Tribute to Annick

J’aimerais juste prendre quelques minutes pour vous parler d’Annick. Entre vous et moi. Maintenant qu’elle est partie, c’est facile de le faire ! Hihihi! Sans blague je n’ai pas eu le temps de le faire au courant du dernier mois et c’est surtout plus facile de voir maintenant avec le recul comment nous avons été en parfait accord durant ce mois ensemble. J’aurais 1001 exemples pour vous mais je me contenterai de dire que vraiment, nos rythmes se sont accordés sans rien avoir a forcer. Nous étions fatiguées en même temps, avions des rush en même temps, des goûts similaires au resto ( c’est hallucinant le nombre de fois où sans nous en parler, nous avons choisis la même chose sur le menu), nous avons éprouvé nos maux de ventres et nos petites bobos simultanément et il nous est souvent arrivé de deviner les pensées et terminer la phrase de l’autre avant la fin. On s’est même fait dire qu’on se ressemblait. Nous avons les mêmes goûts musicaux ( sauf ceux que j’ai oublié de mettre dans mon ipod Annick j’te jure), plutot les mêmes gouts au niveux des hommes. Quoi!! C’est tellement pas que nous en avons vu beaucoup durant notre voyage mais le petit peu qui était remarquable, on le spottait sans trop perdre de temps! 🙂 Autre preuve ? Nous avons été menstué en même temps ! C’est tu pas de l’amitié pur et dur ca !

Je rigole un peu mais elle fut une partenaire parfaite et c’est sans aucun doute, ni l’une ni l’autre que nous savions au départ que tout irait bien. Nous nous connaissons depuis quelques années quand même mais n’étions pas réellement proche dans la vie de tous les jours. A peine quelques bières par-ci par là avec les gars,  quand les dispos de tout le monde fonctionnaient. Je suis convainu que nous nous verrons pas mal souvent a mon retour et que ce voyage ne sera pas notre dernier. Déja que nous avons aussi des projets professionnels en pourparlers!

En fait, en toute honnêteté et elle le sait, au départ je n’étais pas certaine de vouloir partir a deux. Sans égard a sa personne. C’est sans aucune cachette que je chéris ce projet personnel depuis longtemps et je n’étais pas certaine que cela soit une bonne idée de partir a deux parce que deux, implique des compromis. Et égoïstement, j’avais envie de vivre mon projet comme je l’entendais et seule. Sans avoir a m’ajuster a quelqu’un d’autre. Parce que c’était cela le bût aussi. être seule. Or, la vie est tellement bien faite et met toujours sur notre chemin les bonnes personnes au bon moment. C’est la meilleure décision que je n’aurais pas pu prendre de dire oui et de partir avec elle. Quand j’ai reçu son courriel me disant qu’il pourrait être bien de terminer son voyage en Asie au moment ou je débuterais le mien. Quelque chose me disait de dire oui. La petite voix. Et je peux confirmer maintenant que cela m’a donné raison.

J’ai découvert une fille ouverte, généreuse, simple, attachante, disponible, courageuse, saine. Elle est célibataire les gars, je sais pas ce que vous faite mais laissez pas passer un beau morceau de même ! Belle comme un coeur en plus. Oui oui, même le matin en se levant. Belle en dedans et en dehors. Elle sait surtout ce qu’elle veut de la vie et c’est sans aucun doute que je sais qu’elle y parviendra.

Merci ma cocotte. Je fut un réel plaisir de découvrir ce pays a tes cotés. Tu es partie de reposer maintenant, avant le grand retour. Boucler la boucle. Te pousser a bout de la plage! Confiance, tout ira bien. Je t’aime.

Publicités

Bilan Vietnam

Ce message sera le dernier sur la Vietnam. J’ai fait mon bilan, on tourne la page !

Allons y avec les statistiques en partant! Niveau financier, je suis pas mal fière de nous !! Ce 30 jours tout tout tout inclus là, on parle de la nourriture, l’hébergement, les transport, les « packages » que nous avons fait par exemple 2 jours / 1 nuit sur la Baie d’Halong ou sur le Delta du Mékong, les admissions a certains lieux touristiques et les dépenses  » autres » soit le lavage, les petites gâteries et tout autres dépenses n’entrant pas dans les autres catégories finalement. Roulement de tambour!!!!! 622$ Can ! Une moyenne de 21$ par jour. Pas mal hein ! J’en suis bien contente. On ne s’est pas privé de rien mais nous avons tout de même fait attention a notre budget. Vraiment, je trouve cela bien !

Les distances maintenant ! J’ai parcouru pendant ce premier mois un total de 22 104 kilomètres ! Bon ca fait beaucoup beaucoup comme cela parce que juste le vol Montréal / Chicago / Tokyo a lui seul fait 19 030km. Excluant celui-ci mettons, parlons seulement du Vietnam, nous avons avalé plus de 3000 km dont environ 80% furent fait par autobus et le reste, en train. Pour notre virée de Hanoi a Sapa, dans le Nord.

C’est bien juste si je vous fait pas des tableaux excel pour accompagner mes propos! J’me retiens, j’ai perdu la main depuis que je ne travaille plus! 😉

Sinon, en ce qui concerne mon bilan plus « personnel », le Vietnam restera pour moi un peu l’ordre….dans le désordre! C’est bordélique mais tout fonctionne super bien. D’ailleurs, un peu pour me faire mentir, j’ai vu mon premier et seul accrochage entre 2 scooter 5 min avant de quitter la ville pour l’aéroport. Comme si la vie avait voulu me dire que finalement, dans tout ce brouhaha, cela arrive parfois et que tout n’est pas si parfait.

Le Vietnam ca sens le poisson et le gaz de motorbike. C’est la ville et la campagne. Le gaz et l’air pur. C’est la diversité totale et le dépaysement a chaque arrêt. Ca goûte les rouleaux de printemps frits, tellement bons! Et le riz. Petite montagne blanche. Ca goûte aussi la Phô, soupe traditionnelle au poulet ou au boeuf. Pour déjeuner, pour dîner, pour souper. Pour moi aussi ca goutera le thé vert a la lime. J’en ai tellement abusé! Et ca goutera le jus de lime pour Annick! Un peu les crêpes aux bananes aussi accompagné d’un bon café glacé pour déjeuner. Avec un soupçon de lait concentré.

Le Vietnam c’est la Baie d’Halong, Hoi An et Sapa en tant que coups de coeur! C’est aussi l’humeur variable des vietnamiens, pas toujours contents de te servir. Jamais acquis. C’est également les fabuleuses ride de motorbike tout en liberté et surtout, tout en chansons!

C’est aussi Xin Chao ( Bonjour ) et Cam On ( Merci).

Les Vietnamiens sont fou de leur cellulaire, comme partout en Asie je crois bien. Et de leur masque protecteur de visage en ville.

Le Vietnam aura aussi été synonyme de beaucoup d’autobus de nuit. Ce qui fut un peu mon « rodage » au vrai voyage en quelque sorte. Je retiendrai aussi d’eux qu’ils sont des gens excessivement travaillant. Et fiers! Ils n’ont aucun problème de proximité entre leur lieu de travail et leur maison, souvent une seule et même pièce ou nous sommes admis. Et je trouve leur histoire fascinante et surtout, leur paix territoriale assez récente. La guerre de Vietnam c’est pas au moyen age que c’set arrivé quand même ! C’est récent. On peut voir et sentir encore un peu celle-ci mais ils ont définitivement les yeux tournés vers l’avenir. Surtout les jeunes.

(cheezy a souhait hein !)

Ce premier mois fût parfait. J’en resors ressourcée de ce premier contact avec l’Asie, mieux préparée, plus alerte, confiante, nourris et prête pour le reste ! Bring it on la Malaysia!


Le dernier stretch

Comment vous résumez tout ce qui s’est passé depuis la derniere semaine? Je dirais : Ho Chi Minh ( Saigon), Delta du Mekong, Phu Quoc Island, retour sur Saigon, séparation,  départ pour Kuala Lumpur ! Et plus encore!

Si on reprend un peu en détails depuis la dernière fois, nous nous dirigions vers Ho Chi Minh ( anciennement Saigon – jamais évident de savoir lequel utilisé. Pour la forme plus concise, j’utiliserai Saigon). Nous n’y sommes vraiment pas resté longtemps, en fait nous n’avons tout simplement pas eu le temps de visiter la ville de fond en comble. Malheureusement. Remarquez, on dirait que cela ne me dérange pas tant que cela….j’ai comme une feeling que j’y reviendrai un jour et aurai le temps de me reprendre. Peut-être lorsque j’irai au Cambodge, c’est tout près. Qui sait. 30 jours au Vietnam avec tout ce que nous avons fait et voulions voir, ca passe vite. Et Saigon en a un peu écopée mais rapidement, pour ce que j’en ai vu, ca me semble une très belle ville. Grosse ville. Des poteaux avec pleins de fils partout ! J’capote!

Nous avons a ce moment organisé tout le reste de notre voyage a partir de Saigon. Nous étions ici autour du 29 sept. Il nous restait grosso modo 6 jours, puisque Annick quittait le 6 et moi le 7 octobre. Nous avons réservé un 2 jours/1 nuit sur le Delta du Mékong et a partir de là, nos moyens de transport pour Phu Quoc Island. Ile paradisiaque complètement a l’extrémité Sud-Ouest du Vietnam. Le Lonely Planet mentionne que Phu Quoc Island sera une des prochaines destinations balnéaires populaires et qu’il est temps d’aller la visiter avant que le raz-de-marée de touristes n’arrivent. Ce que nous voulions absolument faire ! Nous avond donc pris un forfait avec tout nos transports, aller et retour sur Saigon  pour la fin du voyage. Nous y avons même annexé notre dernière journée de visite dans la banlieue de Saigon soit le temple caodiste de Cao Dai et les Cu Chi Tunnels, lieu sous-terrain fait de multiples ramifications que les Viet Congs ont construits au début des années 60 et pour la guerre du Vietnam. Notre dernière semaine était donc dans la poche, ne suffisait que d’en profiter maintenant !

Une fois que mes crampes et mon ventre furent parfaitement rétablis, c’est ici que ma gorge a décidé de me faire quelques misères. Tout ne pouvait pas être parfait ! J’en ai finalement eu pour quelques jours a avoir un sale mal de gorge, tousser comme une ti-mère qui fume trop et avoir le nez qui coule. Avec l’alternance de l’air climatisé et la chaleur extérieure aussi, c’est peut-être juste normal que j’ai attrapé un petit rhume. Rien de trop sérieux.

Ce rapide passage a Saigon nous a aussi permis de revoir notre amie allemande Caroline, et Valentin le français vu a Cat Ba Island et a Nha Trang. Nous nous sommes regroupé une gang de 15 voyageurs d’un peu partout pour un petit verre alcoolisé. Rien de trop fou. Premièrement, Annick et moi avons été passablement tranquille durant notre voyage mais surtout, nous nous levions assez tôt le lendemain matin pour le départ vers le Delta du Mékong. Donc 2 bières en agréable compagnie, cela a toujours sa place.

Départ vers le delta ! yé!! En route, nous en avons profité pour échanger des infos sur les pays qu’Annick a fait durant son 4-5 mois ici en Asie. Elle m’a donné pour chacun ( Thailande, Cambodge et Laos) ses recommandations, les endroits visités, ceux à éviter, les guesthouse a choisir et les restos a essayer! Une partenaire parfaite j’vous dit ! Généreuse a souhait!

La visite du Delta était vraiment cool! Nous avons navigué sur le Delta, cette longue (longue) rivière et ses nombreux canaux. Celui ci est d’aileurs présent dans 6 pays ! Lesquels ? Aller, essayez vous! Vietnam bien entendu, Cambodge, Laos, Thailand, Chine et ….Tibet ! C’est d’ailleurs ici que la production nationale du riz se fait en majeure partie. Nous y avons visité une shop de production de coconut. Des biscuits au cononut. Des caramels au coconut. Des chips au coconut. De tout au coconut. Juste les employés un peu moins coconuté. Nous avons aussi fait une ride de vélo  (vraiment pas moderne) sur une autre ile du Delta, du coté paysan. Très rural. C’était clairement dans un coin reculé mais où il était vraiment intéressant de voir le lieu de résidence et l’installation des « vrais » vietnamiens ruraux. Ensuite, nous avons été sur une autre île pour pouvoir entendre de la musique traditionnelle et manger des fruits frais. Et la journée s’est terminée par la visite d’une ferme d’exploitation des abeilles, oû il font du miel et des bonbons entre autres chose. Il y avait la des milliers d’abeilles ! Fallait pas trop être nerveux ! Tous les déplacements se faisait en barque traditionnelle, faite sur le long. Vieux bois. Dirigé par des vietnamiens habiles avec des muscles de bras terribles ! Ils sont tout petits mais si musclés. Ils pagaient a longueur de journée, quiconque ferait de même pourrait battre Sylvester Stalone au tire au poignet c’est clair! En soirée, notre hôtel était réservé a Can Tho,  une ville du Delta et point de départ pour la deuxième journée.

Deuxième journée qui a débuté par la visite d’un marché public, dans le vrai monde ! Très très cool mais beaucoup trop court ( souvent le dark side des visites organisés). Ensuite,  nous avons été voir un marché flottant où les gens échangent et vendent leur stock de bateau en bateau! Vraiment cool ! Juste un peu dur de prendre de bonnes photos sur notre bateau en perpétuel déplacement.

Ensuite direction le Monkey Bridge! Ce n’est qu’un vulgaire pont de bamboo que tu peux traverser mais nous y sommes resté super longtemps avec 2 amis rencontrés dans le tour organisé, 2 british travaillant a Abou Dhabi qui étaient tellement drôles ! On a déconné a fond avec eux ! (j’suis un peu trop crampée sur la photo …, c’était pour illustrer le propos)

Cela conclue pas mal notre 2 jours dans le Delta du Mékong ! C’est a ce moment qu’Annick et moi nous sommes séparé du groupe pour nous diriger vers Phu Quoc Island pendant que les autres retournaient pour la plupart a Saigon.

Toutes ces dernières journées de déplacements (depuis Hué en fait) nous ont quand même plutot fatigué. Nous étions en mouvement a tout les jours alors pack ton sac, de-pack ton sac, pack ton sac et ainsi de suite. En plus, les départs se font souvent três tôt le matin alors nous sommes arrivé a Phu Quoc Island ( tôt en journée encore une fois) fatiguée. Anyway, le but ici était vraiment de se reposer, ce que nous avons fait. Pas a peu près!

Nous avons choisis un beau petit bungalow près de la plage a 10$ la nuit. Avec 2 beaux hamac qui nous attendaient installé en avant! C’est ce qui nous a charmé! Le resort était super isolé, en bout de plage. Avec presque rien autour. A peine quelques autres hotel et quelques restos. Nous y  avons tout de même rencontré 3 québécoises croisées au tout début du voyage a Sapa, dans les montagnes. De même que les jeunes avec qui nous nous étions fait débarquer du bus en pleine nuit a Mui Ne. C’est hallucinant de recroiser ces même gens sans cesse. Normal un peu quand tu suis le même « périple » mais quand même, quel hasard a chaque fois.

Tel que mentionné, le but était de se reposer. De nos vacances oui je sais, ca fait bizarre mais nous étions fatiguée an arrivant, toutes les deux. Dodo sur la plage au soleil, où je n’ai malheureusement pas réussi a faire partir toute mes marques de bronzage de mes camisoles. C’est chic pas possible mon affaire! Nous avons mangé sur le bord de la plage tous les soirs, vraiment magnifiques! Parfois au couché de soleil, parfois a la noirceur et au bruit des vagues puisque le soleil se couche quand même assez tôt. Nous  avons parlé de projets professionnelles communs Annick et moi. Qui nous emballent vraiment d’ailleurs ! Je vous tairai les détails et saurai vous en parler en temps et lieu mais nous sommes vraiment motivées! Phu Quoc, ile hyper tranquille…et quasi romantique. Pas pour 2 filles en vacances comme nous mais pour tout couple, vraiment c’est un spot a essayer! Bref, vous dire a quel point nous étions fatigué, le premier soir après souper il s’est mis a pleuvoir. Ce fut notre « go » pour nous coucher tot et nous avons dormi tenez vous bien……près de 15hrs!! Quasiment pire qu’un lendemain de jour de l’an. Pas de cadran. Les 2 jours suivants furent calqué sur le même scénario soit avec un temps gris et couvert. Rien pour nous empêcher de faire quelque chose mais pas pour aider notre bronzage. Nous avons donc lu, fait notre lavage, manger, écrit et …fait du hamac en masse! Juste relaxer. Vivre. Sans regarder les heures. Plan de match a zéro. Juste le bruit des vagues au loin. Nous avons eu droit en soirée a des couchées de soleil de fou ! Pleins de couleurs pastels : rose, bleu, jaune. Magnifique!

Nous sommes sorti un soir prendre un verre, après être allé visiter le Night Market de Duong Dong, la ville près des resorts du coté Ouest de l’ile. Nous avons choisis un gros bar style discothèque. En fait choisis est un grand mot, il y avait rien d’autre d’ouvert! Nous y étions les seules « blanches » dans la place. Où nous nous faisions d’ailleurs pas mal remarqué.  Pris un petit cocktail (Phu Quoc Sunrise pour moi) et avons regarder la foule. Ca danse cette jeunesse vietnamienne! Ayaye! Aucune gêne, ca se fait aller le popotin! J’ai aussi pu me faire « l’oeil » sur les ladyboy! Il y en a pour qui c’est plus évident, mais d’autres c’est a s’y méprendre!! Faut être vigilant! Force est aussi d’admettre que les hommes clenchent les femmes a plate couture au niveau de la danse! Ce sont eux qui sont sur le stage, eux qui dansent collé entre eux. Aucune gêne, aucune censure. Vraiment, elles sont des croûtes a manger les petites pour accoter les danseurs! Malheureusement, ca fûme autant qu’en France ici! On sentait juste ca a notre sortie du bar. Comme dans le bon (sic) vieux temps au Québec finalement. Et c’est cool parce que nous y étions aller a pied ( malheur a moi d’ailleurs qui avait mis les mauvaises sandales : douleurs!) mais nous avons eu un lift gratisss d’un francais et d’une vietnamienne a notre sortie du bar. Déposé direct à  notre resort, à la porte rien de moins. Vraiment gentil de leur part. C’est mes pieds qui les remercient le plus.

La dernière journée, en fin d’après-midi, j’ai flancher aux offres insistantes des petites madames sur la plage qui ne veulent que te vendrent des services d’esthétiques. Alors je me fais fait épiler les jambes au fil. Trop hot leur technique! Elle enroule une ficelle et forme un genre de V avec et en faisait des mouvements avec le fil, hop te coupe le poil! Elles sont vites c’est terrible! Pour la petite histoire, j’ai du temps en masse ici anyway, alors au courant du mois je m’épilais les jambes a la pince a épilé. Ca l’air freak de même mais faut savoir que j’ai pas beaucoup de poils alors ca se faisait bien dans les nombreuses attentes que nous avions entre les transports, sur la plage, bref un peu partout.  J’ai toujours ma pince sous la main. Mais quand même, ca prend du temps alors je me suis dit que pour un total de 7$, je pouvais me le permettre. Et tant qu’a y être, j’ai aussi dit oui a un massage de 60 min donné sur la plage. A 3 mètres de l’eau. Avec un couchée de soleil dément devant les yeux. Tout en rose celui-la. Total de cette gâterie : 3$. Non merci, je prendrai pas de reçu pour les assurances.

Donc voila nos 3 jours de repos. Vraiment, ce fut enchanteur et tellement apprécié pour terminer notre mois ensemble au Vietnam. Malgré la température partagé des 2 derniers jours, cela n’enlève rien a la beauté et au coté reposant de l’ile. Départ le 5 oct dernier pour une journée complète de transport soit un bus pour rejoindre le port de Phu Quoc, un ferry pour retourner sur la terre ferme jusqu’à Rach Gia et un bus de Rach Gia a Saigon. D’ailleurs, anecdote de cette journée, nous n’arrêtions pas de rencontrer partout le même monsieur tout au long de cette journée. Un espèce de moine tibétain, selon nous. Basé sur son visage et son habillement. Il était partout : sur notre bateau le matin, dans le bus de l’après-midi, au resto ou nous étions allé manger. Partout. Nous y avons vu un signe clair puisque nous avions parlé a quelques occasions du Tibet. Ce sera peut-être notre prochaine destination commune a Annick et moi! A suivre!

Donc de retour a Saigon pour la  dernière soirée avec Annick, elle partait le lendemain. Bière dans le backpackers area. J’avais tellement pas envie qu’elle parte! Il le fallait bien! Et voila, ce fut la fin de notre périple commun. Elle est partie le lendemain matin tel que je vous l’ai raconté dans un post précédent, entre 2 autobus. Rapido presto. Bon retour ma belle amie!

Ma dernière journée complète a Saigon était consacré a la visite du Cao Dai temple et des Cu Chi tunnels. Le Caodaisme est une religion qui combien 3 autres religions en fait ! J’ai d’ailleurs trouvé cela vraiment intéressant! Je ne connaissait pas du tout. Me suis couché moins niaiseuse ce soir la. Elle est formé du bouddhisme, du taoisme…et du christiannisme! Hey oui! Les 3 religions sont identifiés par les 3 couleurs primaires partout dans le temple et dans l’habillement des célébrants. Bleu, jaune et rouge. Le temple est hyper beau, très très coloré. Il y a 18 piliers a l’intérieur ornés de dragon et de fleurs. L’architecture autant intérieur qu’extérieur est vraiment belle! Petit lieu ou cette rapide visite fut dans mon cas, une belle découverte.

Les Cu Chi Tunnels aussi furent intéressants. 250 km de tunnels sous-terrains oui monsieur! Nous avons pu entrer dedans! Il ne faut pas être claustrophobe. Ou trop gros! Déjà que ceux ou nous pouvions entrer était fait plus gros, dans un size format plus « touriste » que Vietnamiens finalement. Nous avons vu des trachées, des trous formés par les bombes de l’époque, la fabrication des outils utilisés par les Vietcongs qui étaient vraiment des gens très ingénieux, ils recyclaient tout ce qu’ils pouvaient. Ils vivaient littéralement sous la terre. Et ce pendant des années. Cela m’a fait penser aux hommes travaillant dans les mines encore coincés sous la terre au Chili. En fait je dit encore coincés, quand je suis parti ils étaient toujours sous terre, est ce toujours le cas ? Donc voila, ce fut ma dernière journée de visite officielle en sol vietnamien.

J’ai profité de ma dernière nuit a Saigon pour dormir dans un dortoir a 5$ la nuit qui m’avait été recommandé par Caroline, l’allemande. C’est hot parce que tu es situé assez haut dans le building genre au 5ieme étage et quand tu prends ta douche, tu as une fenêtre ouverte devant toi d’ou tu peux voir la ville. Avec un protecteur givré évidemment pour s’assurer que tu ne sois pas vu mais toi, tu vois très bien. Le soir avec les lumières de la ville et des buildings partout c’était de toutes beautés! Un peu étrange comme feeling mais vraiment drôle!

J’ai meublé la matinée avant mon vol pour Kuala Lumpur de courses : aller retirer de l’argent US, échanger mon roman que j’avais terminé de lire dans les jours précédents et toutes sortes de petites choses de la sorte. Je suis partie  pour le bus de ville le coeur léger, contente de mon premier mois dans ce fabuleux pays et pleinement satisfaite de ce premier contact avec l’Asie du Sud-Est!

Quelques notes en rafales :

  • Nous avons pris un super bon bubble tea a Rach Gia ( petite ville près de l’eau d’ou parte les bateaux pour Phu Quoc Island). Au miel dans mon cas. Texture toujours un peu spécial mais délicieux !
  • Je pensais que ca me dérangerait mais non, coming out :  j’aime les douches froides. Aucun soucis finalement. Même que quand il y a de l’eau chaude parfois, je n’en prend pas toujours. Je n’en ressens pas le besoin. Après les journées torrides que nous avons, la douche froide est la bienvenue !
  • Mon ipod m’a fait un de ces frousses. Complètement gelé le petit comique. Écran blanc. Kaput. Ca demandait via itunes de restaurer. Je me voyais déjà plus de musique. J’ai eu beau tout essayer, chercher dans les forums sur internet, rien ne fonctionnait. J’étais super triste. Et bien, 24 hrs plus tard, en sortant de ma visite du Cao Dai temple, miracle ou non, il est revenu a la vie !! Fiouf!!! Moi qui n’avait pas encore synchroniser ma musique avec mon itunes sur le netbook, j’aurais eu l’air fine avec plus rien dedans! Plus de peur que de mal finalement!
  • Annick m’a fait goûter un fruit : les mangos steen! Que c’est bon! Tout doux,  semblable a un litchi! Très ressemblant d’ailleurs!
  • Je dors vraiment a fond dans les moyens de transport ! Dans le temps de le dire, hop elle est partie ! Avec mes bouchons d’oreilles et mon masque pour les yeux ( de toute beautée d’ailleurs) c’est vraiment un endroit de prédilection pour reprendre du sommeil en ce qui me concerne.

1 mois

Déjà ! Cela a passé a la vitesse de l’éclair ! Si tout les mois sont ainsi, ca va aller vite en ti-père.

Un mois aujourd’hui de dépaysement, de repos, d’expeditions, d’anectodes, de nouveautés.

Pas de cellulaire. Déconnecté des nouvelles.

Ma charmante collegue de voyage Annick a quitté ce matin. Bien malgré nous et  un peu comme un plaster qu’on arrache rapidement, nous nous sommes quitté entre 2 autobus, un peu pressée, pour repartir chacune de notre coté. Notre mois ensemble fut fantastique et je n’aurais pu avoir meilleure partenaire pour débuter cette année. 30 jours avec elle. Aucune mésentente. Comme si nous étions fait pour aller ensemble. Tout s’est fait naturellement.

Je ferme la page de ce mois au Vietnam demain.

Un cupcake pour célébrer ce premier mois quelqu’un ?

2 filles a Mui Ne

Les lumières dans le bus se sont allumées. Terminus, tout le monde descend. Il est 2h du mat. On est sur une route perdue au milieu de nulle part. Nous venons de traverses les dunes, je l’ai vu par la fenêtre. J’avais retiré mon masque pour dormir. Oui celui léopard Maryse! Nous avons débarqué la ou les autres filles de notre bus débarquaient aussi. En fait, nous avions tenter de réserver un hotel la veille puisque nous savions que allions arriver en pleine nuit mais l’endroit ou nous voulions aller était impossible a trouver sur le net. Eve-Marie, mon amie qui était venu en août ici même au Vietnam et a Mui Né, m’avait laisser la carte d’affaire de l’hôtel. Nous aurions pu demander au chauffeur de nous débarquer devant celui-ci mais bon, en peu engourdis du dodo, nous sommes sorti en nous disant que nous trouvions une solution. Normalement ici, quand tu débarques des autobus, tu es sans cesse entouré de chauffeurs de motorbike qui t’offrent un lift. La ? Aucun ne s’est pointé le nez! On était en pleine nuit aussi mais au moment ou nous aurions volontiers dit oui afin de rejoindre le « centre-ville »…niet! Douce ironie. Il faut savoir que Mui Ne est fait sur la longueur. Un long chemin de plusieurs kilomètres (10), longeant la mer. Les hotels sont alignées au fil de l’eau. En forme et motivée, nous nous sommes mise a marcher afin d’aller dans le coin ou les hôtels étaient plus concentrés. Ni une, ni deux, on est parti en marchant et en chantant. Il n’y avait que nous sur la route. Et la lune. Crinquée, nous avons parcouru près de 4 kilomètres avec nos sacs sur le dos. Bon pour l’entrainement et la fermeté corporel! Après près d’une heure de marche, nous avons finalement arrêter dans un hotel ou un gardien nous a répondu et nous avons pris une chambre pour la nuit. Ou plutot le reste de nuit. Il était environ 3h30 du matin. Nous ne nous sommes pas couché tout de suite, nous avons vider de fond en comble les sacs d’Annick pour essayer de retrouver son ipod. En vain.

En nous levant le lendemain matin, nous avons laisser nos sacs a l’hôtel et nous avons rejoint en marchant sous la chaleur la « ville » pour finalement trouver l’hôtel recommandé par Eve-Marie. Nous avons finalement pris un petit bungalows situé dans le resort juste a coté. Retour express en bike a notre hôtel initial, check out en vitesse et ré-installation dans ce nouveau spot. Et ce pour 1 nuit. Avec piscine !! Nous y étions mieux situé, plus près des restos et nous avions accès a un bar alors un peu plus près de l’action en soirée! Et un resto avec vue sur le mer. Un bien beau choix ! Le Wind Champ resort. Puisqu’il est difficile de se déplacer a Mui Ne, nous avons loué un motorbike pour 24h. 5$ a deux, ca valait la peine après tout. Et ce fut fort utile!

Mui Ne est un spot de kite surfing reconnu mondialement mais malheureusement, nous étions un peu trop tot en saison pour pleinement en profiter. La plage était tout de même fort jolie.

Nous sommes allé voir les dunes de sable, phénomène réputé a Mui ne! Le premier jour nous sommes seulement allé au premier spot des dunes mais le lendemain, nous avons été pas mal plus loin.Genre 40 min de bike.  J’ai d’ailleurs chauffé le bike dans du off trail ! ayaye ! Quelle concentration ca demandait ! C’est vraiment de beaux moments quand nous filons ainsi en toute liberté. C’est d’ailleurs souvent nos moments à chansons ! On enligne une chanson après l’autre, a plein poumons! On a de la misère a les finir parce que souvent, on oublie les paroles mais ca c’est une autre histoire! Bref, les dunes de sables c’était vraiment beau et on a surtout vraiment rit a prendre pleins de photos de nous en sautant dans les dunes. Je vous en met une ici, parmi nos meilleures!

Nous avons recroisé nos amis allemands a Mui Ne. Caroline et les gars ! Nous les avons vus sur la plage quand nous sommes aller manger, beau hasard ! Annick et moi étions toujours un brin en retard sur leur itinéraire a eux mais nous étions supposé les revoir le lendemain a Saigon. Nous avons finalement revu que Caroline ! Elle est tellement fine ! Nous garderons assurément contact avec elle. Elle voyage depuis bientôt 5 mois et retournera chez elle en novembre. Je vais p-e pouvoir le recroiser fin octobre près de Singapore. On verra bien.

Nous avons terminé notre (court) passage a Mui Ne en allant sur internet un peu tout en attendant notre bus de nuit ( encore) qui nous amènera a Saigon ( Ho Chi Minh). Cela m’a d’ailleurs permis de réserver mon billet pour l’Australie ce soir la. Bonne chose de fait!

Nha Trang, c’est la fête!

Nous avons quitter Hoi An en prenant un autre bus de nuit. Les longues distances entre les villes et la possibilité de sauver une nuit $$ tout en se déplaçant fait que ce moyen de transport est tout adapté pour nous. Le pick up s’est fait directement a notre hotel de Hoi An mais puisque nous étions dans les dernières a embarquer dans le bus, nous étions séparé et avions donc des places ordinaires. Remarquez que j’ai eu de telles crampes cette nuit la que j’ai a peine bougé. Impossible de me coucher sur le coté, je suis resté couché sur le dos bien tranquille alors peu importait ma place, je voulais seulement dormir (comme Fabienne Thibault dans sa chanson !) Bref, nous avons été déposé encore une fois un peu n’importe ou a Nha Trang et nous avons marché jusqu’au quartier des backpackers avec une allemande rencontrée a la sortie du bus. Elle était a mes cotés durant la ride mais nous n’avions pas vraiment fraternisé a ce moment.  Nous avons trouvé un hotel avec un méga grand balcon ou nous avons rapidement visualisé un 5 a 7  ! Tout en nous promenant dans Nha Trang, qui rapidement me faisait penser a un mix entre Santa Barbara en Californie c’est-a-dire une plage entourée de montagnes et Old Orchard beach pour le coté hôtel couleurs pastels près de la plage,  nous avons amassé des infos pour le boat trip dans les iles et le bus pour poursuivre notre route.

En soirée, nous avons effectivement fait notre 5 a 7 sur la balcon avec rien de moins que du saumon fumé trouvé a l’épicerie du coin ! On s’est payé la traite ! Avec un peu de fromage la vache qui rit et des Ritz, on était en business! Rien de trop beau pour la classe ouvrière!

Nous avions été bien tranquilles depuis le début du voyage alors suite a notre 5 a 7, nous sommes (finalement) sorti prendre un bucket ( drink ressemblant a ce que l’on peut commander a Montréal a la Distillerie – gros cocktails) au Red Apple Club, un bar rempli de touristes, tout petit mais bien joli. Des graffitis pleins les murs! La musique était forte et nous n’avions pas le coup d’y rester davantage alors après avoir terminé notre verre, nous avons poursuivi notre route jusqu’au Guava, un bar près de notre hôtel. La musique et l’ambiance semblaient bonne, nous y sommes entrée et sur qui sommes nous tombé ? Caroline, l’allemande rencontrée le matin même a la sorti du bus ! Nous sommes resté avec elle et deux de ses amis allemands et avons eu vraiment du fun! On a fermé le bar et sommes allé terminer la soirée au Sailing Club, sur le bord de la plage. La fête y battait son plein avec un genre de « Full Moon Party »! Ca dansait partout sur la plage ! Nous avons vraiment rit avec encore avec une fois Annick qui en a mis pleins la vue aux Viet! Ca me faisait mourir de rire ! L’endroit était assez classe avec du mobilier en rotin partout. Et nous avons re-rencontré par hasard encore une fois un français (Valentin) que nous avions connu a Cat Ba, au début de voyage! Vraiment, ca nous est arrivé souvent de retomber sur les mêmes personnes de ville en ville! Nous sommes rentré tard pour la première fois du voyage. Les filles ont pu 20 ans après tout ! Non mais sans blague, nous étions plutôt sur un beat molo et Nha Trang nous a permis de sortir un peu de notre coquille tout simplement.

Or, la nuit fut courte puisque nous partions le lendemain matin pour une croisière d’un jour dans les iles. Départ a 8h ! Ouille! Nous avons rejoint le port pour un embarquement sur le « Funky Monkey boat tour » !! Loc, l’animateur de la croisière était vraiment bon ! Charismatique et drôle a souhait, il nous a animé la journée comme un chef ! Et malgré notre fatigue étrangement peu présente, nous avons vraiment eu du fun au courant de cette journée! Nous étions environ 30 personnes de toutes nationalités sur le même bateau. Le matin, nous avons visité un aquarium ( dont le nom m’échappe en ce moment désolé) construit dans un gros bateau de pirate ! Vraiment fascinant la variété de poissons que nous y avons vu ! Ensuite nous sommes a Mut Island faire du snorkeling! J’ai trouvé cela super beau. Annick qui en a fait pas mal plus que moi dans sa vie trouvait cela ordinaire mais dans mon cas, c’était parfait pour une première fois (outre que dans le sud ). Et le pic de notre journée c’est quand le « Funky Monkey band  » est arrivé! L’équipage du bateau ont sorti leurs instruments, espèce de vieille affaire rouillé de 1972 ! Pas crédible pentoute ! Mais ils étaient super bon !! Annick a été invité a chanter avec l’animateur « My heart will goes on » de Céline (excellente d’ailleurs) et moi…..Frere Jacques !! On a tout ca sur vidéo ne vous inquietez pas !  La portion chanson fut suivi d’un bar flottant ! Ils avaient installé dans l’eau un gars dans une trip flottante et en sautant du bateau, nous le rejoignons pour un shooter fait a base de rice wine (fort et mauvais mais mauvais !! Style tequilla un brin) La journée dans l’ensemble était cheezy a l’os mais on a tellement rit ! Ce fut sérieusement tordant !

De retour a Nha Trang, petite douche rapide. promenade sur le bord de l’eau et 5 a 7 sur la plage pour souper. Nous avons attendu notre pick up pour un autre bus de nuit, direction cette fois : Mui ne !  Le passage a Nha Trang fut rapide et nous aurions aimé découvrir davantage la ville. Il faut faire des choix. Nous avons tout de même adoré et y avons eu beaucoup de fun! Le seul petit hic lors de notre départ c’est qu’Annick s’est rendu compte qu’elle n’avait plus son ipod. Perdu ou volé, on ne le sait toujours pas. Nous avons chercher et chercher depuis, avons téléphoner a l’hotel, envoyé des emails et fait plusieurs démarches pour le retrouver. Le matin même de notre départ, elle l’avait en main. Nous ne saurons jamais ce qui s’est passé mais cela nous a attristé ( surtout elle) en quittant Nha Trang.