Et depuis alors ?


Depuis le Myanmar ? …et bien je suis revenue en Thailande.
Bien au chaud, pays douillet. Facilité 360 dégrées. Le retour fut agréable. Après un bon foot massage et quelques journées tranquille, j’ai eu envie de voir plus loin et c’est du côté Ouest de Bangkok que je me suis dirigé, plus particulièrement vers Kanchanaburi. J’avais envie de flatter des tigres! Je rigole bien mais en fait, j’y venais pour trois choses : voir le temples des tigres, aller visiter le parc National d’Erawan avec ses superbes chutes ainsi que traverser le Pont de la rivère Kwai. Vous vous rappeler du film ? Je dois le relouer a mon retour puisque c’est très loin maintenant. Coopération Britanno-Américaine sorti a la fin des années 50. Bref je suis allé voir le pont et m’instruire un peu plus sur cette portion de la deuxième guerre mondiale que je ne connaissais pas au Musée de la Guerre et au Jeath museum. Le dit pont fut construit par de nombreux prisonniers de guerre et des travailleurs sous la gouverne des japonais qui avaient en tête de construire une ligne terreste entre la Thailande et la Birmanie et ce, afin d’éviter de devoir utiliser les eaux naviguables de la Thailande, de la Malaysie et de Singapore patrouillés par leur ennemis. Ils voulaient avoir acces a leurs ravitaillements par train. La construction devait durer 4 ans mais au rythme ou ils ont demandé aux prisonniers de travailler, le tout fut terminé dans un délai de …16 mois! On parle quand même ici de 415 km !  Ils ont rejoint les deux extrémités de la voie ferrée quelque part en cours de route puisque au moment ou la construction commenca a Kanchanaburi en Thailande, il en était de même du coté Birman. Il est triste de constater que plusieurs hommes y ont laissé leur vie. Malnutrition, maltraitance et  maladie entre autre.  Les corps sont enterrés au War Cemetery. Ce dernier est d’ailleurs très bien entretenu.

 
L’ironie dans l’histoire ? Le pont fonctionna pendant a peine 2 ans avant d’être bombarbé par les alliés et tout fut démoli. Reconstruit depuis. A l’origine en bamboo, le pont que j’ai apercu est fait de béton et d’acier. Presque moderne. La portion du centre aussi fut reconstruite. De là son architecture différente du reste de l’ensemble. Un arrêt historiquement fort intéressant.
 
Le lendemain, j’ai fait 2 heures d’autobus pour me rendre au Erawan National Park pour aller voir les chutes divisées en 7 palliers tous très jolis les unes après les autres. Une belle marche en forêt dans un décor enchanteur. J’ai adoré ma journée ici ! On peut facilement s’y baigner et s’y perdre pendant des heures. La nature, les petits oiseaux, les papillons, le beau temps. Love it !
 
Les curieux sur facebook aurons déjà vu ma photo de profil ou je suis accompagné d’un chaton format géant. Tigrou nourris aux OMG. J’avais beaucoup entendu parler du Tiger Temple. En bien et en mal. Je suis allé voir par moi même. C’est super intéressant de pouvoir cotoyer les tigres ainsi mais le prix d’entrée est beaucoup trop élevé et le monastère ( oui il s’agit d’un monastère a la base) est quelque peu controversé. Semble t’il que les tigres sont soignés et nourris avant d’être retourné dans leur habitat naturel. Or, il y aurait controverse a ce sujet. Les tigres seraient peut-être drogués. Je n’ai malheureusement pas eu le temps de m’informer davantage alors il m’est difficile de prendre position. Ce que je voulais c’est flatter des tigres. Et je fut servie ! Toute qu’une expérience !
 
J’ai voulu pousser la thématique “Pont de la rivière Kwai” au maximum alors j’ai pris le train pendant 3 heures pour mon retour en “ville” soit a Bangkok. Le réseau de transport Thailandais charge un prix symbolique de 3 dollars ( 100 bath) pour cette randonnée touristique a bord du train. Très agréable. Vue vraiment belle. Musique aux oreilles. Fênetre ouverte. Gros vent. Gros bonheur.
 
 
J’ai recroisé mes amis hollandais Joris et Saskia eux aussi de retour a Bangkok après leur périple un peu plus long que le mien au Myanmar. Quel joie de les revoir ! Et dès le lendemain un autre ami arrivait : Alex! Épuisé de son trip d’un mois en Europe. C’est donc avec en tête un plan de repos complet que nous avons pris tous les quatre la direction de Kho Tao au sud. Nous nous sommes déniché, après maintes heures de recherche au  gros soleil, un petit paradis. Une belle petite baie avec bungalow privé. Hammac inclus ! Parfait pour nous. Nous nous y sommes posé pour quelques jours et n’avons … rien fait. Pour être honnête les Hollandais eux se sont quand même activés un peu mais Alex et moi….deux grosses épaves. On a dormi comme jamais. Mangé. Écouté la saison 5 de Dexter jusqu’aux petites heures du matin. Fait du motorbike. Lu. Bu du rhum and coke. Bronzé. Jouer du ukulélé. Fait ami avec le chien. Mis du cutex. Juste moi, pas Alex. Toutes des choses bien difficiles. Remords ? Aucun !
 

Après ces quelques jours sans énervement, un plan machiavélique s’est présenté a nous. L’île voisine ? Kho Phangan. Oui oui la même ou j’étais allé avec Catherine et Melanie en Mai. La pleine lune ? Ben kin, Full Moon party prévu pour le 16 juin! On était dans les dates! Nous avons beau avoir 30 ans, nous nous sommes dit “Un full moon c’est once in a life”. Alors GO !  On est parti s’installer a Kho Phangan pour quelques jours. Là aussi nous avons requis le nécessaire : bungalow ultra bien situé, hammac évidemment, motorbile stationné a l’entrée. plage a perte de vue devant. Le tout a prix cheap cheap cheap. On a relaxé…et on s’est amusé au Full Moon ! Parmi la foule de 15 000 personnes. Jeunes et tout en fluo. Je n’ai malheureusement pas les photos avec moi pour le moment mais je vous reviendrez avec. Si elles sont montrables ! 😉  De retour au bungalow aux petites heures du matin, le ciel était clair et la lune éclairait vraiment la marée haute que nous avions devant le bungalow. De toutes beautés.
 (Mel tu reconnais le bungalow sur la gauche ? ) 
Le reste de notre temps a Kho Phangan fut une copie de Kho Tao. Relaxation, discussion et petit moton. Le temps était venu de se séparer. Après nous être remis de notre Full Moon, j’ai repris seule la route vers Bangkok au Nord alors qu’Alex partait la même journée que moi mais pour le sud, en direction de la Malaysie. On se reverra au Québec mon ami ! Saskia et Joris restaient eux un peu plus longtemps mais se dirigeaient également vers la Malaysie ensuite. Après un dernier lunch au paradis des marchés ( tout y est tellement délicieux!!), j’ai pris mon bateau et suis partie. Une nuit dans le bus et hop, me revoilà a Bangkok ! Again and again ! 

Bilan Thailande

Pour moi la thailande ce fut :
– Des 7-Eleven partout, pire que les Starbucks aux États-Unis;
– Des ladyboy a profusion. Fascinant quand même…quoique être un mec, je serais toujours sur le qui-vive;
– Same same but different … encore et encore !;
– Elvis Presley immortalisé en photo, surtout au Nord du pays. Il y a un complexe de ne pas réglé ici;
– Des endroits charmants ou je me serais barré les pieds plus longtemps : Paï, Kho Phi Phi et Kho Phangan;
– Des rencontres fantastiques;
– Des moines ouverts et disponibles, particulièrement a Mae Hong Son;
– Des randonnées de motorbike encore et toujours. Quelle liberté au sens propre et au sens figuré !;
– Des shakes…et des pancakes! ;
– Un cours de cuisine qui je l’espère nous aura inculqué les secrets de la bouffe thaï a jamais;
– La bouffe de rue, gouteuse! Si peu chère. Pad thai en série bonsoir ! ;
– Des plages magnifiques, une eau cristalline. Comme dans les photos de magazines;
– Des gens gentils, non-blasés et au sourire facile. A l’anglais un peu moins;
– Plaque tournante du tourisme : lieu de shopping et de transit qui me permis de revoir pleins de bons amis. Merci timing ! ;
– Bangkok avec sa grosse ville, son traffic de fou, ses tuk-tuks incomparables et ses millions d’habitants. Ou je m’y suis senti bien;
– Les variations toujours un peu inquiétantes…d’odeur;
– Manger pour 5$ par jour;
– La rivalité Khao San Road et Rambuttri, lieu de résidence des voyageurs ou tout est a porté de main. Go Rambuttri, Go ! ;
– Des fou-rires sous la couette!;
– Les transports longues distances : bus, train…parfois même avion! Quel grand pays offrant une riche variété !;
– Le coté économique du pays, qui m’a surprise dès le départ ;
– Du thé Thaï qui au premier abord semblait toxique…et qui fut doux a gout!;
– Des nuits un peu plus courte que les autres, parfois même sur le sol de l’aéroport ;
– Passer le premier contact touristique pour découvrir ce qui se cache vraiment dans les racoins d’une île ;
– Des brochettes sur la grill, directement du kiosque de rue ;
– Des belles discussions en tout temps ;
– Un tour avec un des animaux les plus fascinants : l’éléphant ;
– Des muesli, yogourt et fruits frais au petit dej. Avec un mango shake svp! ;
– du soleil, de la chaleur, parfois presque trop. Tous les jours ;
– Des rides de bateau agréables et qui permettent d’arrêter un peu le temps ;
– Des massages a tous les coins de rues. Impossible de ne pas craquer, surtout pour le prix ;
– Des consultations d’hopital ou de cliniques médicales fait avec des gens compétents, rapides et organisés ;
– Des endroits reculés, parfait pour être tranquille, bronzée et profiter du temps ;
– Des endroits populaires pour se coucher tard, fêter, s’amuser et profiter du temps ;
– Des temples, des wat, des stupa…en veux tu en v’là! ;
– Des nights, street et food market dont on ne se lassent pas;
– Trop de crevaison;
– De la beach, toujours ! ;
– Des fruits frais sur la rue pour….0,50$! ;
– Une bière nationale bonne au gout : la Chang ;
– Des fireshow sur la plage fait par des gens tous très….a jeun (sic) ;
– De la boxe thai. Difficile au départ mais captivant par la suite ! ;
– Des couchés de soleil de toutes beautés ;
La thailande fut pour moi un pays qui passa trop vite certes, mais qui me reste encore a découvrir. Il y a tant de choses a voir et a faire! C’est facile, c’est beau, c’est bon, c’est confo, c’est organisé, c’est douillet. Et c’est pas cher. Environ 1000$ pour 32 jours, soit 33$ par jour. La ou il fait bon revenir encore et encore.

Embarquement presque immédiat

J’ai manqué de temps pour vous conclure de belle façon la Thailande et mieux vous présentez le Myanmar mais ce n’est que partie remise. Je quitte dans quelques heures pour ce nouveau pays qui je crois sera dépaysant a plusieurs niveaux. Je vous partage un petit lien pour les curieux qui aimerait avoir plus d’infos. Cliquez ici.  Je me croise les doigts pour que la saison des pluies ne gâche pas trop mon passage. Les connections internet et accès a hotmail ainsi qu’a wordpress risque d’être inexistantes alors je vous reviendrai a mon retour avec un condensé. A très bientôt !

Kho Phangan

Lorsque fut venu le temps de quitter Kho Lanta, notre prochaine destination était l’ile de Kho Phangan situé du côté Est de la Thailande. Il fallait donc quitter Kho Lanta, traverser la portion terrestre et reprendre un autre bateau pour rejoindre Kho Phangan. Donc dire que nous avions une grande journée de déplacement devant nous. Tout a bien été et les connections entre les différents véhicules fûrent parfaites. C’était comme la journée des moyens de transport : nous avons pris un mini-van, ensuite un autobus, finalement le bateau. Ne manquait que l’avion et le train pour compléter le forfait ! Nous sommes donc arrivée au couchée de soleil a Kho Phangan. Notre but en venant ici était de faire la fête la peu. Nous avions été très tranquille depuis le début des vacances, il était temps de se laisser aller un peu. My god, je ne croyais pas que nous le prenions aussi au sérieux! Comme dirait le proverbe : “Commencer en mouton, finir en lion”. Nous nous sommes posé dans un super bungalow vraiment bien situé, juste devant la mer, vision 180, ultra tranquille, peu onéreux. Le Munchies. La meilleure trouvaille que nous aurions pu faire! Mel voulait un bungalow durant le voyage, c’est ici qu’elle a trouvé son paradis.  De plus, mon amie francaise Catherine ( autre voyageuse avec qui j’ai partagé la route au Laos, copine d’Amélie vu a Kho Lanta aussi…vous me suivez toujours ? ) est venu se joindre a nous sur son retour de la Malaysie. Beau trio que nous formions ! Elle a partagé le bungalow et les aventures avec nous durant ces quelques journées. Je vous résumerez rapidement notre passage : motorbike en journée pour parcourir l’ile, un must comme toujours. Superbe ile en passant, beaucoup de choses a faire et a voir. Fin de journée apéro sur le balcon du bungalow avec tous les soirs un coucher de soleil a s’en émerveiller la rétine a jamais. Coloré a souhaits.Éclair de chaleur parfois. Et fin de soirée dans les fêtes un peu partout sur l’ile. Sommeil zéro.
Kho Phangan est internationalement connu pour les “Full Moon Party”. Fête super populaire qui se tient sur la plage de Haad Rin a la pointe sud-est et ayant lieu évidemment a chaque pleine lune. Or, nous n’étions pas dans les bonnes journées pour celle-ci mais comme il y a toujours une fête quelconque, nous étions confiante de trouver quelque chose a notre mesure. C’est sous la forme du “Black Moon party”  que nous avons trouvé notre bonheur. Nous sommes tout de même allé voir la plage ou se tient ces fameuses fêtes. A son maximum soit en saison touristique (dec-janv), les Full Moon Party peuvent rassembler de 20 000 a 30 000 personnes. Dans notre cas, nous tombions en basse saison alors il y a avait a peine quelques centaines de personnes mais c’était bien parfait ainsi. Musique électronique, danse, on s’est bien éclaté!
Nous avons eu quelque chose tous les soirs. La première soirée, nous avions entendu parler d’un “Waterfall party” quelque part au milieu de l’ile. Le décor était magnifique avec les chutes éclairées mais c’était plutot vide. Nous y sommes resté quelque peu et sommes rentré. Deuxieme soir, le fameux Black Moon Party, suivi d’un afterhour et d’une rencontre avec des amis francais aux petites heures du matin. Troisière soirée tenue sur la côte Ouest de l’ile au Pirate Bar. Encore une fois, nous avons fermé l’endroit. Je vous dirait que nous avons vu le soleil se lever quelques matin en ligne….ce qui ne nous étaient pas arrivé depuis….depuis….depuis…le secondaire peut-être ?! Depuis longtemps disons. Preuve que le petit jour se levait :
Nous avons vraiment eu beaucoup de plaisir ici, de nombreux fou rires! Nous y serions resté volontier plus longtemps. Tout en sachant très bien que malgré cela, nous ne nous serions pas plus reposé. C’est donc en toute vitesse que nous sommes partie, un peu en catastrophe. Ayant a peine dormi cette nuit la, voyez nos têtes de championne :  nous nous sommes levé en retard, pris une couche en vitesse TGV, “packter” les sacs de facon débarassé et sommes parti rapidement au port. Le bateau quittait a 12h30 et il était rendu 12h environ. Je devais y conduire Mélanie, revenir porter le motorbike et prendre le lift de Catherine pour m’y amener a mon tour. Mel et moi partons donc en trombe, le réservoir d’essence dans le E bien rouge….pour contaster en roulant que nous avions une crevaison sur la roue avant! Déja, nous en avions eu une la veille et une autre lors de notre road trip a Mae Hong Son. Pas le temps de nous y arrêter pour arranger le tour. Je laisse Mel là, reviens au bungalow ou Catherine m’attendait en ayant déjà régler la note pour le motorbike et ayant mon sac sur le dos. Hop on file! J’arrive au port et rejoint Mel, on marche a toute vitesse, on a chaud. On met les pieds sur le bateau et hop, il part !! Ouffff, c’était moins une ! Le plus drôle dans tout ca c’est qu’on est tombé endormie rapidement, fatiguée de nos soirées sur l’ile vous comprendrez. Je me réveille une heure plus tard et commence a regarder les gens sur le bateau. Nous étions supposé nous diriger vers l’ile de Kho Samui pour ensuite rejoindre la terre et prendre notre bus de nuit pour revenir a Bangkok. Or, tout les gens ont des chandails écrit “Kho Tao”, la fille a mes cotés a une carte de Kho Tao, une île voisine. ON EST PAS SUR LE BON BATEAU MERDE !! Après avoir été rapidement m’informer au personnel en place, c’était normal. Il y avait changement de plan mais nous attraperons sans problème l’autobus d’une autre ville pour rejoindre Bangkok, voilà tout. On avait juste oublié de nous le dire ! AH! Merci pour le suivi et la presque crise de coeur buddy !
Le bilan de Kho Phangan, malgré les heures de sommeil manquante, est vraiment positif ! Nous avons eu du fun, avons rit, avons danser, avons visiter, avons mangé. Homymy….on était toujours rendu au petit marché près du port. En fait, c’est là que nous avons mangé tous les jours même parfois 2 fois par jour. Les curry et plat servis étaient délicieux ! Les sucreries aussi !! On s’est bourré la face sans bon sens ! Si vous passer dans le coin, faut y faire un tour. Ca coûte presque rien et vraiment, c’est 1000 fois plus goûteux que dans les restos réguliers. Nous avons aussi fait de belles rencontres et avons profiter du beau temps. Ces journées ont passé encore une fois trop rapidement. Ca fait aussi parti du voyage, savoir partir. Vivement Bangkok pour se reposer un peu finalement !

Kho Lanta

La seconde ile au programme était Kho Lanta. Situé sur la côte Est de la Thaïlande, a à peine 1 heure de bateau de Kho Phi Phi, celle-ci est beaucoup moins touristique et peuplé. Le beat de vie y est tranquille, imperturbable. L’eau est belle, les routes agréables a conduire et les plages s’étendent tout au long des 27km de cote.  Le centre de l’ile lui est plutôt couvert de montagnes et forêt. Il y a plusieurs activités a faire ici : plongée, snorkelling, pêche, tour d’éléphant, visite de chutes….mais nous avons plutot opté pour la plus agréable d’entre tous : la farniente !! La chaleur était torride alors nous nous sommes fait venter sur un motorbike pour découvrir l’île. Nos journées étaient partagés entre découverte et saucette ! Le soir, nous restions bien tranquille a regarder les couchées de soleil, juste devant nous. L’hôtel ou nous avons posé nos sacs avaient une magnifiques piscine alors nous ne nous sommes pas gêner.  L’endroit s’appelait le Blue Andaman Resort. Ce qui est aussi trippant dans les voyages c’est les belles rencontres mais également la possibilité de revoir certaines personnes dans un tout autre contexte, tout autre pays. C’est donc ici a Kho Lanta que j’ai pu revoir Amélie une française que j’avais rencontré au Laos et avec qui j’avais passé quelques temps la bas. Elle était ici sur l’ile depuis déja 10 jours, complètement incapable de quitter. Nous avons rattraper le temps perdu avec elle, fait du motorbike et partagé quelques cocktails!  Kho Lanta offre de plages superbes du coté Ouest de l’ile mais mon coup de coeur du coté « Est » fut la vieille ville. Ancien port d’importance maintenant un peu désuet, quoique servant a rejoindre d’autres iles plus perdues que Lanta, la Old Town est super bien restauré. Les facades de commerces sont vraiment bien entretenus et la vue a 180 degrés que nous avions la journée où nous y sommes allé était superbe !

Des paysages comme cela me rappelle toujours un peu ma chère Nouvelle-Zélande. L’eau, les montagnes, le ciel…juste wow !

Kho Lanta est une ile vraiment tranquille et nous y sommes resté quelques jours. Il ne faut pas trop chercher l’action ici, du moins pas en cette saison. Moi je m’y suis bien plu, j’aime ces endroits ou parfois il suffit plus « d’être » que de « faire ». Mélanie elle trouvait que ca manquait un peu d’action. C’était sans savoir ce qui nous attendait !!

Kho Phi Phi

C’est le temps de vous donner quelques nouvelles de ce qui se passe au sud ! Après avoir quitter en avion Chiang Mai, nous avons atterris dans la ville de Phuket au sud de la Thailande et ce, autour de minuit. Comme il était impossible de prendre un ferry de nuit et que dû a notre arrivée tardive nous ne voulions pas payer une chambre d’hôtel que pour 4-5 heures, nous avons installé notre campement….a l’aéroport ! Nous n’étions d’ailleurs pas les seuls a le faire. Courte nuit. Qualité de sommeil laissant a désirer sans aucun doute. Mais ok une petite fois de temps en temps ! Par contre dès notre réveil, on décampe direction Kho Phi Phi baby !!
Arrivée sur l’ile, ce ne fut pas long que nous avons constater la grande différence de température avec le Nord…..torride ! Non mais vraiment torride ! Dans le genre que tu ne fais rien, assis bien tranquille et que tu sus quand même! Je vous jure…..j’ai même atteint le fastidieux record de 4 douches dans la même journée ! Ho yiable la dépense d’eau ! 😉 Nous nous sommes posé dans un guesthouse situé en plein coeur de l’ile. Stratégiquement positionné pour rayonner au nord et au sud de l’ile.
Notre premiere journée, nous avons découvert les environs a pieds, été voir de quoi avait l’air la plage pas trop loin de notre habitation. Nous avons mangé des petites brochettes sur la rue ( ce que nous avons fait souvent par la suite!! ). Quoi de mieux pour terminer cette première journée de déplacement et d’exploration des environs qu’un couchée de soleil. Magnifique !
Pour être honnête, notre première impression de Kho Phi Phi à notre débarquement du bateau fût plutôt chaotique. Il y a tellement de touristes, tellement de locaux qui t’accostent pour que tu choisisses leur guesthouse, tellement de « travel agency » qui veulent te vendre un 1 day package, tellement de commerces vendant des babioles de toutes sortes…..mais youse que chu comme on dirait chez nous !! Or, en se laissant un peu de temps, en découvrant les coins cachés ( et tellement magnifiques!) de cette île, en se créant des repères….le tout s’estompe et permet de mieux « vivre » le lieu. Puisque ce dernier est hors du commum : une eau cristalline, des fallaises abruptes, des plages isolés avec du sable fin….vraiment ! Ca vaut le coup !  C’est ainsi qu’elle prend son sens, au travers sa situation et sa géographie hors du commun.
Notre deuxième journée …. repos repos repos ! Ben quoi, c’est les vacances après tout ! On allait tout de même pas débuter un entrainement de triathlon! Pas avec cette chaleur en tout cas ! Nous nous sommes plutot dirigé vers Long Beach, petit plage situé du sud-est de l’ile. Accessible après 20-30 minutes de marche. Dans le pic de la journée, nous devions être 10 sur notre plage. Tellement bien installé dans nos chaises! A se baigner au 10 min et où le maillot a presque le temps de sécher complètement entre chaque saucette!  J’adore ces secrets bien gardés, tranquille a l’os. Bye bye grosse foule de touristes! Resté tous ensemble de l’autre coté de l’ile ! Gna gna gna gna gna ! Nous avons donc fait les lézards en nous protégeant le plus possible du soleil avec nos crèmes solaires. Vraiment le soleil ici est quelque chose. Tellement fort. Presque trop par moment ! Je ne voudrais pas avoir l’air de me plaindre, ce qui serait ici déplacé…mais c’est a la limite du tolérable a l’occasion. Casquette et ombre sont les bienvenus. C’est bien beau vouloir un beau teint mais pas a n’importe quel prix!
Nous nous sommes aussi bien amusé en soirée ! Quand ce n’était pas d’aller voir des fireshows présentés vers 10h pm tous les soirs sur la plage…
…c’était des combats de boxe organisé au bar reggae du village. Mix de combat thaï et de combat entre touristes. Plus drôle mais moins intéressant overall.
Nous avons tellement aimé notre expérience ( malgré le côté brut de la boxe) que nous y sommes retourné un deuxième soir et ce….au première loge ! Rien de moins ! J’aimerais ici m’adresser a RDS. Si jamais vous cherchez des commentateurs, ne cherchez pas plus loin !! On a ici 2 belles filles bien en verbe quand vient le temps de critiquer et porter des jugements sur les performances des athlètes!  Tout le monde sais que j’ai mon post-doctorat en boxe thailandaise anyway.
Pour faire passer tous ces excès d’adrénaline, nous avions besoin de prendre le large un peu et c’est du coté de l’ile voisine appelé Kho Phi Phi Ley. Plus petite que sa grande soeur mais non moins fort joli. C’est d’ailleur sur cet ile que fut tourné les scènes du film « The Beach » que plusieurs parmi vous ont du voir il y a de cela près de 10 ans et mettant en vedette Leonardo Dicaprio! Sur la plage de Maya Beach. Plage magnifique! Tellement pure….mais maintenant envahis de bateaux et de touristes! Que voulez vous…on y échappe pas !
Nous avons passé cette journée avec un couple a l’image de ce que nous voyons souvent en Thailande soit un « western » c’est a dire un anglais d’une soixantaine d’année et une thaïlandaise dans le début de la quarantaine.  Ensemble depuis près de 10 ans. Tous deux fort gentils ! Nous avons ainsi pu nous payer un bateau privé puisque les 2 options pour aller découvrir Kho Phi Phi Ley sont en gros groupe sur un bateau de snorkelling ou un bateau privé, bien plus cher. Nous avons pu avoir le meilleur des deux : contrôler nos arrêts désirés et avoir la paix sur notre boat privée !  La grosse vie quoi !
Nous sommes parti pour une grosse demie-journée. Nous avons visité des baies de toutes beautés, aperçu des cavernes, longer les falaises et pour Mel ce fut une première expérience de snorkelling. Et l’eau….l’eau….hallucinante la couleur ! Partout ! Un bleu parfois émeraude, parfois turquoise, presque toujours transparent!
Nous avons bien mangé et bien bu a Kho Phi Phi !
Nous y avons eu du bon temps…mais toute bonne chose a une fin ! Il était temps de charger a nouveau nos sacs a dos, toute en sueur, et reprendre  le bateau pour la prochaine île! Comme dirait Gildor Roy dans une de ces célèbres chansons « Une autre chambre d’hôtel, une autre peine d’amour ».
Plus rien a ajouter après une si belle citation! 🙂

2 chicks et un motorbike

Après avoir visité la charmante Pai et nous êtes fait mal a l’entre-jambe sur le dos des éléphants, nous avions envie de pousser plus loin la découverte du Nord du pays et c’est sur un motorbike, a deux, que nous avons décidé de nous rendre a Mae Hong Son, petit village situé a environ 110km de Pai. A 3-4 heures de route finalement, question d’avoir vraiment la fourche en feu ! Route qui soit dit en passant est magnifique et vraiment tout en courbes !
 L’allée a bien été. Nous avons fait quelques arrêts “paysages” et repos de jambes/fesses. Nous sommes arrivée en fin d’après-midi mercredi le 20 avril a Mae Hong Son. Étrangement, ce village est plus gros que Pai en soit. Il est situé assez près des frontières birmanes. Déja en roulant, nous pouvions apercevoir des femmes en habit traditionels marchant dans la montagne. Plutot dépaysant ! Sur place, après nous être trouvé un guesthouse ( avec lit tellement dur!) nous avons exploré a pieds la ville et les environs. Nous étions situé près du Lac Nong Jong Khan. Jolie petite étendue d’eau au coeur du village, situé a coté du temple Jong Kam. Dont l’architecture m’a vraiment surprise…complètement différente de tous les autres temples que j’ai pu voir. Nous sommes allé le visiter et avons eu la chance de parler avec un monk ultra ouvert et disponible. Ils nous a fait une petite cérémonie de bracelet blanc aux deux poignets pour nous souhaiter “Good luck et longue vie”. Il nous a même laissé nous asseoir a ses cotés pour prendre une photo ( a sa demande!) ce qui est plutot rare.  Les moines n’ont pas le droit de s’asseoir ou d’etre trop proche des femmes. C’est comme cela! Il nous a même fait goûter un espece de jus de carotte qu’eux boivent en cours de journée. Il faut savoir que les moines mangent 1 fois par jour, au petit matin, et que c’est leur seul repas de la journée. Ils se nourrissent et s’hydratent de ce jus riche en minéraux pour le reste de la journée. C’était chaud….et j’ai bien aimé ! Nous avons terminé la journée en marchant dans le petit night market ou nous avons attrapé au vol quelques petites choses a manger avant de passer sous la couverte. La route nous avaient bien fatiguées! Malgré le lit dur, nous avons dormi rapidement.
Notre passage a Mae Hong Son était plutot rapide, nous quittions déja le lendemain pour revenir a Pai. Or, avant de quitter, nous étions curieuse d’aller visiter un village des femmes aux longs cou. Je sais que les visites dans ces villages sont plutôt controversées…mais la curiosité a pris le dessus et nous y sommes allé quand même. La tribu ou nous, nous sommes allé, sont des réfugiés installés dans le nord de la Thailande depuis 20 ans dû a la situation politique dans leur pays d’origine, la Birmanie ( maintenant le Myanmar). Considérant qu’ils sont réfugiés, ils n’ont pas le droit de travailler. Ils vendent donc toutes sortes de choses aux touristes. Mel a acheté des bracelets et moi un foulard tissé. Je n’achète que très peu de chose mais bon, ici j’ai eu envie de donner un petit coup de main et de me rapporter un souvenir du même coup.
Vraiment, c’est quelque chose de voir leur cou ! Elles nous ont dit que les cerceaux ne leur faisait pas mal, ni au cou, ni aux chevilles. Certaines femmes avaient aussi des immenses anneaux aux oreilles. Elles sont vraiment jolies ces femmes ! Elles nous ont montrer comment elles décrochaient quelques anneaux de leur cou pour pouvoir dormir. Fascinant ! Nous avons pu essayer d’en porter … avec le résultat que vous voyez. Je fut étonné de constater que tu te sens pogné pas a peu près….peu flexible des mouvements m’a te dire ! Et c’est surtout très lourd !! Environ 4-5 kilo. Quand même !
Après cette agréable visite, nous avons décidé de reprendre le chemin du retour. Tout allait super bien, la route défilait rapidement et les kilomètres nous séparant de Pai diminaient de plus en plus. Fallait bien des petites aventures pour pigmenter notre road trip….on a fait un flat !! Hey oui ! Je trouvais que la moto faisait des drôles de moves depuis quelques courbes ( c’est moi qui conduisait). Après une courbe ou le derrière du motorbike a fait des zigzag, nous avons rapidement compris que quelque chose n’allait pas. Un gentil thai nous a aider quand ils nous a vu arrêter sur le coté de la route. Les villages sont tellement l’un de l’autre ici, et ce quand il y  en a, que nous étions loin de notre profit pour faire réparer le tout. Notre gentil sauveur qui ne parlait pas un mot d’anglais ( vivement le non-verbal) a embarquer Mélanie sur sa moto et nous avons prolongé notre route a genre 20 km/hr pour rejoindre la prochaine ville et ainsi pouvoir changer le fameux pneu. Nous avons du rouler tranquillement et prudemment une bonne heure! Une chance que le motorbike pouvait rouler! Ca aurait été interminable sinon! Rendu a Sophong, la ville ou nous avons trouvé le garage, le changement de pneu fut rapide. Ca nous a couter un beau 5$ a deux pour pouvoir reprendre la route et arriver saines et saufs a Pai. Yé!!
Notre dernière journée  a Pai fut fait de visites autour du village, dans le countryside. Nous avons été voir le Mémorial Bridge, pont construit dans le cadre de la deuxieme guerre mondiale par les Japonais qui désiraient envahir la Birmanie juste a coté. Ensuite, nous avons fait un arrêt rapide sous le chaud soleil (torride !!) au Pai Canyon. Formation rocheuse entourés d’arbres. C’est un mini-mini canyon mais cool a voir quand même ! Nous avons poursuivi notre route dans pleins de petits chemin campagnard, avoir été voir les Hot Spring mais il faisait vraiment trop chaud pour s’y tremper. Une autre fois peut-être ! Ensuite, nous sommes monté voir la vue d’en haut du temple Mae Yen. Nous nous sommes même tapé les 350 marches pour nous rendre compte une fois en haut que la gate était barrée ! Suuuuuper ! Nous avons redescendu et pu rejoindre l’entrée principale avec le motorbike. La journée s’est poursuivi par une visite d’un village chinois situé tout juste a coté d’un village de Lisu. Autre colonie. Nous avons vraiment fait une journée complète et super intéressante! Il était temps de retourner le motorbike en ville!
Ce passage a Pai et Mae Hong Son fut des plus enrichissants. Chaque journée apporte son lot de découvertes et nous nous faisons aller le kodak pas mal ! Hier soir était notre dernière soirée ici où après une bière et des nouveaux amis, nous sommes rentrer au bungalow de notre très cool guesthouse d’ailleurs ( Baan Pai Village) pour venir préparer nos affaires puisque nous quittons aujourd’hui pour retourner a Chiang Mai pour prendre notre vol ce soir. Direction le Sud et les belles plages !!. Déjà notre exploration du Nord est terminé. Je m’y suis bien plus et j’oserais dire….je pense que je suis in love avec la place !