Eat, Pray, Doesn’t love

Fallait s’y attendre. Il est quelque peu décevant (non pas très étonnant) de constater toute la mise en marché des produit dérivés entourant la sortie du film « Eat, Pray, Love ». J’ai peur que cela change le visage de ces (fantastiques) villes avec un raz de marée de touristes assoiffés des mauvaises raisons. Remarquez, ce n’est pas mal en soit, il y aura assurément un boom touristiques et surtout, des retombées monétaires pour eux. Mais quand même. Seul l’avenir nous le dira. En attendant, voici un exemple très concret que ce n’est que le début.

Publicités

Guide de voyage sur l’Italie version Eat, Pray, Love

Le film n’est pas encore sorti ( ce vendrediiiii!) et déjà des « produits dérivés » voient le jour. Honnêtement, ca me fait un peu peur. Ca serait dommage que certaines destinations tel Bali changent complètement de visage dû a la popularité du  film. Remarquez, ce n’est pas toujours si négatif, « Sex in the city » a NY et ses tours guidés spécialisés n’a fait qu’enrichir la ville d’une autre facette. Quoique NY est déjà énorme en soi. Un petit village, c’est pas mal plus a risque d’être envahi.

Qui vivra verra comme dirait l’autre.

Le guide est au bout de votre clic, ici même.