Retour avec un grand R (roulé ou non)

Et oui, toute bonne chose a une fin ! C’est venu le temps pour moi de remiser mon sac et de rentrer a la maison. Cela fait quelques semaines que je m’y prépare. On se sent comment ? Bien, confuse, mélangé, triste, heureuse, émotive, excité, fébrile, anxieuse, inconsciente, prête. C’est possible tout ca a la fois ? Un gros mix-feeling. Il faut bien savoir revenir. Je pensais bien tenir mon retour ultra-secret pour tous. Mon plan était établi depuis longtemps. J’avais une complice. J’aurais fait irruption a la maison familiale comme un cheveux sur la soupe. Sortie de nulle part. Revenir seule, un peu comme j’étais parti en septembre dernier. Après mûres réflexions, je me suis rendu a l’évidence que mon plan n’était pas a toutes épreuves. Mes parents devenaient de plus anxieux et attendaient mon retour impatiemment. De ne pas savoir quand je rentrerais, je crois que c’était pire. Mon désir de leur faire une surprise n’était pas aussi fort que leur joie de savoir quand je reviendrais et surtout, de venir me chercher eux même a l’aéroport. De recevoir un petit mot par courriel disant : « J’étais assise dehors et un avion passait dans le beau ciel bleu. Je pensais à toi. Est ce que je peux savoir ta date de retour ? ». Ca m’a donné le GO que j’étais sur la bonne voie en partageant mon « secret ».
J’ai donc mis le pied en sol Montréalais mercredi le 22 juin en soirée. Presque en même temps que l’été ! Que ce fut drole de revoir du hublot MA ville, MA province, MON aéroport. J’ai vraiment l’impression de boucler la boucle. Est ce que j’en reviens changé ? Je  ne sais pas. Surement. Je n’ai pas encore assez de recul pour le dire. Maintenant quoi ? Je suis descendu rapido a Québec. Et depuis, je dors. Reprend du sommeil. Fait de l’exercise. Essaie de revoir tous les amis. Essaie aussi de faire une chose a la fois. Pas si évident.
Je me repose aussi de mon décalage horaire , pas si terrible, et me permet de “réatterir” en  terrain connu. Je n’ai pas mon appartement a Montréal avant quelques semaines de  toute facon. J’ai envie de revoir tout le monde. Tout de suite ! Je sais que je  ne pourrai le faire tous en même temps alors une journée a  la fois. Sachez  que j’ai tous très hâte de vous revoir…en vrai !  J’appréhende un peu les  mêmes questions : ton endroit préféré ? Ton coup de coeur ? Des potins ? 😉  Mon coup de coeur overall restera la Nouvelle-Zélande. All the way. Mon campervan sur le bord du  lac Pukaki, tout juste a coté du Tekapo lake…c’était priceless. Quand je vais fermer mes yeux et m’imaginer dans un endroit paradisiaque, c’est là que je vais  me voir. Mon endroit préféré en Asie maintenant….tellement dur a dire. Chacun des  pays m’a apporté quelque chose de différent. Si j’avais a devoir vraiment en  isoler un je dirais la Thailande. De part sa diversité. Le nord et le sud c’est  deux choses. Il y a tellement a faire. Tellement d’île. C’est magnifique même si  c’est touristique. C’est abordable. C’est bon au goût. C’est facile. Je pourrais vous faire  des top 3 a l’infini. Top 3 des villes, top 3 des montagnes, top 3 des plages,  top 3 des temples, top 3 des gens, top 3 de la nourriture…..ca ne finirrait plus.
J’ai des milliers de  photos a classer maintenant. J’ai pris tellement de retard au courant de  l’année. J’avais de bonnes intentions de le faire au fur a et mesure. J’ai préféré en profiter que  de rester devant mon ordi. Faut pas m’en vouloir.  Ca viendra ne vous en faite pas. Vous verrez le tout passer  ici et sur facebook. Stay  tuned! En passant ceux et celles qui désirent se désabonner de la newsletter maintenant que le grand périple est terminé, je ne vous en voudrai pas.  Allez en paix. Sachez tout de même que le blogue survivra a mon voyage. J’ai encore quelques articles a partager suite a mon année mais j’ai bien l’intention ensuite de modifier légèrement sa raison d’être mais de le conserver en ligne. Sentez vous bien a l’aise

J’ai chéris chaque  journée de cette année. Pas une journée ne s’est passé sans que je ne me  considère chanceuse d’y être. J’ai tenté d’en tirer le meilleur. Certains jours  j’ai réussi, certains non. Il s’est passé tellement de choses.  Rencontré  tellement de nouveaux amis de partout. Chaque dollar investis dans cette année a  vallu la peine. J’ai maintenant devant moi une belle page blanche. Un retour a  bâtir.   Je vous avouerai que je ne sais pas trop par quel bout  prendre tout ca. Une chose à la fois j’imagine. Le reste suivra. On peut pas  tout faire en même temps. S’il y a bien quelque chose que je retiens c’est bien  : Go with the flow. Je me sens un peu comme avant de partir….la machine est en  marche impossible de l’arrêter. Je partais. Et bien maintenant la machine est en  marche, impossible de l’arrêter, c’est l’heure du retour. Faut se  laisser  porter.
Je vous remercie de m’avoir suivi dans cette aventure. J’espère vous avoir  divertis un peu. Un merci tout spécial aux gens qui ont partagé ma route. Merci  d’avoir été de si parfait compagnon : patients, ouverts, aventuriers et prêt a  tout. Chacun de vous, vous vous êtes placé parfaitement dans mon planning et ce  fut génial ainsi. Vous m’avez tous apporté quelque chose de différent. Nous  avons partagé quelque chose d’unique ensemble et je vous en remercie  profondément. Je n’oublierai jamais. Et soyez prêt a ce que de temps en temps, je vous écrive ou vous appelle pour vous dire : « Te rappelles tu de…. ». Vous serez les seuls a pouvoir comprendre. Merci 1000 fois aussi a mes parents qui furent mes gestionnaires a  distance. Sans eux, cela aurait été tellement plus compliqué. Vous êtes ouvert a  la technologie ( skype entre autre) a grandement facilité nos communications  quotidiennes. Je sais que cela n’a pas été facile pour vous mais vous avez été  fort et bon. Je vous en remercie infiniment. Cela n’aurait pas été possible  sans vous. Je me sens comme aux Oscars a faire mes remerciements…. 😀 . Je serai brève sinon ca  pourrait s’éterniser longtemps. Merci à tous ceux qui ont touché mon rêve de  près ou de loin. Je n’oublierai jamais. Maintenant….allez hop cascade!

Thirty-something

Aujourd’hui 24 février est un jour plutot spécial pour moi. C’est symboliquement aujourd’hui que je change de décennie. Et oui, je suis frappé par la trentaine! C’est mon tour ! Fini les folies, on rentre dans la « vraie vie ! Il disait quoi déja Jean-Pierre Ferland sur les femmes de 30 ans ? 🙂
Vous vous dites “Ho mon dieu, elle est seule dans son pays lointain pour féter ca”. Niet. Je suis effectivement loin mais ca m’arrange plutot bien. Je vous explique. Il y a autour de ce trentieme une aura et une pression sociale de faire quelque chose de “symbolique”. Que je n’avais pas tant envie de vivre. Moi, mon cadeau pour mes trente ans, c’est justement mon voyage! Un beau “A : moi. De : moi”. Un an de liberté, de dépaysement, de gâteries, d’aventures. C’est un méchant beau cadeau ca ! S’accorder du temps. C’est donc dire qu’a quelque part dans ma tête, j’ai déja un peu ce 30 de bien ancrée. Ca fait des mois que je sais que cela s’en vient alors c’est simplement aujourd’hui LA vraie journée quoique je suis déja un peu passé a ce chiffre.
Sachez que je suis bien. Très bien même. Je suis avec une personne qui m’est chère. Quelqu’un que je connais depuis longtemps. Dont je ris parfois les blagues en premier. Qui me tape parfois sur les nerfs aussi. Quelqu’un que j’apprend de plus en plus a connaitre et qui j’ose espérer, s’améliore avec le temps. Je suis avec la meilleure personne que je ne pouvais pas avoir pour souligner ce moment : MOI. Et ce, dans un des endroits les plus impressionnants de la planète, Angkor Wat. Je me suis d’ailleurs levé aux aurores ce matin pour admirer le levée du soleil sur ce dernier.
Une journée fantastique! Quoique je ne vous cacherai pas que ce soir, je suis crevée. On est pu jeune-jeune pour si peu dormir nous autres là ! 😉 Merci a tous pour les voeux de fêtes. Je suis bombardé virtuellement et cela fait chaud au coeur. Vraiment ! Je pense a vous très fort et ne vous en faite pas, on trouvera bien un moyen pour souligner cela a mon retour ! J’en suis certaine !!

Sosie étranger

Souvent vous êtes avec moi. Vous ne le savez pas mais je vous aperçoit dans la foule. De fortes similitudes. En angle particulier. Un port de tête.

Depuis mon départ, je ne saurais vous dire le nombre de fois où quelqu’un, un ou une inconnu(e), à mes côtés m’a fait penser a une personne que je connais au Québec. C’est hallucinant.

La couleur de cheveux de Maryse Archambault, la shape et couleur de peau de Véronik L’Heureux, la grandeur et l’ossature de Francis Bernier, le nez d’Audrey Simon, les yeux de Jérome Gagné, les cheveux de ma cousine Jacinthe, la tête de Cowboy ( et ca, c’est pas peu dire!) et plusieurs autres. Mais la meilleure ressemblance est ici dans le backpackers où je suis a Sydney. Ceux qui sont venu avec moi au primaire et secondaire, vous vous souviendrez d’Hélène D’Astous ? C’est un sosie parfait d’Hélène ! C’est bien juste si je l’ai pas appelé par son nom quand elle est entré dans la cuisine. Je suis incapable de ne pas la regarder. La même grandeur, même shape filiforme, rousse, les lèvres et tout. Je vous le dit, si elle ne s’était pas mise a parler en allemand, j’aurais mis 100$ que c’était elle !

C’est toujours surprenant de voir quelqu’un qui nous rappelle quelqu’un. Pour moi, ca veut dire que vous êtes un peu avec moi. Autour. Chacun votre tour.

 

 

Mots de pré-départ

J’ai voulu le faire lors de mon départ et vous savez comment c’est, ca s’emballe et on prend pas le temps de le faire. Alors me voici, alors que je suis posé pour quelques jours a Kuala Lumpur. Plusieurs parmi vous m’ont écrit ( ou dit) un petit mot avant mon départ. Certains très touchant, d’autres tordants. J’ai envie de vous en partager des morceaux, pris ici et là. Je tairai évidemment les auteurs pour protéger leur identité. Ils se reconnaîtrons.

 

  • Je te souhaite un excellent voyage, beaucoup de découverte sur le monde extérieur et ton monde intérieur
  • Je suis tellement fière de toi, que je te trouve forte, déterminée et courageuse.
  • Je t’aime beaucoup et tu vas tellement me manquer.
  • Ca ma fait de quoi de te manquer, j’aurais vraiment aimer te voir avant que tu partes.
  • Fait attention au Mexican, Tamoul et surtout au Nain
  • Prends tout ton temps et déguste la vie au maximum. C’est merveilleux de pouvoir réaliser ce grand rêve!
  • Si jamais, au cours de ton voyage, tu viens à manquer de liquidité, où si tu entends parler d’une super opportunité qui est hors de ton budget et que tu as besoin d’une avance d’argent, je t’offre de t’en prêter (sans intérêts, évidemment!). Ce trip-là tu vas peut-être le faire une seule fois dans ta vie et ce n’est pas le temps de te priver pour une question de quelques centaines de dollars…ça va me faire plaisir de participer à ton rêve. (Non mais quand même ! TELLEMENT merci encore a cette personne. Cela m’a profondément touché. J’ai du attendre d’ailleurs avant de lui répondre par courriel….était pas capable. :))
  • BON DÉPART ! BON VOYAGE ! BONNE ROUTE ! Amuse-toi. Raconte-moi. Écris-moi. Prends soin de toi. Change de rythme. Va a ta rencontre. Fais le plein d’images. Depayse-toi. J’ai hâte de te lire ma belle
  • On a pas assez parlé hier et tu me manques. On se voit trop peu et déjà, tu seras partie. Enfin, pour te dire  (on ne se le dit pas assez souvent), combien tu comptes pour moi.
  • Tu pars dans une semaine!!! J’en reviens pas que ça arrive si vite! J’ai l’impression qu’on en parlais hier! Je sais pas si on aura l’occasion de se voir avant ton départ, mais je tenais à te souhaiter un voyage des plus merveilleux. Tu es vraiment chanceuse de pouvoir faire ça! Je t’envie presque!
  • Tu semblais très émue au bureau, alors je n’ai pas insisté pour une petite conversation, mais je te souhaite un super beau voyage rempli de découvertes, de paysages, d’amis, de saveurs, d’odeurs qui te resteront gravés en mémoire pour toute ta vie ! Amuse-toi bien, je vais te suivre sur facebook et sur ton blog. Je voyagerai avec toi par le biais de la technologie en attendant de partir à mon tour. Peut-être que tu n’auras pas fini ton tour du monde, alors on se donne rendez-vous quelque part dans le monde …. 🙂
  • Je te souhaite de tout coeur un voyage extraordinaire! Je suis certain que tout va bien se passé et j’espère que tu réussisses à faire tout ce que tu veux faire, voir et vivre.
  • Je te trouve vraiment hot de faire ca, c’est pas n’importe qui qui oserais faire de quoi du genre! Je te souhaite tout le bonheur du monde
  • Je suis vraiment jaloux… Tu vas voir qu’un an ça parait long d’ici mais que ça va être tellement vite quand tu es dedans…
  • J’ai aussi eu droit a des envolés orale dont celle de Jérôme qui restera a jamais en tant que pièce d’anthologie. Vraiment Roch ce soir là, tu étais terriblement drôle. Émotif, récapitulatif. J’ai adoré. Et ca peut-être pas trop parue parce que je riais…mais ca m’a touché. Orgueil de fille devant vous deux ! 😉
Et ma préférée parmi toute :
  • Un jour j’vais peut-être avoir des couilles aussi grosse que les tiennes!! 😛

Merci a tous. Encore une fois. J’en oublie de nombreux mais merci aux autres également. Aux filles qui ont souligné mon départ et a votre belle carte que j’ai gardé, de même qu’aux ami(e)s qui sont venu au pique-nique dans le parc Laurier. Même a ceux qui ont pas pu venir! Merci a Mel pour les derniers jours et l’isolation de pré-départ. Sans ce dernier coup de pouce de groupe, j’aurais eu encore plus de misère a décoller une fois pour toute!