Bilan Thailande

Pour moi la thailande ce fut :
– Des 7-Eleven partout, pire que les Starbucks aux États-Unis;
– Des ladyboy a profusion. Fascinant quand même…quoique être un mec, je serais toujours sur le qui-vive;
– Same same but different … encore et encore !;
– Elvis Presley immortalisé en photo, surtout au Nord du pays. Il y a un complexe de ne pas réglé ici;
– Des endroits charmants ou je me serais barré les pieds plus longtemps : Paï, Kho Phi Phi et Kho Phangan;
– Des rencontres fantastiques;
– Des moines ouverts et disponibles, particulièrement a Mae Hong Son;
– Des randonnées de motorbike encore et toujours. Quelle liberté au sens propre et au sens figuré !;
– Des shakes…et des pancakes! ;
– Un cours de cuisine qui je l’espère nous aura inculqué les secrets de la bouffe thaï a jamais;
– La bouffe de rue, gouteuse! Si peu chère. Pad thai en série bonsoir ! ;
– Des plages magnifiques, une eau cristalline. Comme dans les photos de magazines;
– Des gens gentils, non-blasés et au sourire facile. A l’anglais un peu moins;
– Plaque tournante du tourisme : lieu de shopping et de transit qui me permis de revoir pleins de bons amis. Merci timing ! ;
– Bangkok avec sa grosse ville, son traffic de fou, ses tuk-tuks incomparables et ses millions d’habitants. Ou je m’y suis senti bien;
– Les variations toujours un peu inquiétantes…d’odeur;
– Manger pour 5$ par jour;
– La rivalité Khao San Road et Rambuttri, lieu de résidence des voyageurs ou tout est a porté de main. Go Rambuttri, Go ! ;
– Des fou-rires sous la couette!;
– Les transports longues distances : bus, train…parfois même avion! Quel grand pays offrant une riche variété !;
– Le coté économique du pays, qui m’a surprise dès le départ ;
– Du thé Thaï qui au premier abord semblait toxique…et qui fut doux a gout!;
– Des nuits un peu plus courte que les autres, parfois même sur le sol de l’aéroport ;
– Passer le premier contact touristique pour découvrir ce qui se cache vraiment dans les racoins d’une île ;
– Des brochettes sur la grill, directement du kiosque de rue ;
– Des belles discussions en tout temps ;
– Un tour avec un des animaux les plus fascinants : l’éléphant ;
– Des muesli, yogourt et fruits frais au petit dej. Avec un mango shake svp! ;
– du soleil, de la chaleur, parfois presque trop. Tous les jours ;
– Des rides de bateau agréables et qui permettent d’arrêter un peu le temps ;
– Des massages a tous les coins de rues. Impossible de ne pas craquer, surtout pour le prix ;
– Des consultations d’hopital ou de cliniques médicales fait avec des gens compétents, rapides et organisés ;
– Des endroits reculés, parfait pour être tranquille, bronzée et profiter du temps ;
– Des endroits populaires pour se coucher tard, fêter, s’amuser et profiter du temps ;
– Des temples, des wat, des stupa…en veux tu en v’là! ;
– Des nights, street et food market dont on ne se lassent pas;
– Trop de crevaison;
– De la beach, toujours ! ;
– Des fruits frais sur la rue pour….0,50$! ;
– Une bière nationale bonne au gout : la Chang ;
– Des fireshow sur la plage fait par des gens tous très….a jeun (sic) ;
– De la boxe thai. Difficile au départ mais captivant par la suite ! ;
– Des couchés de soleil de toutes beautés ;
La thailande fut pour moi un pays qui passa trop vite certes, mais qui me reste encore a découvrir. Il y a tant de choses a voir et a faire! C’est facile, c’est beau, c’est bon, c’est confo, c’est organisé, c’est douillet. Et c’est pas cher. Environ 1000$ pour 32 jours, soit 33$ par jour. La ou il fait bon revenir encore et encore.

Bilan Laos

Sabai Dee !

Vous comprendrez aisément que j’ai fortement aimé le Laos! J’y aurais même resté plus longtemps si cela avait été possible. 3 semaines c’était bien pour l’essentiel de ce qu’il y avait a voir et a faire mais j’aurais aimé explorer davantage le centre du pays et surtout le Nord. Un autre tantôt. Ce pays est en train de changer mais reste toujours une belle découverte. Le petit plus ? C’est hyper économique d’y aller ! Pour mes 21 jours la bas, j’ai déboursé un beau total de 525$ soit une moyenne de 25$ par jour. On aime ca ! J’ai voyager a deux en grande partie je dois l’avouer, ce qui allège toujours le budget. J’ai beaucoup aimé le rythme de vie de ce pays, tellement smooth. Aucun stress, jamais. Ce qui devient parfois un peu stressant en tant que tel même, lors des pick up pour les autobus par exemple ! Ils arrivent avec 10,15, 20 minutes de retard. Pas grave. Ils finissent toujours par arriver! J’ai fait la rencontre de voyageurs vraiment exceptionnelles aussi. Linda la hollandaise avec qui j’ai voyagé pendant 2 semaines, Catherine, Michelle , Amélie et Clovis ( francais(e)s et Swisse), Patrick l’américain. Et Marie-Soleil québécoise que je reverrai sans faute a mon retour. J’ai d’ailleurs avec moi une de ses boucles d’oreilles oubliés dans le Nord du Pays. Eux et quelques autres nouveaux amis.

Le temps frisquet que nous avons eu dans le nord du Laos nous a permis de nous isoler, de discuter pendant des heures, souvent a la lueur des chandelles le soir puisque l’électricité coupe après 9h30, de nous couvrir sous les couettes en tout temps. C’était vraiment quelque chose. Or, pour être honnête, il faisait déjà extrêmement froid et humide mais j’avais eu la fantastique idée de laisser beaucoup de mes vêtements (surtout les chauds) a Luang Prabang puisque j’y repassais une semaine plus tard. Bra-vo. Une chance, les amis généreux m’ont fourni le nécessaire. Je n’avais que flip flip et shorts. Mais tout dut ok. Nous y étions si bien. J’ai beaucoup aimé les décors magnifiques qu’offrent chaque ville. La nourriture est correcte, sans plus, Un des mets principaux, le Laap, est un émincé de poulet avec herbes. Un peu sec tant qu’a moi. Nous y avons tout de même bien mangé. On trouve toujours quelques choses. J’ai bu du thé en masse, de la beerlao, et mangé beaucoup de curry. Vraiment, je vous le dit si vous en avez l’occasion, faites un petit détour. Surtout au Nord !

Bilan Cambodge

Pour mes 21 jours passé en sol Cambodgien, le total dépensé ici s’élève a 686$ Can. Une moyenne d’environ 32-33$ par jour. Pas trop mal. Ayant voyager en grande partie seule, il est évident que d’avoir partagé la route a deux j’aurais abaissé davantage le budget consacré a ce pays. Et oui, il revient plus cher de voyager en solo ! On ne partage pas les frais d’hébergement, on ne partage pas les frais de transport ( tuktuk et autres), etc. J’ajoute a mon compteur 1491 km fait majoritairement en autobus excepté 100 km parcouru par bateau entre Battambang et Siem Reap. Mes coups de coeur ? Toujours bien difficile a répondre ! Je dirais Kampot, Battambang et Siem Reap ! Kampot pour le repos et la quiétude, Battambang pour le réel countryside que j’y ai vécu et Siem Reap pour l’imposante visite des temples d’Angkor Wat. Je retiendrai aussi les gens. Ils sont tellement gentils ! On ne peut faire abstraction de leur sordide histoire vécue il y a quelques années a peine et vraiment, rien ne transpire de ce traumatisme. Je les respecte et les admire. Ils vont de l’avant. Évidemment, sur les lieux touristiques on se fait hautement harcelé pour acheter toutes sortes de trucs (t-shirt, bracelet, massage, donation, foulard, livre, musique) mais en dehors de cela, le vrai peuple il est adorable. J’y ai mangé un met local que j’ai adoré, du Amok. Plat fait a base de lait de coco, de l’épice amok, de poulet ( ou poisson au gout)…hum ! Servi avec du riz, délicioso! J’ai aussi fait le plein de fruits. De crème glacé a la mangue aussi. J’ai donné des choses suite au retour de mes bagages mais j’ai surtout reçu beaucoup. D’humilité je dirais. J’y ai revu Isabel Dagenais, ce qui fut une rencontre fort agréable. J’ai rencontré mon ami Belge David avec qui j’ai eu beaucoup de plaisir. J’y ai vu de magnifique couchée de soleil. J’ai observé les particules toujours un peu en suspension dans l’air. Comme un brouillard permanent sur le pays. J’ai aussi roulé sur la terre rouge du pays. Rouge qui souvent finissait par se poser sur mon visage et exigeait un nettoyage en profondeur. Comme un fond de teint tenace (Véronik L’Heureux : comme une suite a l’Halloween 2009 si tu vois ce que je veux dire!).  J’y ai parcouru le countryside plus d’une fois et vraiment, c’est ce visage du Cambodge que j’ai préféré. Le coté vraie vie. C’est la ou j’irais directement la prochaine fois. Je me suis senti a l’aise a Phnom Penh. Compte tenu du temps que j’y ai passé pour mon histoire de bagage, pas surprenant. J’y avait mes habitudes. J’avais reçu des commentaires mitigés sur le Cambodge. Dans mon cas, je m’y suis beaucoup plu ! Ce retour en Asie après 3 mois en territoire “western” m’a fait du bien. La vie est simple, pas compliqué, peu onéreuse. Le pays possède une histoire fascinante. Je vous recommande fortement la lecture du livre “First they killed my father” si vous y venez. Vous le trouverez partout de toute façon. Écrite par une survivante du régime de Pol Pot, le livre concerne exclusivement l’histoire de sa famille et est raconté selon le point de vue d’une petite fille de 5 ans. Vraiment, un plus-value a votre connaissance de ce pays ! Troublant. J’ai quitter très très tôt Siem Reap le 28 février dernier en direction du Laos ! Autre pays a découvrir ! Une looongue journée de déplacement en vue ! Akoun thian ! (merci beaucoup en cambodgien)

Bilan Nouvelle-Zelande

Celui-ci sera court!

Distance parcouru : 6 129 km en incluant mon vol de Sydney a Christchurch mais en réalité, 4000 km terrestre fait 100% en campervan. Quelques coups de pagaies aussi évidemment mais a peine !

Budget total : 1 610$.
Ce qui revient pour 15 jours passe dans ce pays a un budget journalier de 107$. Tres respectable puisque juste la location du camion revenait a 44$ par jour, par personne. Nous avons pour le majeure partie ete a l’epicerie et cuisiner nos repas. Nous avons meme prefere le vinier a la bouteille, question d’economie ! 😉

Les transports ont représenter 69% de mon budget, la nourriture 16,4%, les accès, visites et packages d’activités 8,4%, l’hébergement 4,6% (quoique un certain pourcentage entre dans transport puisque nous dormions dans le campervan) et finalement, les autres dépenses un minime 1,6%.

Anyway, peu importe le budget que j’aurais pu y depenser, la Nouvelle-Zelande fut haut la main un coup de coeur! Cela serait difficile de vous le cacher. Pas de cachotterie ici.

Mes dernieres impressions du pays : c’etait colore de bleu clair, bleu turquoise, bleu laiteux. Vert fonce, vert jauni pour les montagnes. Les nuages blancs qui parsemaient ces magnifiques paysages. C’est vallonneux, montagneux, rarement plat. Ni platte. Et la mer. Tout autour. Tout le long. Nous nous sommes régalés de café, de fish and chip, de cereales-muesli, de vin et charcuteries, de fajitas, de burgers, de fromages, de pommes, de steaks et salades. J’ai trouver ici un sens de la nature hors du commun. Des grands espaces et du plein air. Air pur. Aussi pur que l’eau qui coule des montagnes. Une autonomie,une indépendance  et surtout une liberte qui goutait bon. Mes coups de coeur difficilement ordonnables  : Le Lac Tekapo et le Mont Cook, le Parc National d’Abel Tasman, Milford Sound, les routes extrêmement sinueuses et tous les paysages de fou que nous avons croises sur notre route, les moutons mignons comme pas possible. De dur choix.

J’ai découvert un pays superbe qui se passe de mots. Nous tentions de le décrire au dela des « Ca pas de bon sens », « Ben voyons donc » et « C’est complètement malade » journalier. Et cela est indescriptible. Ces deux semaines resteront un gros coup de coeur. A plusieurs niveaux. Tout fut parfait. La vie  sans stress, le bonheur en tout temps. Aucun soucis. Excepte les douches! 😉 Ce passage en Nouvelle-Zélande fut un baume sur mon coeur de voyageuse, une pause dont j’avais de besoin je crois en quelque sorte.

 

Comment voulez vous ne pas craquer quand vous ouvrez la porte du campervan et que vous voyez cela au petit matin ?

Je crois que Tourisme Nouvelle-Zelande devrait m’engager pour leur développement Nord-Américain, vous ne pensez pas ?

 

Bilan Australie

A quelques heures de mon départ du pays, c’est le moment des bilans. Et oui, déjà ! On tourne la page !
Financièrement, je ne vous cacherai pas que l’Australie a fait mal quand même. Nous avons vraiment fait super attention et une chance, cela aurait été destructeur. J’y suis resté ici exactement 77 jours soit 2 mois de demi. En incluant les dépenses communes du trip avec Stéphanie et mes dépenses a moi, soit avant qu’elle arrive et ce que j’ai personnellement dépensé durant mon passage ici je totalise un gros 4800$. Si j’exclus mes dépenses perso  (14,8%) que je classifie toujours dans une catégorie “autres” mon vrai total de ce que cela m’a couter ici est de 4108$. Ceci exclus le coût de la voiture puisque nous avons récupérer l’investissement lors de la vente alors cela s’annule. Le gros des dépenses est sans surprise le transport (33%) et la nourriture (22%). Transport inclus ici l’essence et tout les frais reliés a la voiture. Plus certain autobus que nous avons pris vers la fin et la location de voiture pour la Grand Ocean Road. Ensuite, les accès, visites et “packages” totalisent environ 16% de mon budget (grosso modo pour Frasers Island et les Whitsundays) et l’hébergement (13,7%) pour le petit peu que cela nous a couter puisque nous dormions dans la voiture. Cela comprend par contre quelques auberges de jeunesses au départ et dernièrement. Ce qui me fait un grand total journalier de 53$ par jour. Pas trop mal quand on pense que je m’étais fixé un budget de 50$ par jour pour ce pays. Les choix furent quotidiens pour garder le budget le plus bas possible mais nous ne nous pas privé de rien. Bien contente de notre gestion budgétaire !
Au niveau du transport, l’Australie m’aura permis d’ajouter quelques kilomètres a mon compteur. Gros total de 17 954 km incluant le vol entre Kuala Lumpur et ici. Si je retire celui-ci afin d’obtenir seulement les kilo fait dans le pays, j’arrive a 11 342 km réparti comme suit : 77% fait en voiture pour notre road trip sur la Cote Est + la Grand Ocean Road ( 8 718 km) et 23% (2 624 km) en autobus. Ce qui dans mon cas inclus mon déplacement de Surfers Paradise a Sydney au tout début + notre aller-retour Sydney-Melbourne dans les dernières semaines. J’obtiens donc une moyenne de 147 Km par jour, quoique certaines journées furent a 0 et d’autres beaucoup plus étoffées en distance.
Personnellement, il est plutot dur de conclure. Je crois que je n’ai pas encore assez de recul. Si j’essaie de vous formuler cela clairement, c’est un mix-feeling que je ressens. J’avais si hâte de voir le pays. Mon arrivée a Surfers Paradise a drolement refroidie mes ardeurs. Ensuite le temps de trouver la voiture et prendre la route ( ce que j’avais si hâte!) le tout s’est apaisé et a grandement aidé. J’ai découvert un pays fabuleux rempli de décors vraiment époustoufflant. Et cela, sans avoir vu l’ouest et le centre ! J’ai comme une impression aussi que je devrai revenir si je veux vraiment avoir une vue d’ensemble complète du pays. J’ai manqué de temps et d’argent pour pouvoir vraiment en faire le tour complet. Je pars avec le regret de n’avoir pas pu aller voir “the  Rock” au centre du pays. La grosse roche d’Uluru. J’étais convaincu que j’irais. Malheureusement, ce sera pour une autre fois. J’ai le regret aussi d’avoir vu Melbourne sous la pluie. J’ai toujours bien vu Melbourne….mais sans avoir pu connaiître sa vraie valeur. Et l’Ouest. Ca, je savais que je ne pourrai y aller dans ce voyage ci…mais overall, vous comprenez un peu pourquoi j’ai le feeling que je devrais revenir. Il reste tant a voir et a faire.
Je suis heureuse d’avoir fait ce trip avec Stéphanie, amie que je connaissais depuis longtemps. Ne vous inquiétez pas, tout a bien été entre nous. La preuve ? Nous sommes toujours amies ! 😉 Après 2 mois 24h/24h ensemble, elle est reparti il y a quelques jours pour le Québec. Retrouvez sa famille, son copain…et mangez de la fondue chinoise !!
Mes coups de coeur ici aurons été sans aucun doute les Whitsundays avec Whithaven en tête. C’était simplement trop beau et suréel. Numéro deux : les koalas! Je ne pensais jamais craquer autant pour ces jolis animaux et notre journée au Lone Pine Koalas Sanctuary a Brisbane restera gravé dans ma mémoire longtemps. Top 3 : le jour de l’an de Sydney. Mémorable ! J’ai bien aimé aussi la vue de la Grand Ocean road. En fait, il y a tant de belles choses que nous avons vu ici. J’ai aimé avoir la liberté d’aller où bon nous semblait avec la voiture. Quelle bon choix de déplacement que nous avons fait. Notre voyage aurait été complètement différent sans cela. Fort heureuse aussi il va s’en dire d’avoir évité les innondations!
Mon passage en sol australien m’aura aussi permis de rencontrer de fantastique personnes : Thomas et Jocelyn les francais au tout début, David qui habite Bondi et que j’ai pu voir a quelques occasions. En fait chaque fois que nous sommes revenu a Sydney. Géraldine a Brisbane, mise en contact par mon amie Gentiane a Montréal. Tonio a Melbourne. Tous les nouveaux amis des Whitsundays et surtout de Frasers Island. Ne vous étonnez pas que mes amis facebook augmentent !
Après plus de 2 mois et demi, je suis prête a partir. J’ai même un peu hâte ! Je pars en ayant pu dire que j’ai réaliser mon rêve de venir ici. J’ai adorée et avoir pu le partager avec Stéphanie fut vraiment cool ! J’avais en tête d’y venir depuis si longtemps….c’est presque gênant de le dire mais depuis plus de 8 ans. C’est maintenant chose faite. Je peux tourner cette page du grand livre de mes voyages.
Je me dirige maintenant vers son petit voisin appelé Nouvelle-Zélande. Ce sera un passage rapide de 2 semaines dont j’ai l’impression que je reviendrai bien imprégné. Les paysages semblent fantastique! J’ai loué un campervan avec un ami de Quebec, Alexandre, qui partagera la route avec moi ! Aller, c’est parti ! On poursuit la route !

Fini la Malaisie – Bilan

C’est l’heure du bilan Malaisien !! Et oui a quelques heures de mon départ de la Malaisie pour l’Australie, c’est le moment de dire combien ca coûter, combien de distance j’ai parcouru et mes réflexions finales sur ce beau pays dont je n’aurai finalement vu que la péninsule. Faudra garder Bornéo de l’autre coté pour une prochaine fois ! C’est trop court un mois par pays pour bien voir, bien explorer, bien vivre.

Financièrement parlant, mon budget tout inclus pour le mois c’est-à-dire hébergement, nourriture, transport, les accès et visites et tous les « autres » totalisent …. 843$! Pour un total journalier de 31$. J’y suis resté moins d’un mois en excluant les jours passés a Singapour (voir ci-bas). Et cela inclus la plongée aussi qui n’était pas prévu mais qui fut une belle surprise. Expérience qui vallait pleinement l’investissement! Déduisez en ce que vous en voulez…mais la part nourriture et boisson représente le tiers de mon budget ! 🙂 J’vous avais dit que c’était bon ici ! A ma défense, sachez que l’alcool se vend cher ! J’ai exclu de ses totaux les petits cadeaux que je me me suis fait puisque ceci aurait fausser les résultats. Et dieu sait que je veux pas vous induire en erreur ! Non non!

(calculé selon le taux du jour  : 1 ringgits malaisien= 0,3246$ Can)

Parlant de Singapour, aussi bien vous présentez le total immédiatement. Pour 4 jours et demi sur place, le montant s’élève a 337$ soit donc un beau total de 75$ par jour. Pas mal plus cher comme pays ! Le taux de change Singapore/Canadien est de 1 SGD = 0,7784$ Can. Ici aussi j’ai exclu les gâteries personnels dont un fabuleux bracelet en argent … que j’ai remis a Marie-Pier pour le retour. Trop lourd, trop peur de le perdre et/ou de me le faire voler. J’ai déjà hâte de le retrouver au retour !

Tout confondu, mon mois s’élève a 1180$, ce qui fait une moyenne de près de 37$ par jour. Un peu plus que mon budget prévu par jour mais bon, j’ai pris le tout comme un entrainement pour l’Australie où là, je vais mettre la main dans mes poches!

Qu’ai-je parcouru en distance durant ce mois ? Allez….essayez vous. Non c’est pas ca. Plus. Un peu plus encore.

4 302 km!

Ceci inclus par contre le vol Ho Chi Minh / Kuala Lumpur ( 2 401 km). Excluant celui-ci disons : 1 901 km. Encore une fois la grande partie fut parcouru en autobus (62%). Le reste en mini-van 10 passagers et quelques mile nautiques dont je ne saurais vous donner l’exacte distance.

Au niveau d’un bilan plus personnel et moins rationnel, la Malaisie ne fut pas au départ un coup de coeur immédiat. Nous nous sommes apprivoisé mutuellement….avant de tomber en amour! Sérieusement, le départ fut lent mais la fin heureuse ! Je retiendrai surtout l’extrême gentillesse des gens. Partout, ils sont disponibles, ouverts, avenants. Sans arrières pensées. Juste pour vous donner un exemple plus concret, tel que mentionné, j’étais a Malacca dans les derniers jour dans un tout petit restaurant lorsqu’un monsieur d’un certain âge est entré. Nous nous sommes poliment salué. Je l’ai observé a quelques occasions puisque je trouvais vraiment qu’il avait un visage particulier, bouffi, grosse monture de lunette, nez plutôt rond. Trop gêner pour prendre une photo évidemment mais ca aurait été génial. Or, au moment de quitter, nous nous sommes levé simultanément pour payer et partir. Et bien, il a payé ma facture !! J’ai demandé pourquoi tout en le remerciant plusieurs fois. Quand même! C’était l’organisateur de la « Jonker Walk »,  sorte de Grande Allée touristique a Malacca et tout ce qu’il m’a dit c’est :  « Welcome to Malacca » et il est parti. J’en revenais pas! Ca illuste bien ce que je veux dire. Je  le cite lui mais je pense aussi a tous ces gens qui nous ont gentiment aidé au cours du mois. Vraiment un peuple agréable a cotoyer.

Je ne saurais mettre de coté le mix de culture que nous retrouvons ici en Malaisie. J’ai été vraiment impressionné de constater comment les indiens, les chinois et les malais viennent en pleine harmonie, l’un à coté de l’autre. En faisait harmonieusement cohabiter leur culture, leur langue, leur religion.  Ultra riche et intéressant ce beau melting pot.

De plus :

– C’est le pays de l’alternance air-clim / non-air clim mais BIG TIME. Tu sues comme pas possible sur la rue et juste en longeant les boutiques, tu peux te rafraîchir aisément. Tu marches sur la rue et ne te peux plus de la chaleur ? Mais entre dans le métro mon ami. Tout sera réglé!

– Ce fut mon premier contact avec un pays où la conduite se passe a droite. Un peu perdue la première fois que j’ai pris l’autobus…on entre de l’autre coté ! La circulation aussi sur les routes est en sens inverse. Ici aussi, belle préparation pour la conduite en Australie!

– Ils sont tous très bons en anglais. Vraiment, ils nous comprennent bien et vice-versa. Facilite grandement les besoins et demandes quotidiens.

– Je retiendrai évidemment la nourriture. D’ailleurs, je vous reviendrai dans un article sous peu la dessus. Vraiment une diversité…..épicé ! Ayayaye…je ne suis pas quelqu’un qui mange très épicé dans la vie. Je suis capable d’en manger….mais si on me donne le choix, je vais le prendre « no spicy ». Ici je n’ai pas eu le choix parfois, le feu a presque pris dans ma bouche !! Tout de même très bon ! 🙂

Coup de coeur de ce mois :

– Les iles Perhentian et Tioman, de toutes beautés ! Relaxantes a souhait. De petits paradis. Nous avons ete chanceuses malgre la fin de saison proche. Certainement plus tranquilles en tout cas.

– Taman Negara pour la jungle et ce qu’elle a offrir et notre guide Rusli qui nous a transmis beaucoup plus que sa passion pour son coin de pays.

– La plongée. Du moins l’essai de plongée dans mon cas! Inoubliable. D’ailleurs, petite anectode. Hier soir a Kuala Lumpur je suis sortie manger un petit quelque chose vers 21h, tout en restant autour de mon guesthouse. En marchant bonnement, j’ai entendu un clair « NANCY »….c’était Tash mon dive master de Tioman! Quel hasard ! Et quel joie de le revoir ! On était du, même coin de rue, même jour, même heure (pas même pomme pour les adeptes de Patrick Bruel). On est allé mangé ensemble!

– J’ai souvent dit que je ne me sentais pas « prête » en tant que voyageuse a aller en Inde. La Malaisie m’a donné une immersion partielle et parfaite pour amadouer ce pays que je foulerai un jour.

– L’extrême propreté. A Singapour mais ici aussi en Malaisie, tu trouves des lavabos pour pouvoir te laver les mains carrément partout. Il faut savoir qu’ils mangent avec leurs mains eux aussi. Ca s’explique!

– L’apprentissage de leur langue fût plutot difficile. » Terima Kasih » veut dire merci !

– J’ai adoré la visite des musées que nous avons choisis de faire. Le musée des arts islamiques a Kuala Lumpur et le musée des civilisations asiatiques pour moi a Singapour. Un bel ajout a ma culture personnelle. J’y ai appris beaucoup et c’était parfait dans le cadre de ce voyage.

– La multitide de temples et mosquées indous et chinois que j’ai visité. Tellement joli et intriguant a la fois.

– Les Petronas Towers a Kuala Lumpur. Si impossantes!

– La jolie petite rue Haji Lane a Singapour!

– Le choix que nous avons fait entre les villes, les plages, la jungle, les snorkelling, le trekking, la plongée. Ce fut un mois bien rempli!

– Le jus de lychee….a profusion! Apres avoir une « Ice Lemon tea girl » pas mal….j’ai change!

Ce fut un mois bien rempli. Concentree sur la peninsule. Borneo (l’autre ile) sera pour un autre voyage !  Je quitte Kuala Lumpur dans quelques heures ou je suis revenu boucler la boucle de ce mois. C’est ici que j’etais arrive, c’est d’ici que je repars. Toujours un peu reconfortant de revenir dans un endroit connu. Plus besoin de carte. A l’aise de connaitre les rues, les restos, les quartiers. Aller c’est le temps d’aller explorer plus loin ! Et c’est en Australie ou j’ai tellement rever d’aller depuis si longtemps que je me dirige!

(Trame sonore de l’emission Skipppy en tete)

Tribute to Annick

J’aimerais juste prendre quelques minutes pour vous parler d’Annick. Entre vous et moi. Maintenant qu’elle est partie, c’est facile de le faire ! Hihihi! Sans blague je n’ai pas eu le temps de le faire au courant du dernier mois et c’est surtout plus facile de voir maintenant avec le recul comment nous avons été en parfait accord durant ce mois ensemble. J’aurais 1001 exemples pour vous mais je me contenterai de dire que vraiment, nos rythmes se sont accordés sans rien avoir a forcer. Nous étions fatiguées en même temps, avions des rush en même temps, des goûts similaires au resto ( c’est hallucinant le nombre de fois où sans nous en parler, nous avons choisis la même chose sur le menu), nous avons éprouvé nos maux de ventres et nos petites bobos simultanément et il nous est souvent arrivé de deviner les pensées et terminer la phrase de l’autre avant la fin. On s’est même fait dire qu’on se ressemblait. Nous avons les mêmes goûts musicaux ( sauf ceux que j’ai oublié de mettre dans mon ipod Annick j’te jure), plutot les mêmes gouts au niveux des hommes. Quoi!! C’est tellement pas que nous en avons vu beaucoup durant notre voyage mais le petit peu qui était remarquable, on le spottait sans trop perdre de temps! 🙂 Autre preuve ? Nous avons été menstué en même temps ! C’est tu pas de l’amitié pur et dur ca !

Je rigole un peu mais elle fut une partenaire parfaite et c’est sans aucun doute, ni l’une ni l’autre que nous savions au départ que tout irait bien. Nous nous connaissons depuis quelques années quand même mais n’étions pas réellement proche dans la vie de tous les jours. A peine quelques bières par-ci par là avec les gars,  quand les dispos de tout le monde fonctionnaient. Je suis convainu que nous nous verrons pas mal souvent a mon retour et que ce voyage ne sera pas notre dernier. Déja que nous avons aussi des projets professionnels en pourparlers!

En fait, en toute honnêteté et elle le sait, au départ je n’étais pas certaine de vouloir partir a deux. Sans égard a sa personne. C’est sans aucune cachette que je chéris ce projet personnel depuis longtemps et je n’étais pas certaine que cela soit une bonne idée de partir a deux parce que deux, implique des compromis. Et égoïstement, j’avais envie de vivre mon projet comme je l’entendais et seule. Sans avoir a m’ajuster a quelqu’un d’autre. Parce que c’était cela le bût aussi. être seule. Or, la vie est tellement bien faite et met toujours sur notre chemin les bonnes personnes au bon moment. C’est la meilleure décision que je n’aurais pas pu prendre de dire oui et de partir avec elle. Quand j’ai reçu son courriel me disant qu’il pourrait être bien de terminer son voyage en Asie au moment ou je débuterais le mien. Quelque chose me disait de dire oui. La petite voix. Et je peux confirmer maintenant que cela m’a donné raison.

J’ai découvert une fille ouverte, généreuse, simple, attachante, disponible, courageuse, saine. Elle est célibataire les gars, je sais pas ce que vous faite mais laissez pas passer un beau morceau de même ! Belle comme un coeur en plus. Oui oui, même le matin en se levant. Belle en dedans et en dehors. Elle sait surtout ce qu’elle veut de la vie et c’est sans aucun doute que je sais qu’elle y parviendra.

Merci ma cocotte. Je fut un réel plaisir de découvrir ce pays a tes cotés. Tu es partie de reposer maintenant, avant le grand retour. Boucler la boucle. Te pousser a bout de la plage! Confiance, tout ira bien. Je t’aime.