Kho Phi Phi

C’est le temps de vous donner quelques nouvelles de ce qui se passe au sud ! Après avoir quitter en avion Chiang Mai, nous avons atterris dans la ville de Phuket au sud de la Thailande et ce, autour de minuit. Comme il était impossible de prendre un ferry de nuit et que dû a notre arrivée tardive nous ne voulions pas payer une chambre d’hôtel que pour 4-5 heures, nous avons installé notre campement….a l’aéroport ! Nous n’étions d’ailleurs pas les seuls a le faire. Courte nuit. Qualité de sommeil laissant a désirer sans aucun doute. Mais ok une petite fois de temps en temps ! Par contre dès notre réveil, on décampe direction Kho Phi Phi baby !!
Arrivée sur l’ile, ce ne fut pas long que nous avons constater la grande différence de température avec le Nord…..torride ! Non mais vraiment torride ! Dans le genre que tu ne fais rien, assis bien tranquille et que tu sus quand même! Je vous jure…..j’ai même atteint le fastidieux record de 4 douches dans la même journée ! Ho yiable la dépense d’eau ! 😉 Nous nous sommes posé dans un guesthouse situé en plein coeur de l’ile. Stratégiquement positionné pour rayonner au nord et au sud de l’ile.
Notre premiere journée, nous avons découvert les environs a pieds, été voir de quoi avait l’air la plage pas trop loin de notre habitation. Nous avons mangé des petites brochettes sur la rue ( ce que nous avons fait souvent par la suite!! ). Quoi de mieux pour terminer cette première journée de déplacement et d’exploration des environs qu’un couchée de soleil. Magnifique !
Pour être honnête, notre première impression de Kho Phi Phi à notre débarquement du bateau fût plutôt chaotique. Il y a tellement de touristes, tellement de locaux qui t’accostent pour que tu choisisses leur guesthouse, tellement de « travel agency » qui veulent te vendre un 1 day package, tellement de commerces vendant des babioles de toutes sortes…..mais youse que chu comme on dirait chez nous !! Or, en se laissant un peu de temps, en découvrant les coins cachés ( et tellement magnifiques!) de cette île, en se créant des repères….le tout s’estompe et permet de mieux « vivre » le lieu. Puisque ce dernier est hors du commum : une eau cristalline, des fallaises abruptes, des plages isolés avec du sable fin….vraiment ! Ca vaut le coup !  C’est ainsi qu’elle prend son sens, au travers sa situation et sa géographie hors du commun.
Notre deuxième journée …. repos repos repos ! Ben quoi, c’est les vacances après tout ! On allait tout de même pas débuter un entrainement de triathlon! Pas avec cette chaleur en tout cas ! Nous nous sommes plutot dirigé vers Long Beach, petit plage situé du sud-est de l’ile. Accessible après 20-30 minutes de marche. Dans le pic de la journée, nous devions être 10 sur notre plage. Tellement bien installé dans nos chaises! A se baigner au 10 min et où le maillot a presque le temps de sécher complètement entre chaque saucette!  J’adore ces secrets bien gardés, tranquille a l’os. Bye bye grosse foule de touristes! Resté tous ensemble de l’autre coté de l’ile ! Gna gna gna gna gna ! Nous avons donc fait les lézards en nous protégeant le plus possible du soleil avec nos crèmes solaires. Vraiment le soleil ici est quelque chose. Tellement fort. Presque trop par moment ! Je ne voudrais pas avoir l’air de me plaindre, ce qui serait ici déplacé…mais c’est a la limite du tolérable a l’occasion. Casquette et ombre sont les bienvenus. C’est bien beau vouloir un beau teint mais pas a n’importe quel prix!
Nous nous sommes aussi bien amusé en soirée ! Quand ce n’était pas d’aller voir des fireshows présentés vers 10h pm tous les soirs sur la plage…
…c’était des combats de boxe organisé au bar reggae du village. Mix de combat thaï et de combat entre touristes. Plus drôle mais moins intéressant overall.
Nous avons tellement aimé notre expérience ( malgré le côté brut de la boxe) que nous y sommes retourné un deuxième soir et ce….au première loge ! Rien de moins ! J’aimerais ici m’adresser a RDS. Si jamais vous cherchez des commentateurs, ne cherchez pas plus loin !! On a ici 2 belles filles bien en verbe quand vient le temps de critiquer et porter des jugements sur les performances des athlètes!  Tout le monde sais que j’ai mon post-doctorat en boxe thailandaise anyway.
Pour faire passer tous ces excès d’adrénaline, nous avions besoin de prendre le large un peu et c’est du coté de l’ile voisine appelé Kho Phi Phi Ley. Plus petite que sa grande soeur mais non moins fort joli. C’est d’ailleur sur cet ile que fut tourné les scènes du film « The Beach » que plusieurs parmi vous ont du voir il y a de cela près de 10 ans et mettant en vedette Leonardo Dicaprio! Sur la plage de Maya Beach. Plage magnifique! Tellement pure….mais maintenant envahis de bateaux et de touristes! Que voulez vous…on y échappe pas !
Nous avons passé cette journée avec un couple a l’image de ce que nous voyons souvent en Thailande soit un « western » c’est a dire un anglais d’une soixantaine d’année et une thaïlandaise dans le début de la quarantaine.  Ensemble depuis près de 10 ans. Tous deux fort gentils ! Nous avons ainsi pu nous payer un bateau privé puisque les 2 options pour aller découvrir Kho Phi Phi Ley sont en gros groupe sur un bateau de snorkelling ou un bateau privé, bien plus cher. Nous avons pu avoir le meilleur des deux : contrôler nos arrêts désirés et avoir la paix sur notre boat privée !  La grosse vie quoi !
Nous sommes parti pour une grosse demie-journée. Nous avons visité des baies de toutes beautés, aperçu des cavernes, longer les falaises et pour Mel ce fut une première expérience de snorkelling. Et l’eau….l’eau….hallucinante la couleur ! Partout ! Un bleu parfois émeraude, parfois turquoise, presque toujours transparent!
Nous avons bien mangé et bien bu a Kho Phi Phi !
Nous y avons eu du bon temps…mais toute bonne chose a une fin ! Il était temps de charger a nouveau nos sacs a dos, toute en sueur, et reprendre  le bateau pour la prochaine île! Comme dirait Gildor Roy dans une de ces célèbres chansons « Une autre chambre d’hôtel, une autre peine d’amour ».
Plus rien a ajouter après une si belle citation! 🙂
Publicités

On plonge !

Après une autre belle journée de transport dans le corps ( comprendre 3 autobus pour traverser presque la moitie du pays) et un overnight rapide dans la ville de Mersing pour pouvoir y prendre notre bateau le lendemain matin pour l’île, nous avons finalement déposé nos sacs dans un petit bungalow sur l’ile Tioman en Malaisie. Cette dernière est situé du côté Sud-OuEst de la péninsule Malaisienne. Nous avons choisis le débarcadère de Salang, au nord de l’Ile Tioman.  Le dernier arrêt possible. J’ai l’air de ne pas aimer les journées de déplacements mais ce n’est pas vrai. Oui cela nous fait perdre du temps, surtout pour Marie-Pier en vacances, mais personnellement je n’hais pas ces journées de transition. Ca permet de réfléchir, regarder dehors pendant des heures. Prendre un peu de recul  entre 2 endroits. Comme un tampon remettant les compteur a zéro pour pouvoir s’imprégner de la prochaine destination.

Le premier contact avec Tioman fut fort agréable. Jolie baie, eau transparente, un peu plus rocailleuse que Perhentian, hôtel dans la montagne. petit resto. Bon feeling. Or, la première chose que nous avions en tête et ce, depuis quelques jours : FAIRE NOTRE LAVAGE!  L’humidité de la jungle, la chaleur, la sueur de nos efforts et dans mon cas un oublie de banane et pomme dans mon grand sac a dos ( yark!) on fait qu’une bonne batch de lavage était dû! Aération 101 de tout ce que nous avions. 2,5 kilo de puanteur. Vivement une nouvelle garde-robe propre. Et j’ai eu le meilleur retour sur investissement de mon voyage avec 5Rm ( environ 1,70$ CAN) quand j’ai aussi fait laver mon petit sac a dos de jour. Celui que j’utilise constamment depuis le depart. Oui oui, celui qui est colle sur mon dos, mes epaules et tout pres de mes aisselles en permanence. Il était du celui-la ! Il m’est revenu tout beau pour la suite des aventures!

Une fois cela fait, nous avons pu passer aux choses sérieuses : la bière!! L’ile n’a pas les mêmes restrictions de taxes et législations sur l’alcool que le reste de la Malaisie alors nous nous sommes fait des petits 5 a 7 avec nos Tsing Tao (bière chinoise) pas cher pas cher. Enfin un peu de bière a prix régulier! Nous en avons profite!

Tioman fut une bulle parfait de belles rencontres, de party et d’activités nautiques. Nous avons passer (presque) toutes nos journees/soiree la bas en compagnies des gens qui travaillent au dive shop ou Marie-Pier a fait de la plongee la deuxieme journee ou nous y etions. Notre bungalow etait situe derriere le dive shop alors matin et soir, nous y passions. Ces gens furent ultra acceuillant et genereux avec nous, a plusieurs niveaux. Ils nous ont ouvert leur table et leurs bouteilles de boisson mais au dela de ca, ils nous ont permis de poser pleins de questions sur leur vie la-bas, sur la Malaisie. Ils nous ont repondu avec une patience remarquable. Je pense ici surtout a Tash, un des dive master. Il prenait toujours le temps de bien nous répondre, de bien nous expliquer. Veux, veux pas, ces gens en rencontre vraiment beaucoup des touristes durant la saison estivale et jamais nous ne nous sommes senti comme (d’autres) touristes. Surtout en fin de saison comme nous le sommes. Ils nous ont accueillis parmi eux comme si nous y resterions, nous ont invite a leur party de fin de saison ( que nous allions manquer puisque parmi vers d’autres cieux) et vraiment, vous ai-je dit que nous avons passer du bon temps avec eux?!? Ils viennent d’un peu partout. Malaysie, Borneo, Australie. Certaines autres personnes gravitaient autour aussi soit en vacances, soit en train de passer leur cours de plongee. Les Seychelles, la Finlande, la Suede. Nous du Canada. Belle table! Pleins de nouveaux courriels en poche.

A force d’être avec eux, de voir Marie-Pier tripper sur la plongée, d’en parler, d’y penser, de me faire convaincre de le faire, j’avais l’opportunité d’essayer avec eux ! Un « discovery scuba diving » juste pour moi! Au début début, ca ne me disait rien. J’étais curieuse mais sans plus. Apres deux jours la bas et un soir plus arrose en leur compagnie ou tous essayaient de me convaincre, je me suis dit « Why not coconut »! J’allais passer par dessus mes craintes.

Je me suis leve ce matin la avec je dois l’avouer une petite boule au ventre. Ce qui est normal je crois dans les circonstances. Le depart pour la journee fut quelque peu retarde puisque le temps etait gris, pluvieux et venteux. Nous nous sommes installe au dive shop ( notre deuxieme maison maintenant) et avons attendu. Le go fut donner juste avant midi et apres nous etre prepare (palme, masque, wetsuit, bonbommes, ceintures avec l’equipement et tout) hop, on est parti dans le bateau engraisse de ce lourd habit.

Je ne savais pas trop a quoi m’attendre comme feeling au depart. C’est quand même quelque chose de completement nouveau pour moi. Tout de meme étrange de penser que tu vas respirer sous l’eau. Comme pas naturel. Mon discovery comprenait des exercises a approvoiser ( 3x) et ensuite une dive avec la gang. Nous etions environ une dizaine. 3 personnes etaient deja certifiées ( comme Marie-Pier entre autre) et a part moi, les autres passent leur certification cette journee la. Nous avons affronte la houle et somme parti au large. Eux ont fait une premiere plongee pendant que moi, je suis reste sur le boat. Apres leur retour, j’ai pu descendre a quelques metres de profondeur avec le dive master pour mon apprentissage. C’est vraiment particulier deja en partant de mettre tout cet equipement sur soit, de s’assoir sur le bord du bateau, de tenir ton masque et ta ceinture et hop, de se laisser tomber par derrière dans l’eau ! Comme dans les films!  En plus le spot ou moi je devais me pratiquer etait vraiment mais vraiment rempli de jelly fish.Des nuages de jellyfish et je n’exagère pas! Vous confirmerez avec Mp! On a trouve une ouverture pour descendre. J’ai fait abstraction. J’avais deja pas mal d’autres choses sur lesquels focuser.

Je suis reste sous l’eau environ 25 min pour cette premiere fois ou tout a bien été. J’ai réussi tous les exercices …sauf un! Le premier exercice c’est de retirer ton appareil buccal dont j’ai déjà oublie le vrai nom ( Marie…c’est quoi donc le vrai terme ?)  et de le remettre en place tout en éliminant l’eau pouvant s’être infiltre dans ta bouche. Tu l’élimines en faisait des petites bulles avec ta bouche et en expulsant fort l’air que tu as garde dans tes poumons. Check ! Deuxième exercice, même chose tu perd ton appareil buccal et dois le remettre en place mais en utilisant le bouton pressoir situe au bout de ton appareil. Un petit coup et l’eau s’expulse par elle-meme. Check ! Troisième exercice, remplir ton masque d’eau. Masque que tu dois ensuite vider. La, ca se corse un peu. La technique veut que lorsque l’eau est entre, tu tiennes le centre de ton masque entre les deux yeux, tu penches la tete legerement vers l’arriere et tu expulses ton air mais par le nez. Ainsi, l’air fait sortir l’eau et vide le tout. Bien belle technique. Ca super bien ete avec le masque rempli d’un ti-peu d’eau. Ca bien ete avec le masque rempli a moitie d’eau. Et ca pas bien été avec le masque rempli au complet d’eau. En fait, j’ai comme pas ete capable de remplir mon masque au complet d’eau. Blocage. C’est comme si dans ma tete, si je ne voyais plus rien….je n’allais plus respirer. Bon, ca peut-etre l’air un peu niaiseux de meme mais je voulais bien faire et faire vite ( les autres etaient sur le bateau ). Je voulais être autonome et indépendante trop vite. Je pense que je me suis mise une petite pression personnelle non nécessaire ici puisque Marie m’a dit ensuite qu’ils ne m’attendaient pas. Ils doivent rester un certain nombre de temps a la surface de l’eau entre deux plongées. Mais moi, je pensais qu’ils m’attendaient. Toujours est-il que le masque plein, ca pas trop fonctionne mais mon dive master n’a pas semble s’en formaliser. Considérant que j’étais capable de le vider avec un peu d’eau dedans, je pense que c’etais cela l’important. On est parti les deux explorer un peu les fonds marins. Wow ! C’est tellement impressionnant cette vie sous-marine ! Les couleurs, les coraux, les poissons! Complètement fou ! Tu ne sais plus ou donner de la tete! Je tentais de me concentrer sur ma respiration tout en profitant du paysage! Ultra sollicite la fille! Ca bien ete et ma premiere expérience etait reussie ! Ye!! Vraiment c’est quelque chose la plongée! Je n’aurais jamais penser! J’étais curieuse de l’essayer et je suis vraiment contente de l’avoir fait ! En après-midi, j’ai meme pu plongée avec les amis! Au plus creux, je me suis rendu a 15m de profondeur. Tu dois vraiment equilibrer tes oreilles régulièrement. C’est super important. Ce que je n’ai pas fait autant que j’aurais du. J’ai fini par avoir un peu mal aux oreilles mais j’ai quand même pu nager avec eux pendant un moment et voir tout pleins de chose. Même des petits Nemo ! Les gars en ont mis dans leur masque….euh non merci pour moi !

Ah oui, pour les plus techniques parmi vous, je n’ai pas eu a gerer mon équipement. Pression, inflate, deflate. Mon dive master s’est occupe de tout cela. J’en avait bien assez avec moi-même mais quand tu termines ton cours de plongee, tu es autonome de ton équipement et de tes deplacements. Ce qui complète davantage l’experience. Une prochaine fois peut-etre!

Il m’est un peu arrive ce que j’avais expérimenter aussi quand j’ai saute en parachute. On dirait que dans ces moments de sport extreme, mon cerveau s’en tient au rationnel. La, mon cerveau réalisait parfois que j’etais a X mètres sous l’eau et que je respirais, ce qui n’est pas « normal » alors j’avais une petite montée de stress. En parachute aussi mon cerveau refusait d’admettre que j’allais me jeter en bas d’un avion. Ce qui fait monter la pression en moi et me gruge du jus. Ici aussi ca c’est quelque peu reproduit. Differrement mais bon, je crois y deceler un pattern. J’etais sous l’eau, tout allais bien. Et on dirait que apres 20 min « oh! » mon cerveau avait une montee d’adrenaline disant « Hey hey chochotte…pas normal tout ca! ». C’est rien de grave docteur ? En fait, avec le recul, je pense que c’est juste normal  pour moi quand je sors disons d’une zone de confort, de réagir ainsi. Mais je suis surtout super fière de l’avoir surmonter et de l’avoir fait! Vraiment, je ne regrette rien ! Ce fut une expérience extraordinaire et d’avoir pu le faire avec Marie ( regarder nous ici mains dans la mains sous l’eau, non mais c’est cute !) fut génial! Je ne sais pas si j’ai assez eu la piqure pour prendre mes cours, je vais me laisser le temps d’y penser au courant de l’annee. Je serai dans pleins de pays ou la plongee est semble t’il merveilleuse et les cours accessibles. Mais j’ai assurément une forte curiosite a y retourner! C’est completement un autre monde en soit.  Il n’y a pas juste la matrice qui a son monde parallèle !

AVANT

PENDANT

APRES

Sinon le reste du temps ici fut fait de plage, de lecture, de bouffe et de repos. Parfois du aux soirées de la vieille ! Nous avons pu apercevoir des animaux autour de nous, déjà même juste devant notre bungalow ou des gentils singes venaient nous divertir a l’occasion. Parenthèse ici : nous (en fait plus JE que nous mais j’inclus MP pour pas être toute seule) étions mystifie par les queues des chats. Il faut savoir que les chats ici ont parfois des queues normales, parfois des petites queues en tire-bouchons…et parfois pas de queues pentoute !! Je n’arrivais pas a m’expliquer pourquoi ! Réponse vraiment simple, semble-t-il que c’est une question de gène tout simplement. Faut pas chercher plus loin. Hey bien. Merci Watson.

Nous avons aussi découvert un tres bon resto de BBQ (Putaka) ou tu choisis ton poisson frais du jour et ils te le cuisent sur le bbq avec des légumes en accompagnements. Que tu as aussi choisis. Ca fait du bien des bons gros légumes qu’on dirait sorti directement du jardin. On a tellement aime qu’on y est aller 2 soirs! Vraiment délicieux! Et non, je vous jure que nous n’y sommes pas retourner pour le jeu de carte qu’ils te prêtent en attendant ton assiette ou pour les films qu’ils diffusent en plein air le soir! Sympathique petit endroit.

Nous avons vraiment passer ici du bon temps ! Trop peu de jour pour autant de plaisir. Certains amis quittaient l’ile en meme temps et sur le meme bateau que Mp et moi. Certains restaient encore un peu pour la fin de saison et sont même venu nous saluer pour notre depart.

(Tash le dive master avec qui j’ai plongee et Marie-Pier)

Bye bye Tioman ! Ils ont essayer de me faire promettre que je reviendrai l’été prochain. Je n’ai pu le faire…. même si c’est pas l’envie qui manque!