encore moins de nos bagages. Alors nous passons tous outre les bagages pour sortir. Une fois dehors en attente de notre taxi, je croise 2 filles qui elle aussi étaient dans la même situation que nous … mais avec leurs bagages ! Elle me disent qu’elles les ont trouvé dans le “Lost and found departement” a Singapore et donc d’aller voir. Je voudrais bien mais il est trop tard, je ne peux entrer a nouveau et faire le processus d’embarquement juste pour aller vérifier. Tant pis, je me dit que je vérifierai demain matin a mon check in du dernier vol. Allez hop hotel, le temps de manger un petit quelque chose…il est rendu minuit 45 et je veux juste dormir.
Le cadran sonne a 3h30, je dois etre a l’aéroport pour 4h. Douchette rapide, ca commencait a s’imposer. Je call le taxi et arrive vers 4h15 a l’aérport. Au kiosque de Jetstar, je vois écris sur le tableau non pas “Phnom Penh” ou je vais mais bien “Siem Reap” , une autre ville du Cambodge ! Bon, une autre affaire ! Pourtant le numéro de vol est bien le même ! Anyway, rendu la, je veux juste arriver dans le bon pays ! Finalement, c’était un pit-stop que cet avion faisait a Siem Reap, la destination finale étant bien Phnom Penh ! Ouf ! Arrive mon tour au kiosque de check in, après fait le line-up un bon 30min….ils ont pas mon nom dans leur systeme et je dois aller a un autre comptoir vérifier ! Sacrament, là je la trouve moins drôle. Il est 4h50 du matin, le vol est a 6h et j’ai même pas mes boarding pass, encore moins passé la sécurité et tout. La p’tite dame fait quelque appel et m’imprime une genre de facture. Je dois retourner au check in. J’y arrive evidemment la dernière, ils sont sur le bord de fermer le bureau. Elle me donne mon siege et mes pass, une chance. Merci ciao, je dois quitter. Avant par contre, je flash sur mes bagages. Dans tout cela, je n’avais plus trop eu le temps de m’en formaliser. Elle appelle je-ne-sais-trop-ou mais en raccrochant, m’assure que mes bagages sont sur le vol! Enfin une bonne nouvelle ! Merci vraiment madame !! Je me pousse en semi-courant pour passer le processus. Tentative de me ramasser un café et une toast, j’ai quand même faim avec tout cela. J’arrive in extremis a mon poste d’embarquement et ils débutent justement le boarding! C’est bon, tout est ok. J’embarque, on vol. Tout est beau dans le meilleur des mondes. Contente de voir le Cambodge du haut des airs. J’ai eu un siege sur le bord du hublot ! On fait notre petit arrêt a Siem Reap pour environ 40 min et on rembarque pour la destination finale, Phnom Penh. J’y crois a peine quand nous atterrisons. Je sors dans les premières de l’avion, rangée 3 ! Processus pour le visa et hop, me voila autour du carousel a bagages pleine d’espoir. Vous devinez la suite ? Gna. Aucun bagage n’y est sorti. Rempli le rapport. Je ne suis pas si surprise. C’est quand même normal avec ces annulations de vols, changement d’avion qu’ils n’est pas suivi.
Me voilà donc arrivé a Phnom Penh depuis mardi matin, sans mes affaires. Je ne suis pas si mal prise, j’avais prévu un peu le coup et apporter quelques vêtement de plus avec moi. Je suis donc fonctionnelle mais après avoir téléphoner au département “Lost and Found” de Phnom Penh ici et a Jetstar….je trouve que cela commence a être long un peu. Déja nous sommes vendredi matin ici. J’ai scanner et retourner a Jetstar hier mes boarding pass de tous mes vols et mon rapport de l’aéroport. Pas eu de nouvelles depuis. Je suis en train de voir avec mon assurance bagage là a ce que j’ai droit. C’est malheureux. Je dois avouer que les 2 premiers jours, je ne m’en formalisait pas trop. Ca arrive ce genre de chose. Là, je commence a douter qu’ils sont perdu-perdu. Ce ne serait pas la fin du monde, juste du tracas de me rééquipper. Déja que je n’avais pas grand chose, ce que j’avais était le nécessaire. Le linge ca va, c’est pas la fin du monde. Les médicaments, documents et argent….ca c’est une autre paire de manche. Surtout que j’ai des maximums que l’assurance rembourse a respecter. Je suis toujours stand by. Au moins, je suis dans un petit guesthouse a Phnom Penh, très bien, le personnel est hyper sympathique, ca me coute peu cher vivre ici. J’ai fais mes visites en ville et même rencontrer un ami. On reste pas seule longtemps quand on voyage en solo.
Mon défi du jour sera d’aller acheter ce qui me manque le plus et surtout, de trouver un endroit ou il me fournirons des factures si possible ! Les marchands sur la rue, ca produit pas beaucoup de facture ici, c’est direct commercant-acheteur. Et les assurance évidemment, ils veulent des preuves.
Ca fait partie de l’aventure!

Nancy / luggage less.
Publicités

2 réflexions au sujet de « Lost in transit »

  1. Ping : Dernier vol…et non le moindre! | Nancy et Patrick

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s