Bilan Australie

A quelques heures de mon départ du pays, c’est le moment des bilans. Et oui, déjà ! On tourne la page !
Financièrement, je ne vous cacherai pas que l’Australie a fait mal quand même. Nous avons vraiment fait super attention et une chance, cela aurait été destructeur. J’y suis resté ici exactement 77 jours soit 2 mois de demi. En incluant les dépenses communes du trip avec Stéphanie et mes dépenses a moi, soit avant qu’elle arrive et ce que j’ai personnellement dépensé durant mon passage ici je totalise un gros 4800$. Si j’exclus mes dépenses perso  (14,8%) que je classifie toujours dans une catégorie “autres” mon vrai total de ce que cela m’a couter ici est de 4108$. Ceci exclus le coût de la voiture puisque nous avons récupérer l’investissement lors de la vente alors cela s’annule. Le gros des dépenses est sans surprise le transport (33%) et la nourriture (22%). Transport inclus ici l’essence et tout les frais reliés a la voiture. Plus certain autobus que nous avons pris vers la fin et la location de voiture pour la Grand Ocean Road. Ensuite, les accès, visites et “packages” totalisent environ 16% de mon budget (grosso modo pour Frasers Island et les Whitsundays) et l’hébergement (13,7%) pour le petit peu que cela nous a couter puisque nous dormions dans la voiture. Cela comprend par contre quelques auberges de jeunesses au départ et dernièrement. Ce qui me fait un grand total journalier de 53$ par jour. Pas trop mal quand on pense que je m’étais fixé un budget de 50$ par jour pour ce pays. Les choix furent quotidiens pour garder le budget le plus bas possible mais nous ne nous pas privé de rien. Bien contente de notre gestion budgétaire !
Au niveau du transport, l’Australie m’aura permis d’ajouter quelques kilomètres a mon compteur. Gros total de 17 954 km incluant le vol entre Kuala Lumpur et ici. Si je retire celui-ci afin d’obtenir seulement les kilo fait dans le pays, j’arrive a 11 342 km réparti comme suit : 77% fait en voiture pour notre road trip sur la Cote Est + la Grand Ocean Road ( 8 718 km) et 23% (2 624 km) en autobus. Ce qui dans mon cas inclus mon déplacement de Surfers Paradise a Sydney au tout début + notre aller-retour Sydney-Melbourne dans les dernières semaines. J’obtiens donc une moyenne de 147 Km par jour, quoique certaines journées furent a 0 et d’autres beaucoup plus étoffées en distance.
Personnellement, il est plutot dur de conclure. Je crois que je n’ai pas encore assez de recul. Si j’essaie de vous formuler cela clairement, c’est un mix-feeling que je ressens. J’avais si hâte de voir le pays. Mon arrivée a Surfers Paradise a drolement refroidie mes ardeurs. Ensuite le temps de trouver la voiture et prendre la route ( ce que j’avais si hâte!) le tout s’est apaisé et a grandement aidé. J’ai découvert un pays fabuleux rempli de décors vraiment époustoufflant. Et cela, sans avoir vu l’ouest et le centre ! J’ai comme une impression aussi que je devrai revenir si je veux vraiment avoir une vue d’ensemble complète du pays. J’ai manqué de temps et d’argent pour pouvoir vraiment en faire le tour complet. Je pars avec le regret de n’avoir pas pu aller voir “the  Rock” au centre du pays. La grosse roche d’Uluru. J’étais convaincu que j’irais. Malheureusement, ce sera pour une autre fois. J’ai le regret aussi d’avoir vu Melbourne sous la pluie. J’ai toujours bien vu Melbourne….mais sans avoir pu connaiître sa vraie valeur. Et l’Ouest. Ca, je savais que je ne pourrai y aller dans ce voyage ci…mais overall, vous comprenez un peu pourquoi j’ai le feeling que je devrais revenir. Il reste tant a voir et a faire.
Je suis heureuse d’avoir fait ce trip avec Stéphanie, amie que je connaissais depuis longtemps. Ne vous inquiétez pas, tout a bien été entre nous. La preuve ? Nous sommes toujours amies ! 😉 Après 2 mois 24h/24h ensemble, elle est reparti il y a quelques jours pour le Québec. Retrouvez sa famille, son copain…et mangez de la fondue chinoise !!
Mes coups de coeur ici aurons été sans aucun doute les Whitsundays avec Whithaven en tête. C’était simplement trop beau et suréel. Numéro deux : les koalas! Je ne pensais jamais craquer autant pour ces jolis animaux et notre journée au Lone Pine Koalas Sanctuary a Brisbane restera gravé dans ma mémoire longtemps. Top 3 : le jour de l’an de Sydney. Mémorable ! J’ai bien aimé aussi la vue de la Grand Ocean road. En fait, il y a tant de belles choses que nous avons vu ici. J’ai aimé avoir la liberté d’aller où bon nous semblait avec la voiture. Quelle bon choix de déplacement que nous avons fait. Notre voyage aurait été complètement différent sans cela. Fort heureuse aussi il va s’en dire d’avoir évité les innondations!
Mon passage en sol australien m’aura aussi permis de rencontrer de fantastique personnes : Thomas et Jocelyn les francais au tout début, David qui habite Bondi et que j’ai pu voir a quelques occasions. En fait chaque fois que nous sommes revenu a Sydney. Géraldine a Brisbane, mise en contact par mon amie Gentiane a Montréal. Tonio a Melbourne. Tous les nouveaux amis des Whitsundays et surtout de Frasers Island. Ne vous étonnez pas que mes amis facebook augmentent !
Après plus de 2 mois et demi, je suis prête a partir. J’ai même un peu hâte ! Je pars en ayant pu dire que j’ai réaliser mon rêve de venir ici. J’ai adorée et avoir pu le partager avec Stéphanie fut vraiment cool ! J’avais en tête d’y venir depuis si longtemps….c’est presque gênant de le dire mais depuis plus de 8 ans. C’est maintenant chose faite. Je peux tourner cette page du grand livre de mes voyages.
Je me dirige maintenant vers son petit voisin appelé Nouvelle-Zélande. Ce sera un passage rapide de 2 semaines dont j’ai l’impression que je reviendrai bien imprégné. Les paysages semblent fantastique! J’ai loué un campervan avec un ami de Quebec, Alexandre, qui partagera la route avec moi ! Aller, c’est parti ! On poursuit la route !

Surréel

Un petit mot rapide sur ma dernière soirée ici. Je suis sortie prendre un verre avec David et quelle soirée ce fut ! Nous avons début le tout dans un petit bar situé dans King Cross, le World Bar. Endroit couru en fin de soirée, line up toujours bien présent. Nous sommes arrivé relativement tôt alors ce fut ok. La particularité de la place c’est les teapots! Ils servent leur boisson dans des théières! Que nous buvons dans de petits shooters. Nous avons essayer plusieurs saveurs!

Ensuite, nous voulions changer d’endroit. Nous nous sommes ramassé dans le quartier gai situé juste a coté de King Cross. Alors c’est la que nous avons fini la soirée, dans un bar gai et lesbienne au travers la foule vraiment diversifiée ! Toilette mixte :

Bonus de la soirée, show de drag queen! C’était rempli de paillette, de mascara et de froufrou ! Hilarant ! J’ai adorée ma dernière soirée! Merci David !

Sydney : port d’attache

Nous avons passé tellement de temps a Sydney et je vous en est a peine parlé. Vraiment, chouette ville ou nous nous sommes senti chez nous. Nous avons parcouru la ville en plusieurs journées dispersées. En rafale et images :
Circular quay, Harbour Bridge et Opera House
Darling harbour
Paddington, quartier vraiment mignon.
King Cross, là ou nous avons habité et ou nous avons passé tant de temps.
Entre autre pour la vente de la voiture. Ici quelques minutes avant de la laisser partir.
Le backpackers ou nous sommes resté et où nous nous sentions comme a la maison. Le Eva’s Backpackers. J’ai beaucoup aimé l’endroit et je le recommande fortement ! Même s’il y a vraiment beaucoup de francais de France 😉

Bondi Beach, a quelques minutes de Sydney. Si j’avais a habiter ici je crois que je m’y installerais.

Sydney Tower

(ici nous pouvons apercevoir sur la pointe de gauche l’endroit ou nous étions au jour de l’an. Vous auriez sur la gauche l’Opera House et le Harbour Bridge si mon cadrage était plus large. Sur la droite de la photo nous pouvons voir ou nous habitons. Je sais c’est petit pour vous quand même!)

Vraiment, une belle ville !

Touski Australien

C’est le moment de parler de tout et de rien. Quelques petites remarques sur des choses qui nous ont frappé ici en Australie. Aucun lien entre les sujets, vous comprendrez bien assez rapidement.
– Nous avions remarquer sur certains voitures a l’arrière, situé près de la plaque d’immatriculation des collants avec les lettres P et L. Aucune idée de la signification de celles-ci. Dans les magasins aussi, nous avions vu ces collants a vendre. Vraiment intriquée, nous avons finalement osé le demander a un gars de Melbourne que nous avions rencontré au jour de l’an. Quand les gens ont la lettre L, cela signifie “learner”. Ils doivent garder ce collant sur la voiture pour la premiere année de conduite. Afin de signifier aux autres conducteurs sur la route qu’ils débutent. BIen quand même. Cela encourage la tolérance au volant. Et le P, c’est pour les 2 années suivantes. Je ne me rappelle plus la signification exacte du P mais pour les 2 années qui suivent, cela veut dire aux autres, je-suis-encore-relativement-nouveau-sur-la-route. Mystère élucidé !
-Je ne sais pas si c’est un pacte national, un signe de ralliement pour les touristes, un symbole pour les bien portants mais maudine qu’on a vu des craques de fesses ici ! Jeans trop bas, maillot de bain trop serré, short tombante pour les gars….l’enfer ! Fréquemment, on voyait très bien le haut de fesses et le début de craque de gens. Euh, habillez vous. Ca nous intéresse pas d’imaginer vos fesses. Fin du statement.
– Le cacatoes, oiseau coutant une fortune au Québec (comprendre ici plus de 1000$ ) se promène ici en complète liberté. Banalement même. Ils survolent les parcs et se positionnent un peu partout dans les arbres environnant. Étrange quand même de penser que pour nous, c’est cher pour s’en procurer un. Je ne suis pas très “oiseau” dans la vie mais ils sont plutôt joli ceux là. Blanc avec leur crète de coq jaune. Parlant de truc qui vol, nous avons observé ici un peu partout des chauves-souris. Parfois en fin de journée donnant une ambiance sombre au décor, parfois accroché aux fils électrique en pleine journée, parfois grosse comme pas possible. Vraiment, elles sont nombreuses ! Aucune n’a oser toucher mes cheveux, oufff!
– Les voitures de police sont visibles pas a peu près ici
– Souvent, lorsque nous avons fait de la plage, nous avons été surprises de l’effet que faisait nos pieds dans le sable : kwik-kwik! Tout le temps! Tu ne peux l’éviter. Tu marches et en toute non-subtilité, tu fais un petit bruit a chacun de tes pas. C’est comique ! On s’est permis quelques pas de danse a l’occasion, question d’en rire un bon coup! Première fois que je voyais cela. Entendais cela plutôt ! Pourquoi ici plus qu’ailleurs ? Aucune idée !

Hippies, par ici !

Au courant de notre road trip australien, j’ai omis de vous parler d’une petite ville que nous avons visité :  Nimbin ! J’avais entendu parlé la première fois de cette petite ville par une australienne que j’avais rencontré en Malaisie qui m’avait dit “Tu dois aller voir!”. Ok nous irons, nous irons. Nimbin est un village complètement figé dans les années 70. Je dit village mais je pourrais dire rue principale. Ce n’est pas très gros, niché un peu dans les montagnes. C’est en nous y rendant que nous avions traversé le pavée d’eau avec la voiture. Voir blogue précédent. Nimbin est situé un peu au Nord de Lismore, ville d’importance la plus près, et a environ 800 km de Sydney. Les gens habitant ici sont pour la plupart des hippies. Gens étant venu s’installer ici il y a de cela bien longtemps et qui ont adopté un mode de vie relax et sans perturbation. Ils y sont resté depuis. Assez agé maintenant pour la plupart, nous n’avons pas tellement apercu de jeunes lors de notre visite. Outre les touristes comme nous en passage temporaire.
Nimbin est devenu célèbre en 1973 lorsque la ville fut le lieu d’un grand rassemblement d’étudiants, de revendicateurs, artiste, fêtards et de gens engagés. Une philosophie de vivre en paix et en harmonie s’est créer entre tout ces gens, un peu comme partout dans le monde dans les années 70, mais ici le mode de vie est resté le même. On dirait que rien n’a évolué contrairement a ailleurs. Utopiste en quête d’une facon de vivre nouveau genre.
J’ai lu qu’il y avait ici une grande tolérance vis-a-vis la détention et la consommation de cannabis. Et c’est plutot évident quand tu visites la ville! Le tout reste illégal comme partout ailleurs en australie mais cela est ici fortement toléré. L’ambiance du village est très mollo (dû au cannabis?). Pas de stress a vivre ici.
Colorées sont les facades des commerces. Et a leur facon aussi, les habitants!
Ce fut un bien drôle d’arrêt de notre parcours que je voulais vous partager aujourd’hui.

Tourner a droite dans une grande ville

Regardez bien cette signalisation routière. Pas si évident hein ! Tourner a droite de la voie gauche. Euh ok. Nous avons expérimenter le tout a Melbourne. Pas trop sur de notre shot au début. Or, une fois que tu comprends et applique le principe c’est champion! Montréal, copie moi cela ca presse ! Advenant le cas ou vous roulez sur une artère et aimeriez tourner a droite par exemple. Plutôt que de vous jetez dans l’intersection et bloquez les gens qui derrière vous, aimerais continuer…prenez plutôt la voie de gauche, immobilisez vous, laissez les passer et attendez un peu. Dès que l’over de circulation vous aura dépassez ou que la lumière tournera au jaune, hop, tourner a droite ! Ca ne permet souvent qu’a 2 ou 3 voitures de tourner mais tout de même plus efficace et sécuritaire que de bloquer des voies et ralentir la circulation.

Architecte autoroutier, on prend des notes svp. Bon, je ne connais pas personnellement d’architecte autoroutier mais d’un coup qu’il tape cela dans google « architecte autoroutier » et qu’il tombe sur mon blog indexé….ils pourrons en prendre connaissance ! 😉

Quand je vous dit que Melbourne et Montréal ont des affinités, ils ont eux aussi des beaux bixi! Et oui, les vélos en libre service sont également en fonction ici et moins cher que chez nous en plus !

J’aime cette ville!

 

Correspondance

Melbourne, Melbourne, Melbourne. J’avais tant entendu parler de toi. J’ai bien l’impression que je devrai venir te voir a nouveau. Tu as fait ta cachotière et est resté bien camouflé dans tes grands nuages gris. Cela ne nous a pas empecher de t’explorer, parfois sous la grosse pluie froide, parfois sous une humidité un peu lourde. Je dois te dire que je t’ai trouvé plutot mignonne. On voit tout de suite que tu laisses aimer rapidement. Juste de la bonne grandeur, pas gros grosse, pas trop petite. Tu as un bon réseau de transport et fait un peu Prague avec tes tramways tout partout. Remarque tu as aussi ton large réseau de train qui complémente ton circuit de transport en commun. Sinon, tout se marche très bien. J’en sais quelque chose, c’est ainsi que je t’ai parcouru. Dans ton centre-ville mais également sur ta rive-sud, de l’autre côté de la Yarra River.

Je suis aussi aller voir ce que tu avais a offrir au niveau des emplettes. Et oui, je n’ai pu m’empêcher de parcourir tes outlets! Il nous restais encore une mini-envie de shopping mais tu nous as eu ma chère, nous étions crever, fatiguée, épuisée et a boutte a la fin de notre parcours. Nous avons atteint notre summum de shopping. Après cela, nous n’avions plus envie de magasiner. Tu offre aussi un beau mix de buildings. Anciens et nouveaux cohabitent, c’est fort joli. Nous nous sommes permis de piétiner le sol de ton Federation Square, le coeur de ton centre-ville et le lieu de nombreux rassemblements.

C’est d’ailleurs ici que nous avons vu sur tes écrans géants les images troublantes des inondations qui accablent présentement ton pays. Nous avons aussi pu apercevoir ton stade de criquet et je n’ose pas imaginer l’ambiance qu’il doit y avoir en ville quand tu le remplis ! Tout juste a coté de Fédération Square, nous avons longé la station de train Flinders, coeur de ton réseau de transport en commun. Ancienne station d’époque qui a conservé tout son charme d’antan.

Tu nous auras aussi permis de rencontrer une nouvelle amie Québécoise ! Hey oui, après nous avoir entendu parler ensemble Stéphanie et moi, elle s’est jointe a nous pour souper au courant de la semaine de même que pour nos visites en ville 2 jours plus tard. Elise Desmarais. Oui oui, elle même en personne ! Nous garderons d’ailleurs contact et il est probable que nous partageons un bout de chemin en Asie ensemble au printemps alors merci a toi de nous avoir permis de nous rencontrer.

Nous avons également été faire une petite visite a ton marché le plus populaire, le Queen Victoria market. C’est drôle puisque après m’avoir beaucoup fait penser a Prague au début, c’est plutôt a ma propre ville ensuite que tu m’as fait penser ! Mon petit Montréal a moi. Vraiment ! Alors ton Queen Victoria Market, c’était un peu comme mon marché Jean-Talon a moi…mais puissance 10. Il y a bien sur les fruits, légumes, fromages et charcuteries mais aussi une énorme portion de commercants vendant toutes sortes des choses ! Des bottes UGG aux tableaux d’artistes. Nous n’avons pas voulu t’insulter en passant plutôt rapidement mais tel que tu le sais maintenant, notre dose de magasinage était déjà a son maximum. Ca et le fait que nous voulions aussi aller voir ta célèbre prison, Old Melbourne Goal. Un peu ton Alcatraz a toi. Dernière allusion promis mais c’est vrai que par moment aussi, tu m’as fait penser a San Francisco. En fait, je crois que c’est cela que je retiendrai entre autre. Ton mix en terme de ville-soeur. Il y a les âme-soeur et les villes-soeurs. Toi t’es teamer avec San Francisco, Montréal et Prague pour moi. Un beau quatuor à cordes.

(Masque de Ned Kelly, célèbre criminel de l’époque. Aussitôt les gens pendus, ils faisaient des masques de leur tête. J’ai appris qu’une science existait durant ce temps, la phrénologie, et il croyait qu’on pouvait prédire les tendances criminelles de quelqu’un par la forme de son crâne. Le crâne étaient divisé en plusieurs zones et certaines prédisposaient a la criminalité. Il y avait même des spécialistes qui tâtaient les crânes des gens. Weird un peu hein ? Fin de la parenthèse)

Parlant de Prague justement, nous avions été mis en contact toi, moi  et un autre ami habitant Melbourne ( Tonio pour les intimes) via le célèbre Jean-René de St-Anselme. Le même qui m’avait également permis de rencontrer Tom a Singapour en Octobre. Tu te souviens ? Tom étant aussi le frère de Tonio. Tu me suis là dit ? Je sais, c’est un peu mélangeant mais l’important de ce que tu dois retenir c’est que le dit Tonio nous a hébergé chez lui pendant 2 jours. Nous avons souper ensemble aussi, en famille

Très accueillants, polis, gentils, généreux. Des hôtes fantastique. Nous avons eu avec eux beaucoup de plaisir. Chance a toi de les avoir sur ton territoire. Des gens a connaître!

Alors voilà, je dois te laisser maintenant. Je t’avais dit que je donnerais des nouvelles. Simplement te dire que j’ai aimé tes petites ruelles sympathiques et invitantes.

J’ai aimé tes murs de graffiti. Tu sais comment j’aime les photographier. J’ai aimé ton coté vieillot actualisé. J’ai ici en tête tes toilettes sous-terraines de 1920 en disant cela. Qui fonctionne toujours très bien et qui sont très propres pour des toilettes publiques. J’ai aimé ton soucis du design et ton coté coquet. J’ai aimé tous tes cafés et dieu sait qu’il y en a plusieurs. J’ai aimé tes différents quartiers. Fitzroy, St. Kilda qui me semblait vraiment bien. Malheureusement exploré sous les averses. Beaucoup de potentiel, c’est ce que j’en retiens.  Brunswick Street. J’ai aimé que tu me laisses partir sur un magnifique couchée de soleil. Tu savais que ca me plairait hein ? Comme pour laisser un beau souvenir de départ. T’excuser. J’ai aimé beaucoup de choses chez toi. Juste un peu moins ta météo lors de mon passage. Je sais que tu ne contrôles pas beaucoup cela mais j’ai l’impression d’avoir rencontrer un super de beau gars…la journée ou il avait les cheveux sale. Oui, je sais que mon allusion est bouetteuse mais je sais que tu comprends ce que je veux dire. J’ai bien l’intention de me réinviter, je n’ai pas le choix. Et je ne suis pas inquiète, je sais que tu me réaccueilleras a bras ouverts. Avec un gros soleil a la place du coeur.