Et depuis alors ?


Depuis le Myanmar ? …et bien je suis revenue en Thailande.
Bien au chaud, pays douillet. Facilité 360 dégrées. Le retour fut agréable. Après un bon foot massage et quelques journées tranquille, j’ai eu envie de voir plus loin et c’est du côté Ouest de Bangkok que je me suis dirigé, plus particulièrement vers Kanchanaburi. J’avais envie de flatter des tigres! Je rigole bien mais en fait, j’y venais pour trois choses : voir le temples des tigres, aller visiter le parc National d’Erawan avec ses superbes chutes ainsi que traverser le Pont de la rivère Kwai. Vous vous rappeler du film ? Je dois le relouer a mon retour puisque c’est très loin maintenant. Coopération Britanno-Américaine sorti a la fin des années 50. Bref je suis allé voir le pont et m’instruire un peu plus sur cette portion de la deuxième guerre mondiale que je ne connaissais pas au Musée de la Guerre et au Jeath museum. Le dit pont fut construit par de nombreux prisonniers de guerre et des travailleurs sous la gouverne des japonais qui avaient en tête de construire une ligne terreste entre la Thailande et la Birmanie et ce, afin d’éviter de devoir utiliser les eaux naviguables de la Thailande, de la Malaysie et de Singapore patrouillés par leur ennemis. Ils voulaient avoir acces a leurs ravitaillements par train. La construction devait durer 4 ans mais au rythme ou ils ont demandé aux prisonniers de travailler, le tout fut terminé dans un délai de …16 mois! On parle quand même ici de 415 km !  Ils ont rejoint les deux extrémités de la voie ferrée quelque part en cours de route puisque au moment ou la construction commenca a Kanchanaburi en Thailande, il en était de même du coté Birman. Il est triste de constater que plusieurs hommes y ont laissé leur vie. Malnutrition, maltraitance et  maladie entre autre.  Les corps sont enterrés au War Cemetery. Ce dernier est d’ailleurs très bien entretenu.

 
L’ironie dans l’histoire ? Le pont fonctionna pendant a peine 2 ans avant d’être bombarbé par les alliés et tout fut démoli. Reconstruit depuis. A l’origine en bamboo, le pont que j’ai apercu est fait de béton et d’acier. Presque moderne. La portion du centre aussi fut reconstruite. De là son architecture différente du reste de l’ensemble. Un arrêt historiquement fort intéressant.
 
Le lendemain, j’ai fait 2 heures d’autobus pour me rendre au Erawan National Park pour aller voir les chutes divisées en 7 palliers tous très jolis les unes après les autres. Une belle marche en forêt dans un décor enchanteur. J’ai adoré ma journée ici ! On peut facilement s’y baigner et s’y perdre pendant des heures. La nature, les petits oiseaux, les papillons, le beau temps. Love it !
 
Les curieux sur facebook aurons déjà vu ma photo de profil ou je suis accompagné d’un chaton format géant. Tigrou nourris aux OMG. J’avais beaucoup entendu parler du Tiger Temple. En bien et en mal. Je suis allé voir par moi même. C’est super intéressant de pouvoir cotoyer les tigres ainsi mais le prix d’entrée est beaucoup trop élevé et le monastère ( oui il s’agit d’un monastère a la base) est quelque peu controversé. Semble t’il que les tigres sont soignés et nourris avant d’être retourné dans leur habitat naturel. Or, il y aurait controverse a ce sujet. Les tigres seraient peut-être drogués. Je n’ai malheureusement pas eu le temps de m’informer davantage alors il m’est difficile de prendre position. Ce que je voulais c’est flatter des tigres. Et je fut servie ! Toute qu’une expérience !
 
J’ai voulu pousser la thématique “Pont de la rivière Kwai” au maximum alors j’ai pris le train pendant 3 heures pour mon retour en “ville” soit a Bangkok. Le réseau de transport Thailandais charge un prix symbolique de 3 dollars ( 100 bath) pour cette randonnée touristique a bord du train. Très agréable. Vue vraiment belle. Musique aux oreilles. Fênetre ouverte. Gros vent. Gros bonheur.
 
 
J’ai recroisé mes amis hollandais Joris et Saskia eux aussi de retour a Bangkok après leur périple un peu plus long que le mien au Myanmar. Quel joie de les revoir ! Et dès le lendemain un autre ami arrivait : Alex! Épuisé de son trip d’un mois en Europe. C’est donc avec en tête un plan de repos complet que nous avons pris tous les quatre la direction de Kho Tao au sud. Nous nous sommes déniché, après maintes heures de recherche au  gros soleil, un petit paradis. Une belle petite baie avec bungalow privé. Hammac inclus ! Parfait pour nous. Nous nous y sommes posé pour quelques jours et n’avons … rien fait. Pour être honnête les Hollandais eux se sont quand même activés un peu mais Alex et moi….deux grosses épaves. On a dormi comme jamais. Mangé. Écouté la saison 5 de Dexter jusqu’aux petites heures du matin. Fait du motorbike. Lu. Bu du rhum and coke. Bronzé. Jouer du ukulélé. Fait ami avec le chien. Mis du cutex. Juste moi, pas Alex. Toutes des choses bien difficiles. Remords ? Aucun !
 

Après ces quelques jours sans énervement, un plan machiavélique s’est présenté a nous. L’île voisine ? Kho Phangan. Oui oui la même ou j’étais allé avec Catherine et Melanie en Mai. La pleine lune ? Ben kin, Full Moon party prévu pour le 16 juin! On était dans les dates! Nous avons beau avoir 30 ans, nous nous sommes dit “Un full moon c’est once in a life”. Alors GO !  On est parti s’installer a Kho Phangan pour quelques jours. Là aussi nous avons requis le nécessaire : bungalow ultra bien situé, hammac évidemment, motorbile stationné a l’entrée. plage a perte de vue devant. Le tout a prix cheap cheap cheap. On a relaxé…et on s’est amusé au Full Moon ! Parmi la foule de 15 000 personnes. Jeunes et tout en fluo. Je n’ai malheureusement pas les photos avec moi pour le moment mais je vous reviendrez avec. Si elles sont montrables ! 😉  De retour au bungalow aux petites heures du matin, le ciel était clair et la lune éclairait vraiment la marée haute que nous avions devant le bungalow. De toutes beautés.
 (Mel tu reconnais le bungalow sur la gauche ? ) 
Le reste de notre temps a Kho Phangan fut une copie de Kho Tao. Relaxation, discussion et petit moton. Le temps était venu de se séparer. Après nous être remis de notre Full Moon, j’ai repris seule la route vers Bangkok au Nord alors qu’Alex partait la même journée que moi mais pour le sud, en direction de la Malaysie. On se reverra au Québec mon ami ! Saskia et Joris restaient eux un peu plus longtemps mais se dirigeaient également vers la Malaysie ensuite. Après un dernier lunch au paradis des marchés ( tout y est tellement délicieux!!), j’ai pris mon bateau et suis partie. Une nuit dans le bus et hop, me revoilà a Bangkok ! Again and again ! 

Publicités

Kho Phangan

Lorsque fut venu le temps de quitter Kho Lanta, notre prochaine destination était l’ile de Kho Phangan situé du côté Est de la Thailande. Il fallait donc quitter Kho Lanta, traverser la portion terrestre et reprendre un autre bateau pour rejoindre Kho Phangan. Donc dire que nous avions une grande journée de déplacement devant nous. Tout a bien été et les connections entre les différents véhicules fûrent parfaites. C’était comme la journée des moyens de transport : nous avons pris un mini-van, ensuite un autobus, finalement le bateau. Ne manquait que l’avion et le train pour compléter le forfait ! Nous sommes donc arrivée au couchée de soleil a Kho Phangan. Notre but en venant ici était de faire la fête la peu. Nous avions été très tranquille depuis le début des vacances, il était temps de se laisser aller un peu. My god, je ne croyais pas que nous le prenions aussi au sérieux! Comme dirait le proverbe : “Commencer en mouton, finir en lion”. Nous nous sommes posé dans un super bungalow vraiment bien situé, juste devant la mer, vision 180, ultra tranquille, peu onéreux. Le Munchies. La meilleure trouvaille que nous aurions pu faire! Mel voulait un bungalow durant le voyage, c’est ici qu’elle a trouvé son paradis.  De plus, mon amie francaise Catherine ( autre voyageuse avec qui j’ai partagé la route au Laos, copine d’Amélie vu a Kho Lanta aussi…vous me suivez toujours ? ) est venu se joindre a nous sur son retour de la Malaysie. Beau trio que nous formions ! Elle a partagé le bungalow et les aventures avec nous durant ces quelques journées. Je vous résumerez rapidement notre passage : motorbike en journée pour parcourir l’ile, un must comme toujours. Superbe ile en passant, beaucoup de choses a faire et a voir. Fin de journée apéro sur le balcon du bungalow avec tous les soirs un coucher de soleil a s’en émerveiller la rétine a jamais. Coloré a souhaits.Éclair de chaleur parfois. Et fin de soirée dans les fêtes un peu partout sur l’ile. Sommeil zéro.
Kho Phangan est internationalement connu pour les “Full Moon Party”. Fête super populaire qui se tient sur la plage de Haad Rin a la pointe sud-est et ayant lieu évidemment a chaque pleine lune. Or, nous n’étions pas dans les bonnes journées pour celle-ci mais comme il y a toujours une fête quelconque, nous étions confiante de trouver quelque chose a notre mesure. C’est sous la forme du “Black Moon party”  que nous avons trouvé notre bonheur. Nous sommes tout de même allé voir la plage ou se tient ces fameuses fêtes. A son maximum soit en saison touristique (dec-janv), les Full Moon Party peuvent rassembler de 20 000 a 30 000 personnes. Dans notre cas, nous tombions en basse saison alors il y a avait a peine quelques centaines de personnes mais c’était bien parfait ainsi. Musique électronique, danse, on s’est bien éclaté!
Nous avons eu quelque chose tous les soirs. La première soirée, nous avions entendu parler d’un “Waterfall party” quelque part au milieu de l’ile. Le décor était magnifique avec les chutes éclairées mais c’était plutot vide. Nous y sommes resté quelque peu et sommes rentré. Deuxieme soir, le fameux Black Moon Party, suivi d’un afterhour et d’une rencontre avec des amis francais aux petites heures du matin. Troisière soirée tenue sur la côte Ouest de l’ile au Pirate Bar. Encore une fois, nous avons fermé l’endroit. Je vous dirait que nous avons vu le soleil se lever quelques matin en ligne….ce qui ne nous étaient pas arrivé depuis….depuis….depuis…le secondaire peut-être ?! Depuis longtemps disons. Preuve que le petit jour se levait :
Nous avons vraiment eu beaucoup de plaisir ici, de nombreux fou rires! Nous y serions resté volontier plus longtemps. Tout en sachant très bien que malgré cela, nous ne nous serions pas plus reposé. C’est donc en toute vitesse que nous sommes partie, un peu en catastrophe. Ayant a peine dormi cette nuit la, voyez nos têtes de championne :  nous nous sommes levé en retard, pris une couche en vitesse TGV, “packter” les sacs de facon débarassé et sommes parti rapidement au port. Le bateau quittait a 12h30 et il était rendu 12h environ. Je devais y conduire Mélanie, revenir porter le motorbike et prendre le lift de Catherine pour m’y amener a mon tour. Mel et moi partons donc en trombe, le réservoir d’essence dans le E bien rouge….pour contaster en roulant que nous avions une crevaison sur la roue avant! Déja, nous en avions eu une la veille et une autre lors de notre road trip a Mae Hong Son. Pas le temps de nous y arrêter pour arranger le tour. Je laisse Mel là, reviens au bungalow ou Catherine m’attendait en ayant déjà régler la note pour le motorbike et ayant mon sac sur le dos. Hop on file! J’arrive au port et rejoint Mel, on marche a toute vitesse, on a chaud. On met les pieds sur le bateau et hop, il part !! Ouffff, c’était moins une ! Le plus drôle dans tout ca c’est qu’on est tombé endormie rapidement, fatiguée de nos soirées sur l’ile vous comprendrez. Je me réveille une heure plus tard et commence a regarder les gens sur le bateau. Nous étions supposé nous diriger vers l’ile de Kho Samui pour ensuite rejoindre la terre et prendre notre bus de nuit pour revenir a Bangkok. Or, tout les gens ont des chandails écrit “Kho Tao”, la fille a mes cotés a une carte de Kho Tao, une île voisine. ON EST PAS SUR LE BON BATEAU MERDE !! Après avoir été rapidement m’informer au personnel en place, c’était normal. Il y avait changement de plan mais nous attraperons sans problème l’autobus d’une autre ville pour rejoindre Bangkok, voilà tout. On avait juste oublié de nous le dire ! AH! Merci pour le suivi et la presque crise de coeur buddy !
Le bilan de Kho Phangan, malgré les heures de sommeil manquante, est vraiment positif ! Nous avons eu du fun, avons rit, avons danser, avons visiter, avons mangé. Homymy….on était toujours rendu au petit marché près du port. En fait, c’est là que nous avons mangé tous les jours même parfois 2 fois par jour. Les curry et plat servis étaient délicieux ! Les sucreries aussi !! On s’est bourré la face sans bon sens ! Si vous passer dans le coin, faut y faire un tour. Ca coûte presque rien et vraiment, c’est 1000 fois plus goûteux que dans les restos réguliers. Nous avons aussi fait de belles rencontres et avons profiter du beau temps. Ces journées ont passé encore une fois trop rapidement. Ca fait aussi parti du voyage, savoir partir. Vivement Bangkok pour se reposer un peu finalement !