Lost in transit

Tel que mentionné, je suis partie très très tôt lundi dernier de Christchurch pour mon retour en Asie. Un peu déchiré après avoir autant aimé la NZ mais fort heureuse de revenir en Asie. Après un break de quelques mois, j’avais envie d’etre dépayser a nouveau. C’était le temps de reprendre mon exploration de l’asie du Sud-Est et mon budget réclamait un pays plus économique!
J’avais 3 vols pour m’y rendre : Christchurch-Melbourne, Melbourne-Singapore et Singapore-Phnom Penh au Cambodge. Facile ! Tout cela dans la même journée et avec assez de temps entre pour ne rien manqué. Pour me rendre a Melbourne, aucun soucis. J’avais quelques heures d’attente sans plus. Mon vol était a midi. Vers 10h45 et en attente de mon boarding, je me lève pour marcher un peu et me promener dans l’aéroport. Je passe devant un des tableaux avec les départs….cancelled !! Quoi ?!? Il n’y avait eu aucune annonce faite au micro ! J’ai poser la question a quelques voyageurs qui eux aussi attendaient pour se vol et personne n’était au courant. Il fallait attendre que quelqu’un de Jetstar, la compagnie avec qui j’avais réservé mon vol, vienne nous voir. Cette charmante personne, puisqu’ils ont évidemment envoyé une superbe fille souriante et tout, s’est présenter vers midi pile justement pour nous relocaliser sur d’autres vols. Le nôtre était annulé pour bris mécanique. J’aime mieux cela que de décoller avec mais en me remettant sur un vol a 17h la même journée, je manquais mon transit de Singapore-Phnom Penh alors ca changait mon planing. Pas trop le choix, alors ok, attendons notre vol a 17h. Essaye de dormir a l’aéroport, trop de bruit. Internet ? Beaucoup trop cher ! 11$ de l’heure…wo ! Fatiguée de ma nuit d’avant passé a l’aéroport de Christchurch, je ere dans l’aéroport. Arrive notre vol de 17h avec Quantas ( même famille que Jetstar). Je présente mon boarding pass et passeport pour l’embarquement….ils ont pas mon nom dans leur systeme ! Le message que nous étions mis sur ce vol ne s’était visiblement pas fait ! Quelques sueurs plus tard, c’est ok, j’ai mon siège et mon boarding pas, j’entre dans l’avion. Méga avion d’ailleurs….2 étages et tout. Quand même plus luxe que ce que j’aurais eu avec Jetstar ca c’est certain ! Siege confo, couverte, oreiller, écran digitaux devant chaque siege, 2 repas d’inclus dont un souper. Petit bonheur. Le vol était quand même long alors j’ai eu le temps d’écouter le film “Social Network” et de sommeiller un peu.
Arrive Singapore, quelqu’un de la compagnie devait y être pour nous trouver un autre vol pour nos destinations ou nous héberger dans un hotel pour la nuit, advenant le cas ou nos vols seraient le lendemain. Nous étions environ 8 dans la même situation mais chacun allant dans des villes différentes après notre connection de Singapore. Evidemment, nobody de Jetstar était a l’aéroport pour nous aider! Ca fini que la dame de l’information a appelé quelqu’un qui est venu nous voir pour nous aider. Aucune idée qui était ce jeune homme, il ne semblait pas trop au courant de la situation. Je crois que nous avons été oublié dans le systeme puisque nous, nous avons été remis sur un vol pour Singapore a 17h mais un autre groupe de voyageur eux avaient été mis sur un vol Melbourne-Sydney et Sydney-Singapore. Nous avions comme été divisé en deux. Et eux, ils étaient au courant que ces gens arrivaient de Sydney. Pas nous. Anyway, le mec nous confirme nos vols. Le mien est a 6h am (encore!!) le lendemain matin. Là, on est rendu a 23h lundi soir. On s’entend tu que la nuit sera courte. Nous avons tout de même une chambre d’hotel payé par Jetstar. Malheureusement pas dans l’aéroport, cela aurait été trop beau. A 25min de taxi ! Alors nous passons les douanes en vitesse, tout le monde voulant aller se coucher. Une dame avait qui j’étais me dit qu’elle a demander lors de l’embarquement Melbourne-Singapore si nos bagages avaient suivi et semblait-il que non. Que Quantas avait a peine eu connaissance de notre transfert alors encore moins de nos bagages. Alors nous passons tous outre les bagages pour sortir. Une fois dehors en attente de notre taxi, je croise 2 filles qui elle aussi étaient dans la même situation que nous … mais avec leurs bagages ! Elle me disent qu’elles les ont trouvé dans le “Lost and found departement” a Singapore et donc d’aller voir. Je voudrais bien mais il est trop tard, je ne peux entrer a nouveau et faire le processus d’embarquement juste pour aller vérifier. Tant pis, je me dit que je vérifierai demain matin a mon check in du dernier vol. Allez hop hotel, le temps de manger un petit quelque chose…il est rendu minuit 45 et je veux juste dormir.
Le cadran sonne a 3h30, je dois etre a l’aéroport pour 4h. Douchette rapide, ca commencait a s’imposer. Je call le taxi et arrive vers 4h15 a l’aérport. Au kiosque de Jetstar, je vois écris sur le tableau non pas “Phnom Penh” ou je vais mais bien “Siem Reap” , une autre ville du Cambodge ! Bon, une autre affaire ! Pourtant le numéro de vol est bien le même ! Anyway, rendu la, je veux juste arriver dans le bon pays ! Finalement, c’était un pit-stop que cet avion faisait a Siem Reap, la destination finale étant bien Phnom Penh ! Ouf ! Arrive mon tour au kiosque de check in, après fait le line-up un bon 30min….ils ont pas mon nom dans leur systeme et je dois aller a un autre comptoir vérifier ! Sacrament, là je la trouve moins drôle. Il est 4h50 du matin, le vol est a 6h et j’ai même pas mes boarding pass, encore moins passé la sécurité et tout. La p’tite dame fait quelque appel et m’imprime une genre de facture. Je dois retourner au check in. J’y arrive evidemment la dernière, ils sont sur le bord de fermer le bureau. Elle me donne mon siege et mes pass, une chance. Merci ciao, je dois quitter. Avant par contre, je flash sur mes bagages. Dans tout cela, je n’avais plus trop eu le temps de m’en formaliser. Elle appelle je-ne-sais-trop-ou mais en raccrochant, m’assure que mes bagages sont sur le vol! Enfin une bonne nouvelle ! Merci vraiment madame !! Je me pousse en semi-courant pour passer le processus. Tentative de me ramasser un café et une toast, j’ai quand même faim avec tout cela. J’arrive in extremis a mon poste d’embarquement et ils débutent justement le boarding! C’est bon, tout est ok. J’embarque, on vol. Tout est beau dans le meilleur des mondes. Contente de voir le Cambodge du haut des airs. J’ai eu un siege sur le bord du hublot ! On fait notre petit arrêt a Siem Reap pour environ 40 min et on rembarque pour la destination finale, Phnom Penh. J’y crois a peine quand nous atterrisons. Je sors dans les premières de l’avion, rangée 3 ! Processus pour le visa et hop, me voila autour du carousel a bagages pleine d’espoir. Vous devinez la suite ? Gna. Aucun bagage n’y est sorti. Rempli le rapport. Je ne suis pas si surprise. C’est quand même normal avec ces annulations de vols, changement d’avion qu’ils n’est pas suivi.
Me voilà donc arrivé a Phnom Penh depuis mardi matin, sans mes affaires. Je ne suis pas si mal prise, j’avais prévu un peu le coup et apporter quelques vêtement de plus avec moi. Je suis donc fonctionnelle mais après avoir téléphoner au département “Lost and Found” de Phnom Penh ici et a Jetstar….je trouve que cela commence a être long un peu. Déja nous sommes vendredi matin ici. J’ai scanner et retourner a Jetstar hier mes boarding pass de tous mes vols et mon rapport de l’aéroport. Pas eu de nouvelles depuis. Je suis en train de voir avec mon assurance bagage là a ce que j’ai droit. C’est malheureux. Je dois avouer que les 2 premiers jours, je ne m’en formalisait pas trop. Ca arrive ce genre de chose. Là, je commence a douter qu’ils sont perdu-perdu. Ce ne serait pas la fin du monde, juste du tracas de me rééquipper. Déja que je n’avais pas grand chose, ce que j’avais était le nécessaire. Le linge ca va, c’est pas la fin du monde. Les médicaments, documents et argent….ca c’est une autre paire de manche. Surtout que j’ai des maximums que l’assurance rembourse a respecter. Je suis toujours stand by. Au moins, je suis dans un petit guesthouse a Phnom Penh, très bien, le personnel est hyper sympathique, ca me coute peu cher vivre ici. J’ai fais mes visites en ville et même rencontrer un ami. On reste pas seule longtemps quand on voyage en solo.
Mon défi du jour sera d’aller acheter ce qui me manque le plus et surtout, de trouver un endroit ou il me fournirons des factures si possible ! Les marchands sur la rue, ca produit pas beaucoup de facture ici, c’est direct commercant-acheteur. Et les assurance évidemment, ils veulent des preuves.
Ca fait partie de l’aventure!

Nancy / luggage less.

Tourner a droite dans une grande ville

Regardez bien cette signalisation routière. Pas si évident hein ! Tourner a droite de la voie gauche. Euh ok. Nous avons expérimenter le tout a Melbourne. Pas trop sur de notre shot au début. Or, une fois que tu comprends et applique le principe c’est champion! Montréal, copie moi cela ca presse ! Advenant le cas ou vous roulez sur une artère et aimeriez tourner a droite par exemple. Plutôt que de vous jetez dans l’intersection et bloquez les gens qui derrière vous, aimerais continuer…prenez plutôt la voie de gauche, immobilisez vous, laissez les passer et attendez un peu. Dès que l’over de circulation vous aura dépassez ou que la lumière tournera au jaune, hop, tourner a droite ! Ca ne permet souvent qu’a 2 ou 3 voitures de tourner mais tout de même plus efficace et sécuritaire que de bloquer des voies et ralentir la circulation.

Architecte autoroutier, on prend des notes svp. Bon, je ne connais pas personnellement d’architecte autoroutier mais d’un coup qu’il tape cela dans google « architecte autoroutier » et qu’il tombe sur mon blog indexé….ils pourrons en prendre connaissance ! 😉

Quand je vous dit que Melbourne et Montréal ont des affinités, ils ont eux aussi des beaux bixi! Et oui, les vélos en libre service sont également en fonction ici et moins cher que chez nous en plus !

J’aime cette ville!

 

Correspondance

Melbourne, Melbourne, Melbourne. J’avais tant entendu parler de toi. J’ai bien l’impression que je devrai venir te voir a nouveau. Tu as fait ta cachotière et est resté bien camouflé dans tes grands nuages gris. Cela ne nous a pas empecher de t’explorer, parfois sous la grosse pluie froide, parfois sous une humidité un peu lourde. Je dois te dire que je t’ai trouvé plutot mignonne. On voit tout de suite que tu laisses aimer rapidement. Juste de la bonne grandeur, pas gros grosse, pas trop petite. Tu as un bon réseau de transport et fait un peu Prague avec tes tramways tout partout. Remarque tu as aussi ton large réseau de train qui complémente ton circuit de transport en commun. Sinon, tout se marche très bien. J’en sais quelque chose, c’est ainsi que je t’ai parcouru. Dans ton centre-ville mais également sur ta rive-sud, de l’autre côté de la Yarra River.

Je suis aussi aller voir ce que tu avais a offrir au niveau des emplettes. Et oui, je n’ai pu m’empêcher de parcourir tes outlets! Il nous restais encore une mini-envie de shopping mais tu nous as eu ma chère, nous étions crever, fatiguée, épuisée et a boutte a la fin de notre parcours. Nous avons atteint notre summum de shopping. Après cela, nous n’avions plus envie de magasiner. Tu offre aussi un beau mix de buildings. Anciens et nouveaux cohabitent, c’est fort joli. Nous nous sommes permis de piétiner le sol de ton Federation Square, le coeur de ton centre-ville et le lieu de nombreux rassemblements.

C’est d’ailleurs ici que nous avons vu sur tes écrans géants les images troublantes des inondations qui accablent présentement ton pays. Nous avons aussi pu apercevoir ton stade de criquet et je n’ose pas imaginer l’ambiance qu’il doit y avoir en ville quand tu le remplis ! Tout juste a coté de Fédération Square, nous avons longé la station de train Flinders, coeur de ton réseau de transport en commun. Ancienne station d’époque qui a conservé tout son charme d’antan.

Tu nous auras aussi permis de rencontrer une nouvelle amie Québécoise ! Hey oui, après nous avoir entendu parler ensemble Stéphanie et moi, elle s’est jointe a nous pour souper au courant de la semaine de même que pour nos visites en ville 2 jours plus tard. Elise Desmarais. Oui oui, elle même en personne ! Nous garderons d’ailleurs contact et il est probable que nous partageons un bout de chemin en Asie ensemble au printemps alors merci a toi de nous avoir permis de nous rencontrer.

Nous avons également été faire une petite visite a ton marché le plus populaire, le Queen Victoria market. C’est drôle puisque après m’avoir beaucoup fait penser a Prague au début, c’est plutôt a ma propre ville ensuite que tu m’as fait penser ! Mon petit Montréal a moi. Vraiment ! Alors ton Queen Victoria Market, c’était un peu comme mon marché Jean-Talon a moi…mais puissance 10. Il y a bien sur les fruits, légumes, fromages et charcuteries mais aussi une énorme portion de commercants vendant toutes sortes des choses ! Des bottes UGG aux tableaux d’artistes. Nous n’avons pas voulu t’insulter en passant plutôt rapidement mais tel que tu le sais maintenant, notre dose de magasinage était déjà a son maximum. Ca et le fait que nous voulions aussi aller voir ta célèbre prison, Old Melbourne Goal. Un peu ton Alcatraz a toi. Dernière allusion promis mais c’est vrai que par moment aussi, tu m’as fait penser a San Francisco. En fait, je crois que c’est cela que je retiendrai entre autre. Ton mix en terme de ville-soeur. Il y a les âme-soeur et les villes-soeurs. Toi t’es teamer avec San Francisco, Montréal et Prague pour moi. Un beau quatuor à cordes.

(Masque de Ned Kelly, célèbre criminel de l’époque. Aussitôt les gens pendus, ils faisaient des masques de leur tête. J’ai appris qu’une science existait durant ce temps, la phrénologie, et il croyait qu’on pouvait prédire les tendances criminelles de quelqu’un par la forme de son crâne. Le crâne étaient divisé en plusieurs zones et certaines prédisposaient a la criminalité. Il y avait même des spécialistes qui tâtaient les crânes des gens. Weird un peu hein ? Fin de la parenthèse)

Parlant de Prague justement, nous avions été mis en contact toi, moi  et un autre ami habitant Melbourne ( Tonio pour les intimes) via le célèbre Jean-René de St-Anselme. Le même qui m’avait également permis de rencontrer Tom a Singapour en Octobre. Tu te souviens ? Tom étant aussi le frère de Tonio. Tu me suis là dit ? Je sais, c’est un peu mélangeant mais l’important de ce que tu dois retenir c’est que le dit Tonio nous a hébergé chez lui pendant 2 jours. Nous avons souper ensemble aussi, en famille

Très accueillants, polis, gentils, généreux. Des hôtes fantastique. Nous avons eu avec eux beaucoup de plaisir. Chance a toi de les avoir sur ton territoire. Des gens a connaître!

Alors voilà, je dois te laisser maintenant. Je t’avais dit que je donnerais des nouvelles. Simplement te dire que j’ai aimé tes petites ruelles sympathiques et invitantes.

J’ai aimé tes murs de graffiti. Tu sais comment j’aime les photographier. J’ai aimé ton coté vieillot actualisé. J’ai ici en tête tes toilettes sous-terraines de 1920 en disant cela. Qui fonctionne toujours très bien et qui sont très propres pour des toilettes publiques. J’ai aimé ton soucis du design et ton coté coquet. J’ai aimé tous tes cafés et dieu sait qu’il y en a plusieurs. J’ai aimé tes différents quartiers. Fitzroy, St. Kilda qui me semblait vraiment bien. Malheureusement exploré sous les averses. Beaucoup de potentiel, c’est ce que j’en retiens.  Brunswick Street. J’ai aimé que tu me laisses partir sur un magnifique couchée de soleil. Tu savais que ca me plairait hein ? Comme pour laisser un beau souvenir de départ. T’excuser. J’ai aimé beaucoup de choses chez toi. Juste un peu moins ta météo lors de mon passage. Je sais que tu ne contrôles pas beaucoup cela mais j’ai l’impression d’avoir rencontrer un super de beau gars…la journée ou il avait les cheveux sale. Oui, je sais que mon allusion est bouetteuse mais je sais que tu comprends ce que je veux dire. J’ai bien l’intention de me réinviter, je n’ai pas le choix. Et je ne suis pas inquiète, je sais que tu me réaccueilleras a bras ouverts. Avec un gros soleil a la place du coeur.

Grand Ocean Road

Nous avons quitter Sydney vendredi le 7 janvier pour Melbourne et  la Grand Ocean Road. Dernier périple de notre voyage avant le retour final sur Sydney et notre départ mutuel. Déjà!

Nous avions un bus de nuit a prendre avec un gros 12 hrs de route devant nous. Ici sur notre départ. L’équipe des rouges. Team Canada :

La route a bien été malgré le dodo assis-carré. Aux premières loges en plus ! Arrivée tôt ( et tout de même un peu fripée) a Melbourne, nous prenions immédiatement la voiture louée pour aller explorer la Grand Ocean Road !

C’était parti !

Nous avons fait beaucoup de kilomètres cette première journée ou la température alternait soleil et nuages. Nous sommes habitué ici a ces variations constantes de météo maintenant !

La route est superbe! Pour ceux et celles qui ont déjà sillonné la 1 en Californie, c’est tout de même semblable! Eau bleue éclatante, rochers abruptes, route sinueuse.

Nous avons longé la côté, arrêter dans des points de vue complètement malades, été voir des phares et c’est comique puisque sur une des petites routes que nous avons prise, nous sommes tombé sur un troupeau de vaches tout ce qu’il y avait de plus relaxes! Elles étaient là, hyper proches de la route! On a vraiment fait un saut quand on les as vu installé! On s’est stationnée et nous étions tout près!

Et sur la même route, nous avons également croisé des koalas dans leur habitat naturel ! Les voitures et les gens arrêtaient pour les voir de plus près et les prendre en photos. Nous aussi ! Ici une traversée le petit popotin en l’air !  Belle petite bête va !

Au courant de cette journée, nous avons fait tous les lookouts les plus intéressants de la Grand Ocean Road dont les 12 apôtres. Ce spot est le plus connu de la Grand Ocean Road. Image souvent utilisée pour promouvoir la ride. Nous l’avions vu samedi sous un ciel gris mais puisque nous dormions pas très loin de là, nous y sommes retournée le dimanche matin et là, il faisait beau ! My god, ca faisait toute la différence dans les nuances

Très contente d’avoir pu en profiter sous un beau ciel !

 

Nous avons fait notre arrêt du samedi soir dans une petite ville, Port Campbell. Nous avions l’appel de la pizza depuis un moment déjà en zieutant toutes les pizzérias alors comme nous étions dans une voiture loué et non-équipé pour nous cuisiner des plats, nous avons flanché ! Hum….elle était délicieuse !

Question de sauver des sous aussi, nous avions décidé de dormir dans notre petite voiture. Il s’agissait d’une Toyota Corrola Seca, toute petite. Un peu style Honda Fit. Stéphanie dormait sur le banc avant passager et moi sur la banquette arrière ! Ce qu’on ne ferait pas pour sauver quelques nuits en auberge ! Je n’ai malheureusement pas de photo pour vous montrer notre installation ayant oublié de l’immortaliser. Dommage puisque nous étions bien organisé quand même ! Mémorable souvenir !

Nous avons terminé notre visite de la Grand Ocean Road dimanche. Ce n’est pas une route tellement longue, environ 350 km au total. Nous nous sommes rendu le dimanche a Mont Gambier, autre petite ville située celle-ci dans un autre État, le South Australia. Vraiment a la frontière avec le New South Wales. Ici, le happening que nous voulions voir était le Blue Lake. Lac formé dans un cratère volcanique il y de cela très longtemps. Ce qui lui donne une couleur mystérieusement bleuté pendant une certaine période de l’année soit de novembre a avril. Le reste de l’année, il est tout gris. Ce changement de couleur drastique est même un mystère pour les chercheurs. Personne n’est vraiment en mesure d’expliquer le phénomène. Les rochers autour présentent même des residus de cendres. Intéressant comme endroit. Je n’ai pas encore vu le Lac Louise au Canada mais ca donne le goût. Impressionnant a voir live.

Nous avons dormi là avant de reprendre la route le lundi pour un retour express vers Melbourne. Devinez avec quelle température ? Sous la pluie hey oui ! Journée de route anyway, moins grave. L’Australie en plus des inondations connait présentement son pire été depuis 30 ans…. Super timing pour nous ! On ne peut pas trop se plaindre, nous avons déjà été chanceuse d’avoir pu éviter les inondations. Cette dernière journée d’autonomie en voiture se passa sur la route. Nous avons aperçu des champs éternels mais aussi des kangourous et des émeus sur le bord de la route !

Arrivée a Melbourne en fin de journée, nous avons souper dans la voiture.  Notre dernier souper dans l’auto puisque le reste du voyage sera fait en auberge. Commandité par Subway.

De retour a Melbourne, nous remettions la voiture mardi matin. Lundi soir, soirée grise, nous sommes aller prendre un verre et faire notre plan de match de la semaine dans un petit bar de Brunswick St, artère connue a Melbourne pour ses boutiques, restaurants et café.

Joli apercu de cette ville que j’avais si hâte de voir. Melbourne était toute a nous pour le reste de la semaine !