Yangon et Mandalay

Mon premier arrêt et mes premières visites furent faite a Yangon. Plus grande ville du Myanmar avec 4 millions d’habitants. Qu’est ce qu’il y a de beau a visiter a Yangon ? Pleins de choses ! En voici quelques unes!

J’ai débuté par la Sule Pagoda. Situé bien centralement dans la ville. J’y ai fait la rencontre d’un vieux monsieur qui fut finalement mon guide pour la journée.

 Il m’a trimballé avec lui, m’a gentiment expliqué pleins de choses sur le Myanmar. Il m’a même fait un peu d’astrologie ! Vous serez heureux d’apprendre que je suis née un mardi. Je suis « Tuesday born » comme il répétait sans cesse. Mon animal est le lion. Grrrrrrrrrrr. Ma direction est Sud-Est. Ma planète est Mars et mon chiffre chanceux le 8! Voilà vous savez tout. Nulle besoin de chercher plus loin. Nous avons ensuite pris le bus local ( quelle expérience en soit….au niveau soporifique entre autre. Un vrai sauna !). Nous avons été visiter un centre de méditation. Le Mahasi Meditation Center. Super impressionnant tous ces tapis et les gens qui viennent méditer. Ils ont vraiment tous mon respect. Nous avons eu le chance de voir une “monks mobile” arriver juste devant nous avec pleins de monks importants en débarquer. Ici les monks sont ultra-vénérés et respectés. Il y avait une important célébration ce jour là. Nous nous sommes ensuite dirigé dans un autre lieu soit celui du reclining bouddha. Le Chaukhtatgyi Paya. A la difference de ceux que j’avais déja vu, il était hautement coloré celui-ci. Fort joli. Et les pieds de bouddha….wow ! J’adore ! La légende veut que bouddha juste avant sa mort laissa des empreintes de ses pieds afin de rappeler sa présence sur terre. Tous les carreaux ont une symbolique!

Notre prochain arrêt fût fait a un des pôles touristiques les plus significatifs du Myanmar, la Shwedagon padoga. Ce stupa ( monument de forme conique contenant des cendres, ossements ou morceaux de personnes importantes décédées) est un haut lieu bouddhiste et le premier centre religieux du Myanmar. Les gens viennent nombreux et régulièrement y prier. Quelle chance j’ai eu d’y être un jour de congé….bouddhiste ! Plusieurs commerces étaient fermés dans la ville dont le célèbre marché Bogyoke ( meilleur chance la prochaine fois) mais c’était rempli de gens ici ! Fascinant ! Après avoir visité, nous nous sommes assis un moment parmi la foule. Les gens s’assoient, mangent, et relaxent. Ils peuvent y passer la journée. La petite brise était bonne. Dieu qu’il faisait chaud !

Le lendemain en matinée, je suis allé marcher et me suis rendu au Botataung Paya, nommé en l’honneur des militaires qui aurait escorté les reliques de bouddha depuis l’Inde et ce il y a 2000 ans!  Les reliques  y sont conservés.  Quelques cheveux et des morceaux de dents.  Pour le reste j’ai fait de l’exploration rurale. Prochain arrêt pleasssse!

Après une nuit dans le bus direction Mandalay, c’est au petit matin que j’y ai mise les pieds. Ville assez populeuse également. Plus grosse que ce que je m’imaginais. Ici on est pas mal plus au Nord du pays. J’y ai passé quelques jours. Première journée, j’ai “engagé” un chauffeur privé pour pouvoir rayonner comme il se doit dans les environs.

Je suis allé visiter le monastère Shwe In Bin Kyaung datant de 1895 dans le « Monks district ».  Les lieux sont toujours un peu austère et dénudé. A l’image de leur choix de vie en toute simplicité. Silencieux, poussièrieux. Ensuite, direction le marché de Jade. Il faut savoir que le Myanmar est réputé pour cette pierre précieuse. Je n’ai rien acheté. Semble t’il que la qualité n’est pas toujours au rendez vous et honnêtement je n’y connais rien aux pierres. Je n’étais pas si intéressé de toute facon. Ca tombait bien. Mon chauffeur m’a par contre fait arrêter chez un “ami” qui lui aussi vend des bijoux. Ben quin! Belle arnaque pour ramasser une commission l’grand ! Oublie ca…overprice et inintéressant. On poursuit!

Mahamuni Paya. Dans ce temple, le bouddha central, le plus célèbre de la nation, ne peut être approché que par les hommes. Aucune femme n’est admise tout près. Les gens prient et collent des milliers de feuilles d’or. Il y a semble t’il 6 pouces de feuilles d’or de collé dessus ! C’est de la superposition ca mon ami ! De loin on ne voit pas la nuauce mais de proche, c’est possible de l’apercevoir. Ici aussi quelqu’un est venu a moi. Un moine. Ce qui est plutot rare, les moines n’étant pas autorisé a s’assoir près des femmes. Ils évitent normalement les contacts, de peur d’être touché aussi. Puisqu’ils est très déplacé de toucher un moine, ne serais-ce que sur le bras. Celui-ci a pris un peu de son temps pour m’expliquer le temple et le lieu. Toujours gentil quand les gens viennent a toi pour te partager un peu de leur pays. J’adore cela et ca me surprend a chaque fois. Parlant de feuille d’or, nous avons aussi fait un arrêt dans une fabrique de feuilles d’or. Wow tout le travail manuel qui s’en suit. C’est fou ! J’en retiendrai que la feuille est applati des milliers de fois et ce, pendant des heures. Voir ici les hommes qui se sont installé avec une pierre et un bateau et qui a force de bras, écrase et écrase encore les dites feuilles.

En fin de journée, mes 2 dernières visites fut d’aller aux pagodes Kuthodaw Paya et Sandamani Pay . La quantité de stupa qu’il y a ici, c’est superbe a voir ! Et pour conclure cette journée, j’ai escaladé “Mandalay Hill” (230m) pour m’offrir un beau coucher de soleil. On se tanne pas de ca hein ! La vue 360 sur Mandalay et sa banlieue est fascinante a voir.

J’avais rencontré a mon hotel de Yangon 2 américains. Une maman et son fils. Helen et Matthews. Super gentils. Je les ai recroisé ici a Mandalay ( même chemin touristique toujours!) et nous avons décidé de faire une journée ensemble. Le plan de match était tout d’abord d’utiliser les transports locaux, ce qui est une expérience en soit. Direction Amarapura afin d’être témoins du déjeuner de milliers demoines a chaque matin a 10h30. Ces moines mangent 2 fois par jour. Un peu aux aurores et un deuxieme repas, le dernier de la journée, a 10h30. Quand la cloche sonne, ils se positionnent tous en rang et quand ca part, GO, ca avance. Certains moines sont dédiés aux taches de distributions du riz, etc. Laissez moi vous dire que ca roule ! impressionnant. Les touristes, quand même peu nombreux, sont plutot respectueux dans l’ensemble du processus. Quoique de plus désagréable que d’aller pointer l’objectif de sa caméra dans leur face a l’heure du repas. Nous sommes resté en retrait et avons pu observer cette habitude vraiment hors du commun. En quittant et après avoir acheter un petit livre écrit par un des moines du monastère, nous sommes justement tombé sur ce dit-moine qui nous a invité a venir discuter avec lui a l’intérieux du monastère. A l’abri des regards et des oreilles. Je crois qu’il était impressionné et content que nous sommes venu par nous même et non pas avec un groupe organisé. Nous nous y sommes posé pour plus d’une heure a discuter de pleins de choses. Toutes plus intéressantes les unes que les autres : la religion, la vie, le monde. Ultra ouvert. Toujours le mot juste. Un être fascinant!  Et a mon avantage, il aimait bien les Canadiens., Je crois qu’un des généreux donateurs pour le monastère est Canadien…merci monsieur !! Notre deuxieme arrêt fut le célèbre Pont U-Bein . Plus long pont en teck au monde (1,2km), nous l’avons traversé en entier. Il fut construit il y plus de 200 ans. 

 

 

Le lendemain j’ai eu une envie de marcher. Je me suis payé la traite. Je suis allé faire le tour du Fort de Mandalay. Long de 2km par 2 km, je l’ai longé au complet. Une sale journée pour les mollets ! Voir ici les installations d’entrainement publics. Comique ! Je peux vous dire que j’ai bien dormi ce soir là. J’étais fatiguée …et ne semblait pas être la seule ! 

 

C’est le lendemain a 4h30 que je quitta Mandalay avec le bateau en direction de Bagan. Cette journée de 14 heures ( Oui 14!)  permet de longer la célèbre rivière  Ayeyarwady ( a dire 10x  rapidement) et d’observer la “vraie vie” comme j’aime bien dire. Les gens ruraux, les paysans, les marchands, les enfants.

 

Même les vendeuses prêtent a monter a bord et a jouer du coudes lors d’un arrêt et ce, afin de nous vendre de délicieuses manques.  Nous n’étions pas très nombreux. Je vous dirais environ 8 touristes et tout le reste, des locaux. Moi qui aime prendre des photos, j’ai complètement oublié de prendre le bateau en tant que tel en photo. Imaginez vous un bateau style Mississippi. 2 étages, en bois. Devant arrondis. Ca ressemble pas mal a ca.

Ajouts sur le Myanmar dont j’ai oublié de vous parler. Les gens et surtout les hommes machent des “Betel chewing gum”. Ca leur fait cracher rouge dans la rue, au volant, en vélo, partout. Tu peux en apercevoir les traces fréquemment et surtout cela colorent leurs dents ! Au début, j’ai fait un petit saut je vous dirais….après un temps tu t’habitudes mais les gensives sont vraiment foncées ! Presque épeurant! 

Ici, pas de banques, de guichet donc pas moyen de retirer de l’argent une fois entré au pays. C’est donc dire que l’argent que tu as sur toi, c’est avec cela que tu devras gérer ton voyage.l Pas super évident de calculer a l’avance combien exactement tu auras de besoin, ne connaissant pas le coût de la vie. J’avais entendu des commentaires contradictoires en plus. Deuxième notion importante : Tu amènes des beaux dollars US NEUFS! Je répète : neufs ! Pas plié, pas déchiré, pas utilisé si possible,  neuf ! Autre beau défi a trouver ! Et tu changes une partie de cet argent une fois dans le pays et idéalement sur le marché noir afin d’avoir un meilleur taux. Tu peux le changer un peu n’importe où en fait …. mais le taux sera pas intéressant. Faut donc dénicher L’ENDROIT ou tu auras un taux respectable. Toute qu’une aventure. Tu as besoin du US pour payer les hôtels et transport et tu as besoin du Kyats ( leur monnaie) pour les achats normals : resto, location de vélo, etc. Dans mon cas, j’ai finalement changé mes dollars dans une clinique d’optométrie. Et oui, ca peut être partout ! On m’a fait passer en “arrière boutique” et un vieux monsieur assis faisait office de “banquier”. Combien vous voulez, voici mon taux. OK c’est pas mal. Il était même équipé d’une machine pour compter automatiquement les billets, comme les vrais banques ! C’est a se demander s’il vit vraiment des lunettes ou de ce business parralèle. J’avais finalement changé trop de kyats mais Tim, un américain avec qui j’ai voyagé en fin de périple en avait de besoin lui alors j’ai pu lui échanger ce que j’avais de trop. Ca le dépannait alors donnant-donnant comme on dit ! 

Publicités

4 réflexions au sujet de « Yangon et Mandalay »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s