Kho Phi Phi

C’est le temps de vous donner quelques nouvelles de ce qui se passe au sud ! Après avoir quitter en avion Chiang Mai, nous avons atterris dans la ville de Phuket au sud de la Thailande et ce, autour de minuit. Comme il était impossible de prendre un ferry de nuit et que dû a notre arrivée tardive nous ne voulions pas payer une chambre d’hôtel que pour 4-5 heures, nous avons installé notre campement….a l’aéroport ! Nous n’étions d’ailleurs pas les seuls a le faire. Courte nuit. Qualité de sommeil laissant a désirer sans aucun doute. Mais ok une petite fois de temps en temps ! Par contre dès notre réveil, on décampe direction Kho Phi Phi baby !!
Arrivée sur l’ile, ce ne fut pas long que nous avons constater la grande différence de température avec le Nord…..torride ! Non mais vraiment torride ! Dans le genre que tu ne fais rien, assis bien tranquille et que tu sus quand même! Je vous jure…..j’ai même atteint le fastidieux record de 4 douches dans la même journée ! Ho yiable la dépense d’eau ! 😉 Nous nous sommes posé dans un guesthouse situé en plein coeur de l’ile. Stratégiquement positionné pour rayonner au nord et au sud de l’ile.
Notre premiere journée, nous avons découvert les environs a pieds, été voir de quoi avait l’air la plage pas trop loin de notre habitation. Nous avons mangé des petites brochettes sur la rue ( ce que nous avons fait souvent par la suite!! ). Quoi de mieux pour terminer cette première journée de déplacement et d’exploration des environs qu’un couchée de soleil. Magnifique !
Pour être honnête, notre première impression de Kho Phi Phi à notre débarquement du bateau fût plutôt chaotique. Il y a tellement de touristes, tellement de locaux qui t’accostent pour que tu choisisses leur guesthouse, tellement de « travel agency » qui veulent te vendre un 1 day package, tellement de commerces vendant des babioles de toutes sortes…..mais youse que chu comme on dirait chez nous !! Or, en se laissant un peu de temps, en découvrant les coins cachés ( et tellement magnifiques!) de cette île, en se créant des repères….le tout s’estompe et permet de mieux « vivre » le lieu. Puisque ce dernier est hors du commum : une eau cristalline, des fallaises abruptes, des plages isolés avec du sable fin….vraiment ! Ca vaut le coup !  C’est ainsi qu’elle prend son sens, au travers sa situation et sa géographie hors du commun.
Notre deuxième journée …. repos repos repos ! Ben quoi, c’est les vacances après tout ! On allait tout de même pas débuter un entrainement de triathlon! Pas avec cette chaleur en tout cas ! Nous nous sommes plutot dirigé vers Long Beach, petit plage situé du sud-est de l’ile. Accessible après 20-30 minutes de marche. Dans le pic de la journée, nous devions être 10 sur notre plage. Tellement bien installé dans nos chaises! A se baigner au 10 min et où le maillot a presque le temps de sécher complètement entre chaque saucette!  J’adore ces secrets bien gardés, tranquille a l’os. Bye bye grosse foule de touristes! Resté tous ensemble de l’autre coté de l’ile ! Gna gna gna gna gna ! Nous avons donc fait les lézards en nous protégeant le plus possible du soleil avec nos crèmes solaires. Vraiment le soleil ici est quelque chose. Tellement fort. Presque trop par moment ! Je ne voudrais pas avoir l’air de me plaindre, ce qui serait ici déplacé…mais c’est a la limite du tolérable a l’occasion. Casquette et ombre sont les bienvenus. C’est bien beau vouloir un beau teint mais pas a n’importe quel prix!
Nous nous sommes aussi bien amusé en soirée ! Quand ce n’était pas d’aller voir des fireshows présentés vers 10h pm tous les soirs sur la plage…
…c’était des combats de boxe organisé au bar reggae du village. Mix de combat thaï et de combat entre touristes. Plus drôle mais moins intéressant overall.
Nous avons tellement aimé notre expérience ( malgré le côté brut de la boxe) que nous y sommes retourné un deuxième soir et ce….au première loge ! Rien de moins ! J’aimerais ici m’adresser a RDS. Si jamais vous cherchez des commentateurs, ne cherchez pas plus loin !! On a ici 2 belles filles bien en verbe quand vient le temps de critiquer et porter des jugements sur les performances des athlètes!  Tout le monde sais que j’ai mon post-doctorat en boxe thailandaise anyway.
Pour faire passer tous ces excès d’adrénaline, nous avions besoin de prendre le large un peu et c’est du coté de l’ile voisine appelé Kho Phi Phi Ley. Plus petite que sa grande soeur mais non moins fort joli. C’est d’ailleur sur cet ile que fut tourné les scènes du film « The Beach » que plusieurs parmi vous ont du voir il y a de cela près de 10 ans et mettant en vedette Leonardo Dicaprio! Sur la plage de Maya Beach. Plage magnifique! Tellement pure….mais maintenant envahis de bateaux et de touristes! Que voulez vous…on y échappe pas !
Nous avons passé cette journée avec un couple a l’image de ce que nous voyons souvent en Thailande soit un « western » c’est a dire un anglais d’une soixantaine d’année et une thaïlandaise dans le début de la quarantaine.  Ensemble depuis près de 10 ans. Tous deux fort gentils ! Nous avons ainsi pu nous payer un bateau privé puisque les 2 options pour aller découvrir Kho Phi Phi Ley sont en gros groupe sur un bateau de snorkelling ou un bateau privé, bien plus cher. Nous avons pu avoir le meilleur des deux : contrôler nos arrêts désirés et avoir la paix sur notre boat privée !  La grosse vie quoi !
Nous sommes parti pour une grosse demie-journée. Nous avons visité des baies de toutes beautés, aperçu des cavernes, longer les falaises et pour Mel ce fut une première expérience de snorkelling. Et l’eau….l’eau….hallucinante la couleur ! Partout ! Un bleu parfois émeraude, parfois turquoise, presque toujours transparent!
Nous avons bien mangé et bien bu a Kho Phi Phi !
Nous y avons eu du bon temps…mais toute bonne chose a une fin ! Il était temps de charger a nouveau nos sacs a dos, toute en sueur, et reprendre  le bateau pour la prochaine île! Comme dirait Gildor Roy dans une de ces célèbres chansons « Une autre chambre d’hôtel, une autre peine d’amour ».
Plus rien a ajouter après une si belle citation! 🙂

Touski Cambodgien

A l’aube de quitter ce fantastique pays qu’est le Cambodge, voici un melting pot de choses qui m’ont frappé ou me sont arrivé. Un beau touski bien rempli !

  • Dans les rues de Phnom Penh, beaucoup de gens vendaient comme cela sur la rue des …oiseaux! Je sais pas pourquoi mais vraiment, il y a en avait partout. Comme si tout bonnement, tu te disais « Ben kin, m’a m’acheter un oiseau aujourd’hui ».

  • Les lumières sur les coins de rues, toujours a Phnom Penh, indique combien de temps il reste avant qu’elles ne changent. Je vous dirais que c’est pas tout le monde qui suit les indications 😉 mais c’est drôle quand même. Et les gens éteignent souvent le moteur de leur scotter. J’espère que c’est par soucis environnemental mais je n’en suis pas certaine. On va dire que oui!

  • Vous cherchez du viagra ? Ne cherchez pas plus loin. Vous trouverez ici sur les tablettes !

  • Parlant de chercher. Vous devinerez pas qui j’ai retrouver!! FIDO DIDO !! He’s still alive !! Ho my god, sweet memories!

  • Voici la façon dont l’essence est vendu ici au Cambodge. Dans des contenants de toutes sortes ( pepsi, Jack Daniel…) et ce sur le coin des rues! Ce sont souvent des étagères bien garni, toutes colorées. Je trouve ca beau moi.

  • J’ai vraiment mangé ( abusé ?) de la crème glacé ici. Gourmande que je suis. J’avais essayé un endroit recommandé par mon amie Annick a Phnom Penh pour de la crème glacé a la mangue…..ma-la-de ! J’y suis aller presque tous les jours lorsque j’y étais! Et tout au long des autres endroits que j’ai visité, je me suis toujours arrangé pour en trouver ! J’ai d’ailleurs super bien mangé ici au Cambodge. Des fruits surtout. Beaucoup. En shake, au déjeuner, name it.

  • Après la saga de mes bagages perdus-retrouvés, j’ai fait un grand ménage dans mes affaires et j’ai eu envie de « Donner-au-suivant ». Surtout dans un pays aussi pauvre. J’ai donc mis de coté des vêtements que j’avais en trop et beaucoup de produits a usage personnel pour aller les donner. Je ne savais pas trop au départ où je pourrais bien laisser tout cela. Voulant m’assurer que ca allait se rendre aux personnes qui en avait de besoin. Après réflexion et recherche, j’ai finalement arrêté mon choix sur un organisme qui s’appelle « Friend’n’Stuff ». C’est une organisation qui travaille avec les enfants de la rue, leur famille et la communauté afin de développer des projets pour les aider. Je vous partage le site internet si ca vous intéresse d’aller fouiner davantage. Il y a plusieurs branches a leur implication dont « Friend’n’Stuff » que moi j’ai choisis.  Je suis donc aller leur porter mon sac et eux s’occuperons de le partager a ceux qui en ont de besoin. Sur place, j’ai aussi acheté quelques petites affaires fait par eux a partir de matières recyclés. C’était vraiment beau ce qu’ils faisaient ! Ma bonne action GM du jour !

  • Vous vous rappelez que sur mon chemin entre Battambang et Siem Reap j’avais pris un bateau ? Celui qui nous a pris une journée complète, entassé comme des sardines. Je vous avais promis une photo. Durée du trajet 9 hrs et demi! La patience du voyageur a son meilleur. Image a l’appui :

  • Durant un des rares et rapides arrêts que nous avons fait au courant de cette traversé, nous nous sommes arrêté dans un village flottant.  Je suis allé a la toilette comme toute bonne fille qui se respecte. La toilette ? Trou dans le plancher de bois !! On voit mes pieds de chaque coté! Euh tu veux pas tomber dedans !

  • Je n’ai malheureusement pas de photo mais ici les gens dans la rues, surtout les femmes, portent en tout temps le….pyjama! Sérieusement ! C’est ultra fréquent de voir les gens habillé de leur habit de nuit! Quel étrange accoutrement! Comme s’ils ne faisaient pas de distinction. Remarquez, ca va plus vite le matin pour partir ta journée!
  • Je n’ai pas juste abusé de la crème glacé au Cambodge mais des massages ! Ho my god, sérieusement a ce prix là tu en veux tout le temps ! J’ai tout essayé : les pieds, la tête, le foot scrub, le corps en entier, allelulia! Pour un coût variant entre 3$ et 6$, tu ne t’en passes pas!
  • Dans les parcs parfois, tu peux apercevoir un gros groupe suivant les consignes d’un Josée Lavigueur posté en avant avec son petit micro a l’oreille! Comme un entrainement en plein air, suivi par pleins de gens de tout les niveaux. Je crois même que tu peux t’y joindre comme ca, si tu passe par là. Tu n’as qu’a aller donner un peu d’argent a « l’entraineur » a l’avant a la toute fin. C’est toujours drôle a voir ! Cardio plein air version Cambodge!
  • J’ai été étonné de constater a quel point les Cambodgiens parlaient français et surtout, les enseignes qui sont souvent écrites en Khmers / Français ! Je n’oserais pas pousser jusqu’à dire qu’ils ont eux aussi la loi 101 😉 mais honnêtement, c’est fréquent sur la rue et dans les restaurants de voir les informations écrites en français. J’ai trouvé l’influence française ici plus présente qu’au Vietnam.
  • A chaque fois, ca me surprend. Lors d’un de mes déplacements en autobus, j’avais mis mon sac en soutte comme prévu. Lorsque je suis allé le récupérer rendu a destination, en ouvrant la porte du compartiment, qu’est ce que j’ai aperçu ? Des poulets bazouelle !! Il y avait des poulets dans la soutte! Kouik kouik !  Ils ont fait le voyage avec nous. Faut bien leur trouver une petite place a ces petites bêtes ! 😉 J’ai aussi pu voir pleins de poulets attachés sur l’arrière d’un scooter a une lumière une fois. Bien agrippé par les pieds, la tête en bas, ils étaient une douzaine certain. Fascinant !
  • Je m’étais dit que je n’en parlerais pas mais bon, après coup c’est plutôt comique alors allons-y en transparence. Avant que je ne récupère mes vêtements dû a la perte de mon sac, j’ai du me racheter quelques morceaux dont des sous-vêtements. Petite culotte plus précisément. Je me suis dirigé au marché pour me rendre compte qu’excepté les grosses bobettes de grand-mère, les beaux modèles étaient tous de la même grandeur ! One size fit all ! Quand on y pense c’est logique, elles ont tous le même gabarit ces Cambodgiennes! Pas tout a fait le même que moi d’ailleurs !  Alors je me risque a acheter UNE paire, me disant on verra bien. Joli. Noir. Dentelle. Cute cute cute. Me faisait bien je trouvais. Un soir, je suis tranquille dans ma chambre en bobette/camisole. Il fait vraiment extra chaud ici, je m’étais mise a mon aise. Je me plis en deux pour aller chercher quelque chose dans mon sac….KRAK ! Fendu les belles bobettes de dentelle! Je suis pas un petit « frame » mais faut croire que malgré ma non-exagération-de-poids, je respecte pas le moule asiatique ! 😉 Dossier clos, mon sac est arrivé quelques jours après et j’ai récupéré mes sous-vêtements réguliers! Thanks God!
  • Preuve que le monde est petit! J’ai croisé sur ma route Isabelle Dagenais, une amie d’enfance a moi. Nous sommes allé a la « petite école » ensemble comme ils disent. Isa (première a gauche) et Tom, son chum ( sur la droite ici) sont en voyage autour du monde depuis 1 an et leur périple se termine bientôt. Via facebook, j’avais vu qu’ils étaient en Thaïlande dernièrement, pays voisin du Cambodge alors j’avais pris une petite chance et lui avait envoyé un courriel. Ils étaient en fait rendu au Laos, là ou je m’en vais demain. En route pour Siem Reap, ou je suis! Nous avons donc pu nous croiser l’histoire de quelques soirées ensemble. Nous avons souper 3 soirs ensemble : mangé du cambodgien, du mexicain et de l’indien. Beau tour du monde culinaire ! Nous repartons chacun de notre bord demain mais quelle joie ce fut de la revoir !! Nous nous étions vu la dernière fois a nos retrouvailles du secondaire en 2008! C’est fou de se croiser ici au Cambodge ! J’adore ces moments !

Bambula in Battambang!

Mon prochain arrêt prévu après Phnom Penh était la ville de Battambang. Situé a près de 300km de Phnom Penh, plus au Nord-Ouest du Cambodge. Deuxième ville en terme de population au Cambodge. J’y faisais principalement un arrêt pour une chose : le bamboo train ! Vieux systeme de transport ou sur une vieille voie ferré, tu as une vieille planche de bois installé sur 2 systemes de rails actionné par un vieux ( beaucoup de vieille affaire hein!) moteur situé a l’arrière. Tape-cul par excellence ! Ancien mode de transport local voué a une disparation prochaine du au pavage de la route tout près. Or, mon passage y fut beaucoup plus enrichissant que prévu ! Tout d’abord, j’y ai recroisé par hasard mon ami belge David qui lui, était sur son chemin du retour de Siem Reap. Nous avons donc passé 2-3 jours ensemble et ce fut vraiment cool ! On a semi-établi notre plan de match le premier soir autour de quelques bières et d’une table de billard! Bien heureuse de voir d’ailleurs que je n’avais pas trop perdu la main !

 

Notre première journée fut fort agréable. David avait été mis en contact avec Sam, un franco-Khmers gérant une guesthouse a Battambang, qui organise des « countryside tour » avec ses invités. Il s’avérait que ceux-ci étaient tous des francais alors easy-shot pour la communication ! Nous devions louer des motorbikes pour la journée et Sam nous promenait dans tout ce qui est impossible a faire par nous-même en tant que touriste : les petits villages, les rues isolées, les temples éloignés, la bat-cave !

 

Voici en images notre journée sur les voies sableuses et poussièreuse du Cambodge rural!

C’est un départ !

En passant le foulard c’est pas pour le style, c’est vraiment pour mettre sur son visage et se protéger. Un peu comme les asiatiques avec leur fameux masque attaché aux oreilles. Je vous ment pas, je me lave matin et soir ( il fait super chaud ici!) et pendant 2 jours, je m’essuyais et je pouvais voir sur ma serviette blanche les traces de sable rouge qui partaient et partaient encore. Voyez ici un peu de quoi cela pouvait avoir l’air. Les arbres sont rouges sur les cotés de la route !

Donc, nous avons énormément roulé cette journée la. D’ailleurs, David et moi avions loué un motorbike a deux et je peux vous dire qu’apres le 120km que nous avons fait au total, j’avais les fesses en compote. C’est trippant le motorbike mais dur sur la foufoune. Il nous est arrivé pleins de choses en plus : la transmission débarquait en roulant alors d’un coup sec, plus de jus. Une crevaison dû a un gros clou dans notre pneu. Changé ici par une femme et son enfant. Métier non-traditionnel qu’ils disent. Bref, pleins d’aventures!

On est allé voir des temples

 

Une grotte aussi ou habitent des moines. Nous avons d’ailleurs pu explorer l’endroit ou ils vivent ( dans la grotte!) et s’installer quelques moments pour prier et méditer devant leurs bouddhas, chandelles et encens.

Vraiment bien !

 

Sur les terrains autour c’était rempli de mines semble t’il. Le Cambodge a encore en son sol des mines non désamorcées datant de longtemps. Faut être ultra prudent et resté dans le « droit  » chemin mais sinon c’est ok. Juste un peu weird !

 

 

On a terminé la journée en haut d’une montagne d’ou nous avons pu apercevoir le couché du soleil mais surtout,profiter du lieu de prédilection de millons de chauve-souris ! Sam nous avait garder la surprise et plus ou moins dit ce qui allait se passer. Il nous avait simplement dit de nous couvrir et d’attendre. Conseil que j’ai suivi. Me voici avec lui ! Taliban style.

Vers 18h, lorsque le soleil tombe, elles sortent par milliers de la grotte pour la nuit. Elles vont mangé. C’est hallucinant le nombre qui peut sortir. La photo rend mal l’effet visuel ( je l’ai plutot immortalisé en vidéo impossible de vous partager ici) mais ca dure vraiment longtemps. 30 min minimum. Plein régime ! Comme un gros nuage noir qui s’échappe. Le turban c’était pour se protéger des pipis de chauves-souris. En gang de même, il y a en a quelques une qui s’échappent. Heureusement, j’ai rien recu! Thanks Batman!

Sur le chemin du retour

Notre petite gang. Vraiment sympathiques !

Ceci complète notre première journée a Battambang. Deuxième journée maintenant, nous avions décidé de nous louer un tuk-tuk pour la journée et de parcourir certains lieux qui nous intéressaient. Nous sommes tombé sur un chauffeur vraiment gentil qui parlait en plus français! Il enseigne le Khmer-Francais.  Ils nous a baladé toute la journée.

 

Premier arrêt : un vieil entrepôt Pepsi abandonné en 1975 quand Pol Pot est arrivé au pouvoir et que le génocide commença. On est entré dedans. Ok illégalement mais il n’y avant personne. 🙂 Vieilles bouteilles partout, poussière, graffiti, bloc de béton, manette de commande de la chaîne de montage abandonnée. Vraiment, comme si quelqu’un avait mis un cadenas en 1975 et que tout était resté ainsi depuis.

Nous nous sommes ensuite dirigé vers une ferme de crocodile. Mesdames qui aimé acheter des sacoches, ceintures et souliers en cuir de croco, elles viennent peut-être d’ici. J’ai filmé le moment ou il les nourrissait. Ayayaye….ca se sautait dessus les uns les autres. Ils ne sont pas nombreux encore d’abord !

Ensuite, un arrêt dans un temple. Commentaire personnel : je trouve toujours cela un peu drôle un bouddha avec des cheveux noirs. Je sais pas pourquoi, ca me fait toujours penser a Normand Brathwaite. Fin du commentaire.

Excuse moi, tu t’es lavé les oreilles dernièrement ? Ah, je dis ca comme ca. J’ai l’impression que tu as de la cire d’abeille derrière l’oreille.

 

C’est moi qui dicte la séance!

Merci monsieur le guide ! On vous aime bien vous !

Dernière attraction de la journée le fameux BAMBOO TRAIN ! Voici un peu le set up.

Touristes a son apogée!

La ride a plein régime dure un moment. On parcours 6km aller, 6 km retour. Et si par hasard il s’avérait que tu croises un autre bamboo train, le moins chargé des deux doit débarquer, démonter et retirer son bamboo train de la track et laisser passer l’autre. Ce qui ne nous est pas arrivé malheureusement. J’aurais trop aimé voir cela ! Au bout du chemin, il y avait un vieux monsieur qui tenait un stand de liqueur. Ultra sympathique, ils nous trouvaient beau je pense. Il nous disait en baragouinant du français : « Toi, beau ». On pouvait écrire sur un carton un petit mot. J’ai inscrit le mien en bas a droite. Avec un beau gros Québec, Canada en bold.

Voila notre deuxième journée ( bien remplie!) a Battambang ! En soirée, nous sommes allé manger un petit quelque chose sur la rue ou d’ailleurs, vous devez faire un arrêt pour y laisser vos fusils. Oui, vous avez bien lu. Les weapons sont déposés ici sur la table. Merci beaucoup. N’importe quoi !!

J’ai donc quitté ce matin Battambang en bateau en direction de Siem Reap pour ENFIN venir y visiter les temples d’Angkor Wat! La ride fut longue ! Je vous enverrai une photo dans un prochain post ( non-transférés sur l’ordi encore) mais nous étions environ 25 dans un mini-boat, trop chargé, qui faisait des arrêts partout, qui foncaient dans les berges puisque le niveau de l’eau devient de plus en plus bas, la saison des pluie arrivant sous peu il n’y a plus beaucoup d’eau pour naviguer, que le moteur arrêtait a cause des courroies qui lâchait, aucun arrêt manger, toilette a ciel ouvert avec un simple trou alors pipi direct dans l’eau….la vraie galère !! Pour une ride qui devait nous prendre environ 6 a 8 heures. Cela nous a pris 9 heures et demi. Assis sur des fesses sans pouvoir bouger. Tu es envahi de voisins! Quelle aventure ! Une chance que c’était beau. Entouré de pleins de floating village. J’y ai fort heureusement rencontré 2 monsieurs. 2 quebecois dans la soixantaine. Grands voyageurs depuis longtemps, nous avons partagé nos histoires de vies l’instant d’une journée. Vivement ces moments un peu épuisants, beaucoup même…mais qui amènent toujours un flot de rencontre intéressantes!

 

Maintenant, a nous deux Angkor Wat !