6 septembre pour 6 septembre

Cette date, ca vous dit quelque chose ? Un rappel particulier ? A part les gens très proches de moi ou quelques freaks des dates parmi la foule, surement pas. Dans mon cas, il est dur de l’oublier. Déjà un an que je partais. Et oui, le 6 septembre 2010 au matin j’avais décollé de YUL pour la grande aventure. Je vous entend déjà dire « DÉJÀ?! ». Normal. Le temps passe si vite. A ce moment, je trouvais ironique le fait de débuter mon année de vacances la journée de la fête du travail. L’ironie a encore envie de jouer faut croire. Cette année, j’ai réintégrer mon appartement en totalité la journée de la fête du travail, 1 an après mon décollage. J’aurais voulu le faire, cela aurait été difficile. Note a moi-même : que de choses se sont passées dans cette année. Fin du regard vague. Retour, caméra, action!

Je dis « réintégrer en totalité mon appartement » puisque en vérité, j’ai eu les clés le 1 sept et depuis, j’ai laver (beaucoup), peinturé (énormément) et installé mes choses (prioritaires). Cela m’a prise ( avec de l’aide parentale évidemment) tout le long weekend. De gros travaux. J’ai eu quelques pensées pour les peintres industriels et gens de construction. J’étais courbaturé raide tous les matins a mon réveil. Malgré mon si jeune âge! 🙂

 

J’avais décidé de sous-louer mon appartement et vraiment je n’ai aucun regret. Tout a bien été. C’est un processus un peu lourd qui doit être planifié, organisé et suivi de près puisque l’on reste tout de même responsable mais dans mon cas, je le referais sans hésiter. Déjà le retour contient plusieurs défis alors d’éviter de se rechercher un appartement, de se meubler, de déménager au complet, c’est beaucoup. Dans mon cas, j’ai préféré conserver  intacte cette partie de ma vie. Ce semblant de stabilité. Ayant laisser mon travail, vendu mon auto et tout le reste que j’ai mis de coté le temps de mon périple. C’est tout de même une décision personnelle qui mérite réflexion si vous avez l’occasion de le faire.

 

Je reprend tranquillement pas vite le dessus et rassurez vous, mon frigo n’a plus l’air de ceci mais bien de cela :

Pour les jours, semaines et mois a venir.

Aujourd’hui 6 septembre fût ma première « vraie » journée de vie « normale ». Dormir dans mon lit, quitter pour le travail, revenir après ma journée de boulot et y passer la soirée. Une vraie journée de citadine. CHEZ MOI! Oui j’ai repris le boulot depuis plus d’un mois mais je vivais encore dans mes sacs, a moitié éparpillée dans ma voiture et surtout chez des amies qui ont eu la générosité de m’héberger depuis ce temps. Une transition temporaire, un retour progressif. Qui fut parfait. Là, j’ai l’impression d’être vraiment revenue et d’aller de l’avant.  Petits changements, grands avancements.

Trimbalant mes affaires depuis un an, ce fut une joie ( et un drôle de feeling) de remettre mes vêtements en petite pile dans mes tiroirs. Un soulagement. Comme un sentiment d’appartenance a quelque chose, quelque part. Un chez soi dans le sens large du thème et vraiment, cela n’a pas de prix. La différence se fait par rapport au quotidien mais surtout, dans la tête.

 

Je ne sais pas quand l’envie express de repartir me prendra mais en attendant, j’ai mon chez moi et j’y suis bien. Le large et la liberté me manquent c’est certain, je ne m’en cache pas, mais ne me chercher pas durant les semaines à venir, je serai dans mon cocon nouvellement décoré. Symbole d’un nouveau départ.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s