1 Mercedes Benz / 23 ans / 20 fois le tour du monde

Des histoires comme je les aiment! Celle-ci concerne Gunther Holtorf, un allemand, qui est parti avec sa femme sur la route pendant 23 ans. 23 ans !!! Avec son fidèle camion Mercedez Benz Wagen très bien équipé, il a roulé sa caisse sur plus de 800 000 km et ce, sans pépin mécanique majeur! Je ne peux m’empêcher de penser que les gens de communication de Mercedes Benz doivent être contents du rayonnement d’une telle histoire. Ils ont fait environ 20 fois le tour du monde. Et ils ont tout mon respect. Le vidéo ci-joint provient d’un photographe qu’origine Canadienne maintenant basé à Hanoi au Vietnam et qui, le temps de quelques kms, l’a suivi sur la route.  Quelle aventure !

Par ici : Gunther Holtorf’s 23 year trip in his Mercedes Benz

Publicités

Une année de voyage autour du monde en 5 min

Un vidéo comme ça, ça me fait regretter de ne pas avoir davantage filmé durant mon périple.

Rigolo le français!

(via le blogue voyage de Gary Lawrence / L’Actualité)

Les agents de voyage VS Google

Il pourrait s’avérer judicieux de leur lâcher un coup de fil pour obtenir un meilleur prix que via le web !

Plus d’info ici.

Je seconde en affirmant que j’ai eu un bon prix dans le quartier chinois pour mon vol vers l’Asie!

(Crédit : Blogue de Gary Lawrence / l’Actualité.com)

 

Suivi en temps réel de vos bagages

Voilà ce dont j’aurais eu besoin en février dernier lors de la perte de mes bagages! Semble t’il que 2 spécialistes des technologies reliés aux voyages ( Amadeus et SITA) planchent actuellement sur un projet de système permettant de suivre en temps réel nos bagages soit du dépôt à l’arrivée. Il était temps ! On est rendu là. Une application iphone svp !

Un premier déploiement d’une cinquantaine d’aéroports offriront le service sous peu. J’espère Montréal dans le lot. L’outil s’appelera « Altéa Baggage Tracking ».

Tout le monde y gagnera. Au nombre de bagages égarés annuellement, c’est énormément de dollars perdus pour les compagnies aériennes qui doivent dédommager les clients. La perte de bagage étant une des plaintes les plus fréquentes enregistrées par les voyageurs et c’est normal. Vivement la simplification du processus et diminution du stress reliés au dépôt de nos objets personnels lors de votre prochain vol !

Astro quoi ?

En farfouillant le net ( mais pas avec Kevin Parent), j’ai découvert qu’il existait une autre forme de tourisme appelée « Astrotourisme ». Qu’est ce que ca mange en hiver ? Nouvelle tendance dans ce monde de plus en plus niché, l’astrotourisme c’est l’art de moduler ses voyages et escapades en fonction des événements lunaires. Il y a des phénomènes précis…qui sont directement associé avec des lieux pour cela. Un exemple concret ? La prochaine éclipse solaire totale est prévu pour novembre. Là ou vous devriez vous trouver pour maximiser l’expérience : Australie. Étiez vous vraiment conscientisé a l’importance du phénomène vous  ? Ou c’est moi qui se laisse facilement impressionner par l’avancement du tourisme de pointe et ce, de plus en plus. J’veux dire a part les gens du Lac Mégantic qui sont surement plus enclin a s’intéresser au phénomène du a leur prédisposition.

J’adore en apprendre davantage sur ce merveilleux monde !  Pas tant l’astronomie que le tourisme et ses multiples segments!

Pour les mordus en devenir, plus d’infos sur le sujet au astro-trails.com.  Bonne nouvelle passion!

6 septembre pour 6 septembre

Cette date, ca vous dit quelque chose ? Un rappel particulier ? A part les gens très proches de moi ou quelques freaks des dates parmi la foule, surement pas. Dans mon cas, il est dur de l’oublier. Déjà un an que je partais. Et oui, le 6 septembre 2010 au matin j’avais décollé de YUL pour la grande aventure. Je vous entend déjà dire « DÉJÀ?! ». Normal. Le temps passe si vite. A ce moment, je trouvais ironique le fait de débuter mon année de vacances la journée de la fête du travail. L’ironie a encore envie de jouer faut croire. Cette année, j’ai réintégrer mon appartement en totalité la journée de la fête du travail, 1 an après mon décollage. J’aurais voulu le faire, cela aurait été difficile. Note a moi-même : que de choses se sont passées dans cette année. Fin du regard vague. Retour, caméra, action!

Je dis « réintégrer en totalité mon appartement » puisque en vérité, j’ai eu les clés le 1 sept et depuis, j’ai laver (beaucoup), peinturé (énormément) et installé mes choses (prioritaires). Cela m’a prise ( avec de l’aide parentale évidemment) tout le long weekend. De gros travaux. J’ai eu quelques pensées pour les peintres industriels et gens de construction. J’étais courbaturé raide tous les matins a mon réveil. Malgré mon si jeune âge! 🙂

 

J’avais décidé de sous-louer mon appartement et vraiment je n’ai aucun regret. Tout a bien été. C’est un processus un peu lourd qui doit être planifié, organisé et suivi de près puisque l’on reste tout de même responsable mais dans mon cas, je le referais sans hésiter. Déjà le retour contient plusieurs défis alors d’éviter de se rechercher un appartement, de se meubler, de déménager au complet, c’est beaucoup. Dans mon cas, j’ai préféré conserver  intacte cette partie de ma vie. Ce semblant de stabilité. Ayant laisser mon travail, vendu mon auto et tout le reste que j’ai mis de coté le temps de mon périple. C’est tout de même une décision personnelle qui mérite réflexion si vous avez l’occasion de le faire.

 

Je reprend tranquillement pas vite le dessus et rassurez vous, mon frigo n’a plus l’air de ceci mais bien de cela :

Pour les jours, semaines et mois a venir.

Aujourd’hui 6 septembre fût ma première « vraie » journée de vie « normale ». Dormir dans mon lit, quitter pour le travail, revenir après ma journée de boulot et y passer la soirée. Une vraie journée de citadine. CHEZ MOI! Oui j’ai repris le boulot depuis plus d’un mois mais je vivais encore dans mes sacs, a moitié éparpillée dans ma voiture et surtout chez des amies qui ont eu la générosité de m’héberger depuis ce temps. Une transition temporaire, un retour progressif. Qui fut parfait. Là, j’ai l’impression d’être vraiment revenue et d’aller de l’avant.  Petits changements, grands avancements.

Trimbalant mes affaires depuis un an, ce fut une joie ( et un drôle de feeling) de remettre mes vêtements en petite pile dans mes tiroirs. Un soulagement. Comme un sentiment d’appartenance a quelque chose, quelque part. Un chez soi dans le sens large du thème et vraiment, cela n’a pas de prix. La différence se fait par rapport au quotidien mais surtout, dans la tête.

 

Je ne sais pas quand l’envie express de repartir me prendra mais en attendant, j’ai mon chez moi et j’y suis bien. Le large et la liberté me manquent c’est certain, je ne m’en cache pas, mais ne me chercher pas durant les semaines à venir, je serai dans mon cocon nouvellement décoré. Symbole d’un nouveau départ.