Kho Phangan

Lorsque fut venu le temps de quitter Kho Lanta, notre prochaine destination était l’ile de Kho Phangan situé du côté Est de la Thailande. Il fallait donc quitter Kho Lanta, traverser la portion terrestre et reprendre un autre bateau pour rejoindre Kho Phangan. Donc dire que nous avions une grande journée de déplacement devant nous. Tout a bien été et les connections entre les différents véhicules fûrent parfaites. C’était comme la journée des moyens de transport : nous avons pris un mini-van, ensuite un autobus, finalement le bateau. Ne manquait que l’avion et le train pour compléter le forfait ! Nous sommes donc arrivée au couchée de soleil a Kho Phangan. Notre but en venant ici était de faire la fête la peu. Nous avions été très tranquille depuis le début des vacances, il était temps de se laisser aller un peu. My god, je ne croyais pas que nous le prenions aussi au sérieux! Comme dirait le proverbe : “Commencer en mouton, finir en lion”. Nous nous sommes posé dans un super bungalow vraiment bien situé, juste devant la mer, vision 180, ultra tranquille, peu onéreux. Le Munchies. La meilleure trouvaille que nous aurions pu faire! Mel voulait un bungalow durant le voyage, c’est ici qu’elle a trouvé son paradis.  De plus, mon amie francaise Catherine ( autre voyageuse avec qui j’ai partagé la route au Laos, copine d’Amélie vu a Kho Lanta aussi…vous me suivez toujours ? ) est venu se joindre a nous sur son retour de la Malaysie. Beau trio que nous formions ! Elle a partagé le bungalow et les aventures avec nous durant ces quelques journées. Je vous résumerez rapidement notre passage : motorbike en journée pour parcourir l’ile, un must comme toujours. Superbe ile en passant, beaucoup de choses a faire et a voir. Fin de journée apéro sur le balcon du bungalow avec tous les soirs un coucher de soleil a s’en émerveiller la rétine a jamais. Coloré a souhaits.Éclair de chaleur parfois. Et fin de soirée dans les fêtes un peu partout sur l’ile. Sommeil zéro.
Kho Phangan est internationalement connu pour les “Full Moon Party”. Fête super populaire qui se tient sur la plage de Haad Rin a la pointe sud-est et ayant lieu évidemment a chaque pleine lune. Or, nous n’étions pas dans les bonnes journées pour celle-ci mais comme il y a toujours une fête quelconque, nous étions confiante de trouver quelque chose a notre mesure. C’est sous la forme du “Black Moon party”  que nous avons trouvé notre bonheur. Nous sommes tout de même allé voir la plage ou se tient ces fameuses fêtes. A son maximum soit en saison touristique (dec-janv), les Full Moon Party peuvent rassembler de 20 000 a 30 000 personnes. Dans notre cas, nous tombions en basse saison alors il y a avait a peine quelques centaines de personnes mais c’était bien parfait ainsi. Musique électronique, danse, on s’est bien éclaté!
Nous avons eu quelque chose tous les soirs. La première soirée, nous avions entendu parler d’un “Waterfall party” quelque part au milieu de l’ile. Le décor était magnifique avec les chutes éclairées mais c’était plutot vide. Nous y sommes resté quelque peu et sommes rentré. Deuxieme soir, le fameux Black Moon Party, suivi d’un afterhour et d’une rencontre avec des amis francais aux petites heures du matin. Troisière soirée tenue sur la côte Ouest de l’ile au Pirate Bar. Encore une fois, nous avons fermé l’endroit. Je vous dirait que nous avons vu le soleil se lever quelques matin en ligne….ce qui ne nous étaient pas arrivé depuis….depuis….depuis…le secondaire peut-être ?! Depuis longtemps disons. Preuve que le petit jour se levait :
Nous avons vraiment eu beaucoup de plaisir ici, de nombreux fou rires! Nous y serions resté volontier plus longtemps. Tout en sachant très bien que malgré cela, nous ne nous serions pas plus reposé. C’est donc en toute vitesse que nous sommes partie, un peu en catastrophe. Ayant a peine dormi cette nuit la, voyez nos têtes de championne :  nous nous sommes levé en retard, pris une couche en vitesse TGV, “packter” les sacs de facon débarassé et sommes parti rapidement au port. Le bateau quittait a 12h30 et il était rendu 12h environ. Je devais y conduire Mélanie, revenir porter le motorbike et prendre le lift de Catherine pour m’y amener a mon tour. Mel et moi partons donc en trombe, le réservoir d’essence dans le E bien rouge….pour contaster en roulant que nous avions une crevaison sur la roue avant! Déja, nous en avions eu une la veille et une autre lors de notre road trip a Mae Hong Son. Pas le temps de nous y arrêter pour arranger le tour. Je laisse Mel là, reviens au bungalow ou Catherine m’attendait en ayant déjà régler la note pour le motorbike et ayant mon sac sur le dos. Hop on file! J’arrive au port et rejoint Mel, on marche a toute vitesse, on a chaud. On met les pieds sur le bateau et hop, il part !! Ouffff, c’était moins une ! Le plus drôle dans tout ca c’est qu’on est tombé endormie rapidement, fatiguée de nos soirées sur l’ile vous comprendrez. Je me réveille une heure plus tard et commence a regarder les gens sur le bateau. Nous étions supposé nous diriger vers l’ile de Kho Samui pour ensuite rejoindre la terre et prendre notre bus de nuit pour revenir a Bangkok. Or, tout les gens ont des chandails écrit “Kho Tao”, la fille a mes cotés a une carte de Kho Tao, une île voisine. ON EST PAS SUR LE BON BATEAU MERDE !! Après avoir été rapidement m’informer au personnel en place, c’était normal. Il y avait changement de plan mais nous attraperons sans problème l’autobus d’une autre ville pour rejoindre Bangkok, voilà tout. On avait juste oublié de nous le dire ! AH! Merci pour le suivi et la presque crise de coeur buddy !
Le bilan de Kho Phangan, malgré les heures de sommeil manquante, est vraiment positif ! Nous avons eu du fun, avons rit, avons danser, avons visiter, avons mangé. Homymy….on était toujours rendu au petit marché près du port. En fait, c’est là que nous avons mangé tous les jours même parfois 2 fois par jour. Les curry et plat servis étaient délicieux ! Les sucreries aussi !! On s’est bourré la face sans bon sens ! Si vous passer dans le coin, faut y faire un tour. Ca coûte presque rien et vraiment, c’est 1000 fois plus goûteux que dans les restos réguliers. Nous avons aussi fait de belles rencontres et avons profiter du beau temps. Ces journées ont passé encore une fois trop rapidement. Ca fait aussi parti du voyage, savoir partir. Vivement Bangkok pour se reposer un peu finalement !
Publicités

Kho Lanta

La seconde ile au programme était Kho Lanta. Situé sur la côte Est de la Thaïlande, a à peine 1 heure de bateau de Kho Phi Phi, celle-ci est beaucoup moins touristique et peuplé. Le beat de vie y est tranquille, imperturbable. L’eau est belle, les routes agréables a conduire et les plages s’étendent tout au long des 27km de cote.  Le centre de l’ile lui est plutôt couvert de montagnes et forêt. Il y a plusieurs activités a faire ici : plongée, snorkelling, pêche, tour d’éléphant, visite de chutes….mais nous avons plutot opté pour la plus agréable d’entre tous : la farniente !! La chaleur était torride alors nous nous sommes fait venter sur un motorbike pour découvrir l’île. Nos journées étaient partagés entre découverte et saucette ! Le soir, nous restions bien tranquille a regarder les couchées de soleil, juste devant nous. L’hôtel ou nous avons posé nos sacs avaient une magnifiques piscine alors nous ne nous sommes pas gêner.  L’endroit s’appelait le Blue Andaman Resort. Ce qui est aussi trippant dans les voyages c’est les belles rencontres mais également la possibilité de revoir certaines personnes dans un tout autre contexte, tout autre pays. C’est donc ici a Kho Lanta que j’ai pu revoir Amélie une française que j’avais rencontré au Laos et avec qui j’avais passé quelques temps la bas. Elle était ici sur l’ile depuis déja 10 jours, complètement incapable de quitter. Nous avons rattraper le temps perdu avec elle, fait du motorbike et partagé quelques cocktails!  Kho Lanta offre de plages superbes du coté Ouest de l’ile mais mon coup de coeur du coté « Est » fut la vieille ville. Ancien port d’importance maintenant un peu désuet, quoique servant a rejoindre d’autres iles plus perdues que Lanta, la Old Town est super bien restauré. Les facades de commerces sont vraiment bien entretenus et la vue a 180 degrés que nous avions la journée où nous y sommes allé était superbe !

Des paysages comme cela me rappelle toujours un peu ma chère Nouvelle-Zélande. L’eau, les montagnes, le ciel…juste wow !

Kho Lanta est une ile vraiment tranquille et nous y sommes resté quelques jours. Il ne faut pas trop chercher l’action ici, du moins pas en cette saison. Moi je m’y suis bien plu, j’aime ces endroits ou parfois il suffit plus « d’être » que de « faire ». Mélanie elle trouvait que ca manquait un peu d’action. C’était sans savoir ce qui nous attendait !!

2 chicks et un motorbike

Après avoir visité la charmante Pai et nous êtes fait mal a l’entre-jambe sur le dos des éléphants, nous avions envie de pousser plus loin la découverte du Nord du pays et c’est sur un motorbike, a deux, que nous avons décidé de nous rendre a Mae Hong Son, petit village situé a environ 110km de Pai. A 3-4 heures de route finalement, question d’avoir vraiment la fourche en feu ! Route qui soit dit en passant est magnifique et vraiment tout en courbes !
 L’allée a bien été. Nous avons fait quelques arrêts “paysages” et repos de jambes/fesses. Nous sommes arrivée en fin d’après-midi mercredi le 20 avril a Mae Hong Son. Étrangement, ce village est plus gros que Pai en soit. Il est situé assez près des frontières birmanes. Déja en roulant, nous pouvions apercevoir des femmes en habit traditionels marchant dans la montagne. Plutot dépaysant ! Sur place, après nous être trouvé un guesthouse ( avec lit tellement dur!) nous avons exploré a pieds la ville et les environs. Nous étions situé près du Lac Nong Jong Khan. Jolie petite étendue d’eau au coeur du village, situé a coté du temple Jong Kam. Dont l’architecture m’a vraiment surprise…complètement différente de tous les autres temples que j’ai pu voir. Nous sommes allé le visiter et avons eu la chance de parler avec un monk ultra ouvert et disponible. Ils nous a fait une petite cérémonie de bracelet blanc aux deux poignets pour nous souhaiter “Good luck et longue vie”. Il nous a même laissé nous asseoir a ses cotés pour prendre une photo ( a sa demande!) ce qui est plutot rare.  Les moines n’ont pas le droit de s’asseoir ou d’etre trop proche des femmes. C’est comme cela! Il nous a même fait goûter un espece de jus de carotte qu’eux boivent en cours de journée. Il faut savoir que les moines mangent 1 fois par jour, au petit matin, et que c’est leur seul repas de la journée. Ils se nourrissent et s’hydratent de ce jus riche en minéraux pour le reste de la journée. C’était chaud….et j’ai bien aimé ! Nous avons terminé la journée en marchant dans le petit night market ou nous avons attrapé au vol quelques petites choses a manger avant de passer sous la couverte. La route nous avaient bien fatiguées! Malgré le lit dur, nous avons dormi rapidement.
Notre passage a Mae Hong Son était plutot rapide, nous quittions déja le lendemain pour revenir a Pai. Or, avant de quitter, nous étions curieuse d’aller visiter un village des femmes aux longs cou. Je sais que les visites dans ces villages sont plutôt controversées…mais la curiosité a pris le dessus et nous y sommes allé quand même. La tribu ou nous, nous sommes allé, sont des réfugiés installés dans le nord de la Thailande depuis 20 ans dû a la situation politique dans leur pays d’origine, la Birmanie ( maintenant le Myanmar). Considérant qu’ils sont réfugiés, ils n’ont pas le droit de travailler. Ils vendent donc toutes sortes de choses aux touristes. Mel a acheté des bracelets et moi un foulard tissé. Je n’achète que très peu de chose mais bon, ici j’ai eu envie de donner un petit coup de main et de me rapporter un souvenir du même coup.
Vraiment, c’est quelque chose de voir leur cou ! Elles nous ont dit que les cerceaux ne leur faisait pas mal, ni au cou, ni aux chevilles. Certaines femmes avaient aussi des immenses anneaux aux oreilles. Elles sont vraiment jolies ces femmes ! Elles nous ont montrer comment elles décrochaient quelques anneaux de leur cou pour pouvoir dormir. Fascinant ! Nous avons pu essayer d’en porter … avec le résultat que vous voyez. Je fut étonné de constater que tu te sens pogné pas a peu près….peu flexible des mouvements m’a te dire ! Et c’est surtout très lourd !! Environ 4-5 kilo. Quand même !
Après cette agréable visite, nous avons décidé de reprendre le chemin du retour. Tout allait super bien, la route défilait rapidement et les kilomètres nous séparant de Pai diminaient de plus en plus. Fallait bien des petites aventures pour pigmenter notre road trip….on a fait un flat !! Hey oui ! Je trouvais que la moto faisait des drôles de moves depuis quelques courbes ( c’est moi qui conduisait). Après une courbe ou le derrière du motorbike a fait des zigzag, nous avons rapidement compris que quelque chose n’allait pas. Un gentil thai nous a aider quand ils nous a vu arrêter sur le coté de la route. Les villages sont tellement l’un de l’autre ici, et ce quand il y  en a, que nous étions loin de notre profit pour faire réparer le tout. Notre gentil sauveur qui ne parlait pas un mot d’anglais ( vivement le non-verbal) a embarquer Mélanie sur sa moto et nous avons prolongé notre route a genre 20 km/hr pour rejoindre la prochaine ville et ainsi pouvoir changer le fameux pneu. Nous avons du rouler tranquillement et prudemment une bonne heure! Une chance que le motorbike pouvait rouler! Ca aurait été interminable sinon! Rendu a Sophong, la ville ou nous avons trouvé le garage, le changement de pneu fut rapide. Ca nous a couter un beau 5$ a deux pour pouvoir reprendre la route et arriver saines et saufs a Pai. Yé!!
Notre dernière journée  a Pai fut fait de visites autour du village, dans le countryside. Nous avons été voir le Mémorial Bridge, pont construit dans le cadre de la deuxieme guerre mondiale par les Japonais qui désiraient envahir la Birmanie juste a coté. Ensuite, nous avons fait un arrêt rapide sous le chaud soleil (torride !!) au Pai Canyon. Formation rocheuse entourés d’arbres. C’est un mini-mini canyon mais cool a voir quand même ! Nous avons poursuivi notre route dans pleins de petits chemin campagnard, avoir été voir les Hot Spring mais il faisait vraiment trop chaud pour s’y tremper. Une autre fois peut-être ! Ensuite, nous sommes monté voir la vue d’en haut du temple Mae Yen. Nous nous sommes même tapé les 350 marches pour nous rendre compte une fois en haut que la gate était barrée ! Suuuuuper ! Nous avons redescendu et pu rejoindre l’entrée principale avec le motorbike. La journée s’est poursuivi par une visite d’un village chinois situé tout juste a coté d’un village de Lisu. Autre colonie. Nous avons vraiment fait une journée complète et super intéressante! Il était temps de retourner le motorbike en ville!
Ce passage a Pai et Mae Hong Son fut des plus enrichissants. Chaque journée apporte son lot de découvertes et nous nous faisons aller le kodak pas mal ! Hier soir était notre dernière soirée ici où après une bière et des nouveaux amis, nous sommes rentrer au bungalow de notre très cool guesthouse d’ailleurs ( Baan Pai Village) pour venir préparer nos affaires puisque nous quittons aujourd’hui pour retourner a Chiang Mai pour prendre notre vol ce soir. Direction le Sud et les belles plages !!. Déjà notre exploration du Nord est terminé. Je m’y suis bien plus et j’oserais dire….je pense que je suis in love avec la place ! 

Bali, c’est fiiiiiiniiiiiii!

Amis et collegues de chez Bos, vous la reconnaissez ?

Et oui c’est avec la belle et charmante Caroline Giguère que j’ai eu la chance de parcourir un petit bout de chemin en Indonésie. Je dit « petit » puisque l’Indonésie est un pays constitué de plus de 16 000 iles dont seulement environ 6 000 sont habités! J’ai foullé les pieds sur seulement 2 : Bali et Lombok. Deux des plus touristiques. Caro m’avait concocté un beau programme de visite et je me suis laisser porter par elle tout au long de ses 3 semaines. Il faut savoir qu’elle est déjà venu plusieurs fois ici par le passé et qu’elle a des amis un peu partout! Ce qui fut bien agréable et nous permis même de sauver des $$$ dû a des tarifs préférentiels dans les hotels !! Wouhou!

Nous nous sommes donc gâter et avons fait la vie de luxe : beau hotel, transport en taxi, jolie piscine, massage, bon restaurant. Nous avons même pris l’avion plutot que le bateau pour nous rendre a Lombok!

Spa Zen

Ce fut pour moi une joie d’augmenter mon niveau de vie de voyageuse le temps de quelques semaines et de simplement…en profiter ! Rien de trop beau pour la classe ouvrière! J’ai mis l’organisation a OFF. Merci encore Caro pour tout !! Je sais que tu le sais…mais j’ai grandement apprécié !

Voici un peu en détails et en images notre périple a Bali. Après avoir explorer Legian, Kuta et Seminyak a mon arrivée où j’ai rapidement pu constater que c’était le paradis du shopping, du surfeurs (australiens en plus, c’est ici qu’ils se cachent les petits !), et des minis-rues en zigzag bien encombrés de circulations et de monde, nous avons fait quelques journées de visites dans les environs. Entre autre la Bukit Peninsula situé tout au sud de l’ile de Bali. Nous avons fait des arrêts a Nusa  Dua du coté Sud-Est, un arrêt a Geger Beach pour faire un peu de plage , un autre arrêt a Padang Padang pour prendre un verre tout en regardant les surfeurs…

…une visite du temple d’Ulu Watu bien sur et pour terminer, un bon souper a Jimbaran. D’ou la photo ci-haut de départ fut prise!

Nous avons également été plus au Nord, pour visiter le célèbre temple de Tanah Lot et faire un petit passage par Mengwi et Tabanan. A Mengwi, nous sommes allé visité le Pura Taman Ayun ou communément appelé le water palace and temple. Nous avons aussi pu aller a la Monkey Forest  (attention a vos lunettes, boucles d’oreilles et sandales! Caro peut en témoigner!) et nous avons fait un arrêt chez notre chauffeur et avons pu visiter sa propre maison. Il m’a aussi fait gouter a un drink alcoolisé dont j’ai malheureusement oublié le nom mais c’est sans importance, pas si bon. Plutot style jus caillé, douteux.

Un passage a Bali ne serait pas complet sans quelques jours dans la magnifique ville d’Ubud, situé tout au centre de l’ile de Bali. Ubud est le centre culturel de la vie balinaise. Il y a plusieurs choses a faire et a voir aussi. Du pourquoi de notre présence de …6 jours ! Nous restions chez des amis de la famille de Caroline, des vrais balinais ! Nyoman ( la maman a mes cotés) et sa charmante famille. Remarquez les poussins tout colorés au centre, cadeau fait a la belle petite Itcha, petite fille de Nyoman. Les familles balinaises sont multi-générationnelles. La petite Itcha peut donc grandir au coté de sa mamie Dadong, qu’elle aime d’ailleurs beaucoup! Nous avons marché dans Ubud, fait un petit passage par la Monkey Forest, un peu de shopping aussi au marché de Ubud mais également dans les villes environnantes avec Nyoman. Ce qui nous permettait de « bargainer » davantage puisqu’elle connait bien les prix du marché et parle surtout Indonésien! Nous nous sommes aussi payé des soins au spa ZEN tel que des massages ( a deux dans la même salle d’ailleurs, au diable la gêne!) et des creambath pour les cheveux. Nous sommes aussi allé voir un spectacle de danse traditionnel Kecak, la danse du feu. Habituellement c’est des centaines d’hommes qui performent mais le monsieur qui nous a vendu le ticket nous a booké pour un spectacle de femmes.

Ce n’est pas bien grave, c’était tellement beau d’entendre leurs voix a l’unisson. J’ai fait un vidéo pour graver le tout. Vidéo que je ne peux malheureusement pas vous partager ici. C’était ultra impressionnant, surtout la finale avec un homme en transe qui marche sur le feu ! J’avais les yeux tout grands et tout éblouis ! Cétait d’ailleurs facile de partager mon épatement nous étions une rangée de 7 personnes tous….Québécois !! Quel hasard ! Vraiment, je ne sais pas si c’est l’effet « Eat, Pray, Love » mais les Canadiens / Québécois sont bien présents a Bali et Lombok!

Ah oui parlant de « Eat, Pray, Love », j’ai aussi pu voir de mes propres yeux la maison construite et financée par l’auteur Elizabeth Gilbert ( pour ceux ayant lu le livre et/ou vu le film). Rien de très impressionnant en toute honnêteté mais bien heureuse d’avoir la voir :

Ubud offre également une immense variétés de restaurants et cafés, bien souvent organiques. C’est la mecque du bien être ici ! Autant pour le corps que pour l’esprit. Quand nous sommes arrivée, le Bali Spirit Festival venait tout juste de se terminer. Grand célébration de y0ga, dance et musique, la ville était encore pleine de monde tous plus santés les uns que les autres. Ca donne le goût de devenir zen! Nous avons bien mangé ici. Surtout au resto Kafe, lieu de rassemblement des gens hippies, new age, touristes et locaux.  Nous avons aussi mangé au très bon resto Casa luna. au Nomads, au Sari Organic et au Juice Ja. Avons été faire quelques courses pour des produits bio au Bali buddha. Vraiment, beaucoup de choses ici sont organiques et santes. C’est bon et sain y vivre !

Ubud présente également plusieurs temples et fabricants d’handicrafts de toutes sortes. C’est hallucinant le nombre que tu peux voir : de bois, de céramique, de miroir, name it ! Ubud est entouré de terrasse de riz d’un vert si beau.

Nous avons aussi été voir un « no-event »,  l’arrivé de hérons a Putulu.

Bien joli mais pas aussi impressionnant qu’on s’attendait. Mettez pas ca a votre to-do list si vous passé par ici ! 😉

On arrêtait souvent en motorbike pour admirer les paysages et les champs. Parce que oui, ici nous avons loué un motorbike pour toute la durée de notre passage question d’être autonome des déplacements et ainsi pouvoir nous faire des day trips autour de Ubud a notre gout. Ce qui nous a permis d’aller tout au nord de l’ile visiter le Mont Batur d’une autour de 1 717m. Impressionnante montagne au pied duquelle le fabuleux lac Danau Batur prend place. Nous avons presque fait le tour en motorbike et malgré la journée grise et couverte, c’était de toutes beautés.  Nous avons également eu la chance d’assister a une énorme cérémonies. Je m’arrête ici pour vous expliquer rapidement une des facettes les plus fascinantes et impressionnantes de la culture Balinaise. J’ai appris beaucoup en lisant un livre que Caro m’a refilé pour la durée de notre séjour. Livre intitulé « My Life in Bali ». Toutes en illustrations, le livre passe en revue l’entière culture balinaise, complètement différente du reste de l’indonésie et du reste de l’Asie. C’est une des choses que je retiendrai d’ici, la particularité de leur culture. C’est unique au monde ! Autant le volet religieux que l’architecture! C’est plutot complexe puisque rien n’est laissé au hasard mais ici, ils croient au bien, au mal, aux dieux et au diables, a l’équilibre des choses, autant pour eux que pour la société. Et ils ont des cérémonies pour tout ! Vraiment! Presque a chaque jour, il est possible de tomber sur une cérémonies quelque part sur votre route. Elles peuvent avoir lieu n’importe où. Au temple … comme au milieu de la rue ! Ca nous est d’ailleurs arrivée souvent de nous arrêter en plein déplacement pour les observer. Lors des cérémonies, les gens s’habillent élégamment et prépare des offrandes a offrir aux dieux. Ils font eux-même des méga-paniers entièrement composés de bonnes choses : gâteries, légumes, fruits, encens, argent, etc.

Ils se rendent au temple prier et offrir leur offrandes et ensuite, s’assoient tous ensemble et manges les offrandes! Pas de perte ! Nous avons été vraiment chanceuse de pouvoir assister a celle-ci. Même le vice-président de Java y était ! J’ai aussi fait un vidéo….que vous pourrez voir mais a mon retour.

Or, cette fin de cérémonie fut assombris par un énorme orage.

En fait les 2 jours de moto se sont soldés deux petites filles toutes détrempés qui sont revenu a Ubud ! C’était l’enfer ! On voyait a peine parfois !  On aurait pu se plaindre mais non, on s’est plutot bien amusée et le tout a pigmenté l’expérience ! On oubliera jamais !! Vivement la douche a l’eau chaude en soirée par contre !! Le seul monument que je n’aurais pas eu le temps de visiter sur l’ile de Bali est le mother temple, Besakih. On a  manqué de temps, même si nous avons extensionner notre présence a Ubud d’une journée. Je me le garde pour une autre fois, je vais tellement revenir anyway !

Le lendemain, nous avons également pris la direction Nord de l’ile mais pour nous rendre a Bedugul. Nous y avons visité un temple et fait un arrêt dans un hotel de luxe !

Notre prochain arrêt était ensuite l’ile de Nusa Lembogan. Tout est bien chill ici. On a sérieusement rien fait a part bronzé, mangé,  a peine lu et surtout jasé ! Ok ok un peu de motorbike aussi autour de l’ile. Toute petite !  Vraiment beau et relaxant ! Ce fut une première pour Caro d’y être !

Une chance que notre hotel avait une piscine (voir photo debut article) puisqu’il y a quand même un peu d’algue autour de l’ile. Certaines plantations d’algues même, amassé par certains travailleurs.

Notre voyage s’est ensuite poursuivi sur l’ile voisine, Lombok. Déja ici en partant, tu sens la différence. C’est musulman! Tu l’entend aussi la différence! 5 fois par jour mais surtout a 5h50 le matin ! Sacré mosquée partout ! Nous nous sommes posé a Kuta ( Lombok, pas le même que Kuta/Bali, je sais c’est mélangeant). Nous avons passé la semaine a nous promener encore une fois en motorbike et a faire des visites aux amis de Caro qui habite là. Kuta-Lombok est vraiment plus tranquille que Bali, c’est moins peuplé, les plages sont plus isolés. Mais les routes pas plus belles ! Sapristi, c’est l’enfer ! Oubliez ca les nids de poule a Montréal, c’est rien !! C’est un vrai challenge d’éviter les trous ici! Parfois ca gache presque la ride parce que tu regardes plus a terre que le paysage ! Mais Caro m’a tout de même fait faire le tour des plages intéressantes et du countryside (dans la boue parfois))! C’était vraiment cool ! On y est resté 4-5 jours  et j’en aurais volontier pris plus ! Les journées étaient souvent ultra ensoleillé le matin et pluvieux l’après-midi. Extension de la saison des pluies de ne fini plus de finir d’ailleurs ! Alors nous nous promenions, allions voir les amis. J’ai eu une petite infection a un oeil ici aussi alors je suis resté plutot tranquille quelques temps. Exagération de vent dans les yeux causé par le motorbike je crois. Tout est rétabli, rassurez vous. Voici donc un peu plus Lombok en images!


Après-midi pizza chez Larry ! Américain de San Diego exilé a Lombok depuis 10 ans et marié a une indonésienne. Ils ont un enfant, Kelana, tellement cute !! Voyez le ici a l’oeuvre tout concentré avec son nouveau « jouet! » 😉 

Gaz et Paul, australiens. C’était soir de fête pour Gaz d’ailleurs ce soir la! Gaz et Hélène sont proprio du Ashtari, resto populaire de Kuta offrant de la bonne bouffe et une vue de fou sur la baie !

Helene et Caro

Je les ai tous vraiment aimé et je suis contente de les avoir rencontré! J’espere les revoir un jour ! Incluant Tim ! 😉 Vraiment Kuta-Lombok est un coin a découvrir. Pas trop touristique, pas encore du moins. Je vous le conseille si vous passez dans le coin! Mais apportez vous des bouchons….on entend la mosquée très tot le matin !!

Dernier arrêt de notre itinéraire Indonésien, les Gili Islands. Ce sont 3 iles situées du coté Nord-Ouest de l’ile de Lombok. Nous y restions 2 jours et demi alors nous sommes resté sur l’ile de Gili Air. Nous voulions allé visiter les 2 autres, Gili Meno et Gili Trewangan mais avons manqué de temps. Et malgré le superbe temps en matinée, les après-midi  étaient souvent pluvieux. Le plan était plage le matin et découverte, repos, tour de calèche et film en pm. Pas trop forcant quoi !  Oui oui, vous avez bien lu calèche ! Il n’y a aucun motorbike ou voiture ici. Sans bruits. C’est le vélo, la calèche ou la marche pour se déplacer !

Ce passage ici fut également trop court. Comme tout le reste de l’Indonésie ! Même pas eu le temps ( et la température!) pour faire du snorkelling ! C’est donc le coeur gros que j’ai pris mon dernier dejeuner avec Caro mardi le 12 avril, avant mon retour seule vers Bali. Caro reste encore une semaine de l’autre coté, avant d’elle aussi revenir tranquillement pas vite a Bali. J’y serai resté volontier avec elle. On a eu les yeux pleins d’eau de se quitter au bateau ce matin là. J’ai fait passer ca sur ma genre de sinusite/grippe que je traine depuis 4-5 jours, je suis un vrai robinet. Un kleenex après l’autre. Mais il n’y avait pas que ma gripette ce matin là dans mes kleenex ! Ce fut un privilège de passer du aussi beau et bon temps avec elle! Nous avons vraiment beaucoup discuté. De pleins de choses ! Et mon dieu qu’on se ressemble. On a eu le même beat de voyage en plus, ce qui est vraiment cool ! Il n’y a plus de gêne entre nous et je me considère chanceuse de l’avoir dans ma vie et d’avoir pu faire ce bout de chemin avec elle. On se verra assurément a notre retour a Montréal cet été ! Merci pour tout ma belle amie. J’ai beaucoup appris et je sais que ce n’est pas fini!

Désolé pour la longueur du blogue. C’est ca que ca fait quand on est moins régulier. Ca en fait plus a lire « d’une traite » !! Je termine donc mon passage en Indonésie. Passage qui fut bien rempli…mais beaucoup trop court! Je m’en doutais que ca ne serait pas assez mais je le confirme maintenant : je vais devoir y revenir !! J’ai adoré découvrir la culture balinaire. J’ai aimé le beat de vie de Ubud. J’ai aimé le thé au gingembre!! Wouah j’en ai pris partout !! Les champs de rizieres sont magnifiques! Les rides de bike, malgré les irritations occulaires et la pluie, furent un bonheur comme toujours. Ca me vide tellement la tête de rouler ainsi pendant des heures ! Les rencontres faites. Avec du « vrais » monde mais aussi des expats. J’ai eu l’impression de vraiment m’immerser. C’est peut etre pour ca que je m’y suis senti aussi bien. Je me suis aussi régalé de mets typiquement indonésiens dont le gado-gado. Salade faite des légumes, tofu, tempe, craquelins et envellopés de sauce aux arachides ! Ca l’air bizarre de même….mais c’est délicieux ! J’ai aussi aimé le Nasi Campur et le bandou découvert a Ubud! Fince pate de riz composé de sucre brun, noix de coco….mamamia! On en rafole ! Parlez en a Caro !

Je n’ai pas finalisé mon budget …. mais vous ne voulez pas vraiment le savoir anyway ! Il est surement explosé ! Et vous savez quoi ? Ca valait complètement la peine !! Je suis fatiguée et gripette un peu mais contente de poursuivre ma route en thailande avec mon amie Mélanie ( mounamie!!) qui vient me rejoindre demain la bas mais si j’avais pu, je serai resté ici encore. J’y était bien! Va falloir revenir!!