Menoum menoum

Chose promis, chose dû. Je vous ai dit a quel point j’ai mangé, bien mangé, beaucoup mangé en Malaisie. J’ai pensé vous présentez en images de quoi cela consistait. Ca vous donnera une meilleure idée!

C’est parti!!

Comme je vous ai dit, c’était épicé pas a peu près ! Voici certains des mets épicé que nous avons mangé.

(Pas le piment et les limes, c’est simplement conceptuel ;))

Bon c’est parti pour vrai la !

Ce met s’appelle Laksa. J’ai goûter le tout a Malakka et c’était, malgré le coté épicé, délicieux ! En fait, je ne vous le dirai pas a chaque fois mais la plupart des plats étaient TOUS délicieux.

Crab Chili mangé avec Tom, Cindy et Marie-Pier a Singapour.

Le repas préparé par Rusli dans la jungle de Taman Negara. Muy spicy. Boeuf au curry.

Une soupe Tom Yam. Ayayaye ! Une chance, la serveuse m’avait dit qu’elle pouvait la faire no-spicy. Fiouf ! Après quelques occasions, j’ai arrêter de me fier aux serveurs. Pas un bon baromètre.

Alors parfois, nous avions besoin de nous rafraichir ! Belle pose. J’aurais pu travailler a « The Price is right ».

On sort des épices pour entrer dans le « touski » un peu.

Ca, ce fut une belle découverte! J’ai vu le tout dans l’assiette de ma voisine et j’étais curieuse d’essayer. C’est des fruits ( et parfois quelques légumes intégrés mais plus rarement) dans uene sauce sweet and sour saupoudré de noix. Dé-ment! Ca s’appelle un Rojak. Rojak en malais veut dire « mixture ».

Ca c’est des durians….et tu veux pas goûter. Ca pu c’est  terrible ! Eux ils en raffolent et le déclinent en plein de mets. Non merci. Next.
Du poisson. Partout. Frais. Tout le temps.

Et des bonnes fraises des montagnes de Cameron Highlands! Comme au Québec!

Un bon petit sauté thai !

Des satays. Tellement tout le temps bons! Au boeuf, au poulet et même au canard!

Ca c’était un autre excellent repas pris celui-ci a Perhentian island. Riz frit aux fruits de mer, queue de homard, poissons frais et fris, satay, cripsy cracker…..grosse assiette pour une grosse fille!

J’en avais tellement le goût !! Des dumplings ! Nous en avons mangé à quelques occasions. Dont dans un resto renommé pour cela  a Singapour ! D’ou fut tiré cette photo. Nous pouvions apercevoir les gens dans la cuisine rouler la pâte, les fourrer et voir l’ensemble du processus. Très cool!

Ma révélation de la deuxième moitié du voyage : des popiah roll! Une fine fine pâte un peu style crêpe ( dont le processus de fabrication est fascinant a voir) rempli de sauce chili, légumes émincés, peannuts et viandes variées. Similaire a des sushis. Les recettes changent énormément dépendant des pays qui en font mais surtout des restos ou on l’essai! Que c’était bon !

Nous avons aussi bu du thé dans un salon de thé a Kuala Lumpur. Nous avons l’air bien, heureuse, réjouit du bon goût du thé. ERREUR! C’était pas buvable ! Marie a laisser le sien comme vous le voyez sur la photo!

Procédé de fabrication de mini crêpes assez épaisses vendu en tant que sucrerie, dessert. Rempli de je-ne-sais-quoi ressemblant a des morceaux concassés de cassonade. Bien bon mais trop bourratif!

Biscuit aux ananas tel que précédemment cité dans mon article sur Malacca. Quoiqu’en petit format. Fort bon !

Lotus cookie. Sucré sucré ! Mais réconfortant ! 😉

Et ca faut absolument trouver une façon d’importer cela ! Ca s’appelle « Cendol » et c’est fait de lait de coco et petite glace concassé en micro morceaux. Badigeonner de sauce épaisse. Plus épaisse que du sirop d’érable mais pas autant que de la mélasse par contre. Sucré et frais juste a point, il y a des beans rouges dans le fond et comme des petits morceaux de feves vertes coupés en julienne. Je sais, ca peut sembler bizarre comme mix mais non, ce n’est pas pour les femmes enceintes, c’est aussi pour les gens normaux. Et ca goûte pas du tout en fait ! Sincèrement, si vous avez un jour l’occasion, malgré les variantes dans plusieurs pays d’Asie du Sud-Est, GO! On l’essaie !

Voila donc! J’espère que ca vous aura mis l’eau a la bouche !

Avouez que vous avez tous peur que je revienne avec 20 livres en trop ! Niet ! Tout est sous contrôle, c’est déja perdu le petit over ! 🙂

 

 

Singapour mon amour

Tout d’abord, instruisons nous tout de suite : Singapore n’est pas une ville mais bien un pays. Hey oui! Moi la première, je l’ai appris dans le cadre de ce voyage. Situé a la pointe sud de la péninsule Malaisienne. Pays avec une riche culture d’ailleurs. Grand mix de chinois, de malais et d’indiens. Un pit stop parfait complètement différent du reste de l’Asie.  Pays en plein boom, plus de 6 millions d’habitants, beaucoup d’expats. Pays moderne, économie forte, système de transport rapide, bonne qualité de vie, très très bon en anglais.

Déjà, le processus pour entrer a Singapour est particulier. Tu arrives par autobus. Du moins dans notre cas. Tu débarques de l’autobus avec tout ton stock. Tu entres a pied dans le bureau des douanes. Passeport, étampes, merci. Par ici l’inspections des bagages. Oups, c’est ici que ca c’est corsé pour nous. Dans le cas de Marie-Pier, sa GRAVE faute fut d’avoir dans ses valises une petite bouteille de rhum de 300 ml acheté a Perhentian Island plus tôt dans le cadre du voyage. N’ayant pas lu nulle part qu’elle devait la déclarer et pensant qu’une si petite quantité était assurement ok, elle n’avait rien rien dit, rien déclaré. Wrong ! Merci de retourner au bureau la bas dans le fond madame. Oui celui la. Allez déclarer votre bouteille. Et il s’avère qu’a Singapour les lois c’est du sérieux. Il ne niaise pas trop avec toutes personnes qui dérogent des lois. Cela touche même le chewing gum vous imaginez! Finalement, elle fut chanceuse et le douanier lui a fait une faveur en lui laissant sa bouteille. Normalement, elle aurait du la remettre et payer genre 5 fois la valeur de celle-ci en taxes. Pas mal moins drôle. Plus de peur que de mal finalement. Ouf ! Après avoir approfondie nos recherches, il s’avère que toutes personnes arrivant de Malaisie ou d’Indonésie n’ont aucun droit d’importer de la boisson. Prenez ca en note les petits amis qui veulent passer par là dans un avenir rapproché.

Dans mon cas, en passant mon gros pack sac dans le scanner….le douanier a arrêté sa machine et fait venir son supérieur. Euh ok. Je la comprenais pas trop. On m’a demandé d’ouvrir mon sac. Of course, pas de problème. En commencant à deziper le tout, je leurs demande ce qu’ils ont vu. La fille me répond : « a weapon, gun, something like that ». QUOI ?! Je fabules en peu dans ma tête tout en ouvrant mon sac, parce que mon sac a toujours un gros cover rain dessus quand je suis en déplacement. Pour empêcher que celui-ci ne se salisse partout et pour éviter a certaines personnes pouvant être mal intentionnée aussi de vouloir l’ouvrir. Or là, mon cover rain est vraiment tout croche sur mon sac alors dans ma tête de fille droite et respectant les lois, je me dit :  » Ca y est….quelqu’un a fouillé dans mon sac et y a mis un gun! ». Bon….j’ouvre le tout du coté où on me l’a demandé. J’ai avec moi des aiguilles. Au cas où il m’arrive quelque chose et que je doives aller a l’hopital ( ce que je ne souhaite pas) dans un pays ou l’hygiene serait discutable, je pourrais demander a utiliser celles-ci. Bon c’était ca qu’il avait vu dans mon sac (on est loin du gun). Il ne comprenait pas vraiment pourquoi je les avaient. Je leur explique le tout. Ensuite, ils ont voulu voir dans mon sac au complet ma (grosse) trousse de premier soins. Awaye, sors ca du fond ma noère. J’ouvre, leur montre l’ensemble de l’oeuvre. Ils étaient juste bien curieux. Je pense que j’ai enterré l’histoire quand je leur ai montré l’autorisation du médecin attestant que je suis autorisé a avoir tout ce nécessaire avec moi. Je leur ai demandé si c’était la première fois qu’il voyait cela. Il m’a dit non…mais que cela n’arrive pas souvent. 🙂 Bon, rien de plus. Remballe le tout et pousse toi ma grande. J’ai juste eu une petite frousse. Mais ils étaient bien gentils. Rien a voir avec certains autres douaniers disons par exemple…américains. Donc ce passage de douanes fut mémorable pour nous deux. Nous sommes reparti avec nos sacs de l’autre coté de la douanes, a pieds, avons reprise l’autobus qui nous attendait et direction Singapour downtown!

Cette ville est vraiment, mais vraiment….propre. Presque aseptisée. Tout est clean, les gens sont polis, droits, font la file pour les taxi. C’est beau a voir. Ca sens bon. L’ordre social a son meilleur. Vraiment, c’est comme un monde … parfait. J’ai adorée mon premier contact avec la  ville. Ca fait cela parfois. Sans trop savoir, tu sais que tu vas t’y plaire. Ce fut le cas. Nous y sommes resté au total 5 nuits dans mon cas, 4 pour Mp. C’est de là qu’elle reprenait son vol. Nous avons vraiment découvert la ville en marchant. Encore et encore. Nous avons fait plusieurs quartiers. Ca se marche très bien et pour les plus grandes distances, un bon systeme de métro, efficace, propre, pas cher nous attendait.

Mes coups de coeurs :

– La rue Haji Lane dans Kampong Glam. Petite rue de rien du tout avec de superbes boutiques de vêtements, bijoux, cafe. Toute mignonne. Étroite étroite. J’ai adorée! (D’ailleurs ce shooting de mariage me fait penser, j’ai vraiment vu  beaucoup de session de photo de mariage depuis le début de ce mariage! Vraiment! Autant ici qu’au Vietnam)

– Little India le dimanche. Ca grouille de monde! Nous sommes tombé en plein pré-festival de Deepavali,  pour le nouvel an indou. C’est le 5 novembre. C’était lumieux, décoré, coloré, vivant. Une belle immersion temporaire en Inde.

– La nourriture !! J’ai eu la chance de rencontrer Tom qui vit a Singapour depuis quelques mois. Un bon ami de mon ami Jean-René. Nous avions été mis en contact et Tom s’est occupé de nous comme un chef : bière par-ci, resto par là. Vraiment, il fut un hôte exemplaire et sans faille. Nous avons eu l’occasion de rencontrer une amie a lui, Cindy. Super fine! Venant de Singapour elle-même, elle complétait bien notre quatuor connaissant parfaitement le pays. Nous nous sommes régalé samedi soir dans un restaurant de fruits de mer en nous payant du Chili Crab! C’est littéralement a s’en licher les doigts!

Mais c’est pas chic chic a manger. Tu ne manges pas cela lors d’une date! Voici l’état de la table après le repas :

– Notre hostel était bien situé. A la jonction du quartier Little India et Kampong Glam, a 5 min a pieds de la gare d’autobus, 5 min du métro, 5 min de tout. Excellente recommandation de notre amie finlandaise Elina. Nom de l’hostel : ABC backpackers.

– Le Night Safari ( possibilité de visiter le zoo et voir les animaux la nuit) fut correct mais nous sommes tombé sur les célébrations d’halloween alors nous nous sommes quelque peu noyé dans une mare d’enfants. Un peu comme la ronde a l’halloween pour les amis de Montréal. Ce fut tout de même bien de voir ces animaux la nuit, si proche de nous, mais j’aurais aimé pouvoir vivre l’expérience en temps « normal ». Il y avait des tigres, des renards, des rhinocéros, des buffles, des cochons, des girafles, des chevreuils (oui oui!) entre autres. C’est pas plus grave, au moins j’y suis allé et et ai vécu l’expérience!

– Mustafa Center. J’en avais donc entendu parler par une bonne amie a moi (Isabelle Thibault pour ne pas la nommer) et j’étais curieuse de voir ce centre commercial ! Il était possible de tout y trouver semble t’il! Nous y avons passé rapidement un soir où nous étions dans le coin pour nous faire une idée rapide de ce que cela pouvait être. Or, nous y sommes allé de jour peu après pour faire des réels emplettes. C’est hal-lu-ci-nant ! Genre 5 étages, remplis remplis de monde! Tu peux y trouver de tout au niveau des produits d’usage quotidiens. Je ne peux m’empêcher de citer Isabelle qui m’avait dit :  » c’est comme un Jean Coutu /Renaud-Bray / Canadien Tire / Sears /Stokes / Walmart….sous un même toit ! « . En plein ca! C’est tellement vrai!

– Je suis allé voir le Musée des civilisations asiatiques. Fascinant ! Ils passent un par un les pays d’Asie, la religion, les coutumes, l’art, l’architecture au pinceau. Vraiment une mine d’information cruciale pour quelqu’un comme moi en ce moment. J’ai pris tellement de photo d’oeuvres d’art! Le choix de photos sera déchirant !

Pour le reste, nous sommes allé visiter le chinatown et le « Buddha Tooth relic temple and museum », nous sommes également allé shopper sur Orchard Road, lieu de résidences de 1001 centres commerciaux, nous avons été voir Boat quay et Clarke Quay, quartiers longeant la rivière divisant la ville. Restaurants, bars, belle ambiance. Traversé le Colonial District. Vu la Merlion Statue. Avons visité des temples indous dont je vous passe le nom, compliqué a retenir et surtout a écrire ! La mosquée du Sultan qui d’ailleurs, anectode architecturale, a le contour de son dome fait d’une multitude de bouteille de sauce soya ! Drôle hein ! Oubliez cela, nous ne l’aurions jamais vu nous-même si la fille qui travaille là ne nous l’avait pas dit!

Nous avons même apercu des compétitions de bateau dragon lors de notre passage. Quel beau hasard sachant que Marie-Pier fait du bateau Dragon a Montreal ! Je lui ai suggérer de s’intégrer dans une équipe. Elle n’a pas voulu. Je pense qu’elle aurait été trop reconnaissable avec sa peau toute blanche au travers tout ces asiatiques 😉

C’est d’ailleurs ici que nos chemins se sont séparé après un beau et trop court 3 semaines ensemble. Elle est partie lundi matin hyper tôt, s’engouffrant rapidement dans le taxi. Prête pour sa loooongue journée en avion, la ramenant a Montréal. Merci pour la découverte commune de ce beau pays ma belle amie. On a fait les meilleurs choix du monde finalement ! Déjà de partir ensemble, c’était gagné d’avance !

Vraiment, ce fut une belle découverte ce pays! Joli et parfait en tout temps. Coloré de jour.

Toute en beauté le soir

C’est un building resto / casino sur la droite. Étrange hein ! On ne peut le manquer!

 

Parlant de manquer. Ne manquait que toi Jr.

Premiers contacts avec Hanoï

Je suis partie ce matin de Tokyo pour prendre mon vol vers Hanoi. Un 5h d’avion.

Toujours avec Japan Airlines, près du hublot. J’y ai trouver mon spot! Arrivée a Hanoi déjà il faisait pas mal plus chaud et humide que le Tokyo pluvieux que j’avais quitté en matinée. Top chrono 15 min j’étais sorti de l’aéroport. Ils niaisent pas avec les formalités. Hop passeport, visa, bagages, douanes, merci bonsoir.


Une fois a l’extérieur, j’ai chercher l’autobus un brin  pour finalement en prendre un autre que celui que j’avais en tête. Plus cher aussi mais dans mon empressement de rejoindre la ville, ca m’importait peu. On était pas mal entassé moi et mes nouveaux amis vietnamiens. Je comprenais que dalle de ce que tout le monde autour de moi disaient. J’ai été débarquée (quasi expulsée, ce n’était visiblement pas l’arrêt principale) au coin de rue de la station que j’avais demandée. A peine sortie, je me suis fait offrir un lift pour mon hôtel. Première expérience de négociation sur la rue……réussie !! On est parti de 50 000 dong et j’ai eu ma ride de bike a 20 000 dong! A peu près 1$US. Met ton casque ma chère amie, c’est parti. Quelle expérience! Direct dans le trafic, coup de klaxon par-ci, dépassement pas là, breeeeak! J’trippait ben raide ! J’suis arrivée tout près de mon hôtel que j’ai trouvée facilement. Dans des petites ruelles. Déposé mes affaires et pris une bonne douche. Merci Especen! Ensuite, je suis sortie mangé sur le rue. Là j’ai mangé local! J’vous l’avais dit que je me reprendrais après tout ! Une mini-salade ( ou j’ai une fraction de seconde oublié de ne pas manger de légumes crus! Ge j’ai pensé a toi !) et un bol de riz avec un oeuf frit. Un beau 0,50$ bien investi. J’en ai profiter pour me promener dans les rues autour. Super animé. C’est bordélique un peu Hanoi, j’aime ca. Cacophonique c’est certain. Je me garde mes commentaires pour plus tard ca ne fait que commencer. Je suis de retour a l’hôtel et vous partage ma journée mais surtout, j’attend Annick qui se pointera le bout du nez dans quelques minutes !! Elle arrive du Cambodge et j’ai vraiment hâte de la voir! On ira prendre un verre  de Bia Hoi c’est certain!

P.S. Je ne sais pas si je devrais commencer a le prendre personnel mais la fille a coté de moi dans le bus de l’aéroport aussi a été malade. Merci a la personne qui a fournis un sac en plastique.  Jamais deux sans trois ?

2 strikes

1)      J’avais fait mes devoirs et googler mon hôtel a Tokyo. J’étais certaine de son emplacement. En plus il avait une vue sur la baie de Tokyo. Ce que je trouvais d’ailleurs vraiment cool ! J’avais oublié que parfois  un hôtel au même nom peut avoir 2 emplacements différents du au fait qu’il appartient a une chaine d’hôtel.  Bin kin! Me suis retrouvé a coté de l’aéroport. Patafaite la vue sur la baie de Tokyo!  Pensez aux hôtels près de Trudeau a Montréal. Charmant!

2)      J’ai mangé a l’hôtel ce matin, au buffet. J’étais pressée pour mon vol. Je me suis d’ailleurs bourré la face. Mon erreur de nord-américaine ? J’ai été (en partie) vers la bouffe que je connaissais! Ben quoi ? J’suis pas encore tout à fait habitué à la soupe, au riz et aux légumes pour déjeuner moi. Bon ok, j’ai fait un 50\50 disons. J’ai pigé dedans quand même. Un mix de toast-confiture, curry, yogourt, riz, œuf brouillé et soupe miso! J’vous promet de m’améliorer. J’pense que j’ai voulu rester un peu dans ma zone de confort, sachant que j’allais manger beaucoup de cela dans les semaines à venir. Comme une p’tite dernière gâterie.