Dernier arrêt : Malacca

Suite au départ de Marie-Pier, je suis resté une journée de plus a Singapour. J’ai visité le musée des civilisations asiatiques de même que la plus grande rue de shopping a Singapour, Bugis Street. Et pour mon dernier soir, nous avons fait un petit 5 a 7 chez Tom et sommes allé prendre un verre en ville sur le toit d’un hôtel avant de terminer la soirée au Lao Pa Sat, grand food court en plein air, situé tout juste au dessous d’un dôme victorien en fer forgé. Délicioso!

Reprenant le chemin seule pour quelques temps, j’ai décidé d’aller v0ir plus loin, plus précisément a Malacca ce qu’il pouvait bien y avoir de beau a y voir. Malacca est une petite ville située sur la cote sud-ouest de la péninsule, a presque égale distance entre Singapour (4hrs) et Kuala Lumpur ( 2hrs). Elle fut fondée au 14ieme siècle par un prince indou, tomba sous protection chinoise au 15ieme siècle pour ensuite passer aux mains des portugais, des dutch vers les années 1640 et finalement…ce sont les britanniques qui en héritèrent en 1795. Beau mix de culture comme on dit ! C’est une petite ville bien conservée, offrant galeries d’art, gastronomie, bars, attractions touristiques et possédant surtout une histoire fascinante. Plutot calme, parfait pour moi. Exactement que dont j’avais envie.

J’ai passé une bonne partie de la semaine là, juste avant de revenir a Kuala Lumpur d’où je vous écris en ce moment, en attente de mon vol de demain pour l’Australie. Je m’y suis déniché ( a Malacca) un hostel tout neuf, vraiment bien situé , pas cher (5$ la nuit) et dont le proprio super jeune était vraiment gentil. Le Sayang, Sayang situé sur Kampong Hulu. Facile a trouver !

La ville se marche vraiment bien alors je me suis fait des mollets pendant ces quelques journées. J’ai aussi beaucoup joué au kid kodak. J’ai adoré cette mignonne ville, colorée et simpliste. Cela a éveillé ma curiosité a visiter le Portugal du moins!

Vous remarquerez sur certaines photos que dans la vieille ville, les murs et bâtiments sont peints en rouge. La légende veut que les britanniques, quand ils ont pris possession de la ville, ont tout peinturé de rouge puisque suite a une tempête tropicale dont la pluie avait taché les murs blancs, ils ont décidé de peindre en rouge question de sauver de futur coût de maintenance!

Plutôt de vous décrire ce que c’était, j’ai envie ici de vous montrer des photos, question que vous puissiez voir par vous même de quoi cela avait l’air. Manon!

Eglise et trishaw, véhicule servant a faire faire une visite guidée aux touristes. Parfois poussant de la grosse musique. Non je n’ai pas flanché!

 

Non mais c’est beau ! 

La Porta de Santiago, constuite en 1511 et seul vestige restant de la fortesse portuguaise suite a la prise de possesion par les Dutch. 

Il a toute une bette lui !

 

Les Malaisiens en général sont fou de records mais ici a Malacca, ils sont super fières d’avoir fait la plus grosse tarte aux ananas ever. J’ai goûté. Pas celle-évidemment mais un modèle réduit. Délicieux ! Mais ne pas avoir su que c’était aux ananas, je n’aurais honnêtement jamais deviné!

Ca c’est juste que ca me fait rire. Je pensais que c’était mort et enterré moi les sandales accu-massages. Semble bien que non! Douleur 2.0. 

La vue de jour et de soir de l’arrière de mon guesthouse. Tellement beau. Il y avait un petit banc où je suis resté un bon moment.

Malacca fût nommé ville du patrimoine mondial de l’Unesco…a Quebec ! Dans ma ville! En 2008. J’aime!

Activités et météo interreliés

Tourisme Québec a lancé un site web avec la collaboration de Météomedia afin de mettre en relation la météo et des suggestions d’activités pour vous inspirer lors de vos sorties. Le tout évolue en temps réel, comme la météo. Il est également possible de cibler sa recherche par catégorie (culturel, sportive, gourmande) et selon les goûts de tous et chacun. Application iphone ( évidemment) included !

www.bonjourquebec.com/sortiesmeteo

Hôtellerie de plein air

J’adore les articles et analyses du réseau de veille en tourisme, associé à la chaire de Tourisme Transat de  l’UQAM. Toujours intéressant, pertinent, concret et concis. L’article en question porte sur le changement s’opérant graduellement  du camping traditionnel ( tente) au camping plus de « confort ». Chalet, véhicule récréatif, etc. Les gens recherchent davantage de confort et moins de tracas. Nous avons au Québec des hauts lieux de plein air qui valent la peine d’être découvert. Et avec la valeur du dollar US et de l’Euro des dernières années, rien de mieux que de découvrir son propre coin de pays. Dit la fille qui s’en va a l’autre bout du globe ! 😉

En résumé, qui sont les adeptes de camping au Québec ?

  • En plus d’une majorité de campeurs qui proviennent de Montréal, ils sont plus nombreux à provenir de l’extérieur des régions métropolitaines (35%) que la moyenne des touristes d’agrément québécois (29%).
  • Ils sont légèrement plus jeunes. Plus de 54% des adeptes de camping sont âgés de 35 à 54 ans, alors que 32% ont moins de 34 ans.
  • Les campeurs possèdent un diplôme universitaire (18%) dans une proportion moindre que la moyenne des touristes d’agrément québécois (29%)
  • Les travailleurs de la construction (11%) et de la fabrication de biens durables (15%) sont surreprésentés parmi les campeurs québécois.
  • Les revenus des ménages des adeptes du camping sont légèrement inférieurs à la moyenne des touristes d’agrément québécois. Toutefois, ils dépensent presque autant que ceux-ci, notamment grâce à une durée de séjour plus longue.
  • Près de 78% des séjours de camping se déroulent entre les mois de juin et d’août, ce qui correspond à la période ciblée par l’étude du ministère du Tourisme du Québec.

L’industrie du camping au Québec est plus que significative! Plus d’info dans l’article !

Palmarès touristique Québécois

Québec ne cesse de faire bonne figure dans les palmarès touristiques

par Ginette Poulin

Depuis le début de l’année 2010, le Québec et ses établissements d’hébergement ne cessent de s’illustrer sur les différents palmarès touristiques d’ici et d’ailleurs, confirmant ainsi que notre province est un attrait touristique de plus en plus important.

En effet, les Prix d’excellence HostelBookers 2010, remis pour la première fois par le populaire site de réservation en ligne www.hostelbookers.com, ont désigné l’Auberge l’Apéro, située rue Mackay, à Montréal, comme étant l’une des trois meilleures auberges de jeunesse d’Amérique du Nord. Par ailleurs, l’Auberge Montréal Espace Confort, située dans le Quartier Latin, a obtenu le prix du meilleur emplacement en Amérique du Nord.

Rappelons que les Prix d’excellence HostelBookers 2010 récompensaient les auberges de jeunesse ayant obtenu les meilleures évaluations en 2009 et les gagnants ont été choisis en se basant uniquement sur les avis, évaluations et commentaires des utilisateurs du site www.hostelbookers.com.

Quelques semaines plus tard, nous apprenions que les visiteurs du site Expedia.ca ont élu deux hôtels québécois dans le top 50 dans leur palmarès Expedia Insiders’ Select 2010 où les lauréats sont choisis d’après la valeur et la qualité de leur offre. Les critiques et commentaires d’un million de voyageurs et de 400 experts en provenance de plusieurs villes dans le monde ont été compilés et sur un total de 114 000 hôtels et stations de vacances évalués, le Château Beauvallon, à Mont-Tremblant, est arrivé en 14e position et l’Auberge Saint-Antoine, située dans le Vieux-Québec, a terminé au 50e rang.

Les World’s Best Awards du magazine Travel + Leisure ont ensuite récompensé leshôtels Nelligan et Place d’Armes, deux établissements montréalais appartenant au Groupe Antonopoulos. Ces derniers figurent respectivement aux deuxième et troisième rangs des destinations nord-américaines dans la catégorie des 50 meilleurs grands hôtels urbains (100 chambres ou plus) aux États-Unis et au Canada selon les lecteurs du magazine.

De son côté, le classement « Top 10 Eco Ski Lodges and Hotels » du quotidien britannique The Guardian récompensait les établissements se démarquant par la qualité de leur confort, leur offre d’activités et leur souci environnemental. L’Auberge de montagne des Chic-Chocs, située au coeur de la réserve faunique de Matane, en Gaspésie, est arrivée au quatrième rang de ce palmarès.

Les éloges se sont poursuivi avec l’édition d’avril du magazine New York Resident, une publication s’adressant à une clientèle cossue et distribuée à quelque 250 000 exemplaires, qui a publié une sélection des « Best of Québec ». Voici les douze établissements qui ont été sélectionnés pour l’année 2010 :

- Auberge de la Pointe, Rivière-du-Loup
- Auberge de montagne des Chic-Chocs, Gaspésie
- Auberge des Battures, Saguenay
- Auberge Saint-Antoine, Québec
- Château Bonne-Entente, Québec
- Château Beauvallon, Mont-Tremblant
- Gîte du Mont-Albert, Gaspésie
- Le St-Martin Bromont, Bromont
- Manoir de Tilly, Saint-Antoine-de-Tilly
- Manoir Hovey, North Hatley
- Ripplecove Inn & Spa, Ayer’s Cliff
- Station touristique Duchesnay, Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier

Reste à voir si la saison estivale nous sera aussi clémente pour le reste de l’année en cours.

Source : http://www.hrimag.com/spip.php?article4949